Publié dans Economie

Concours « Vitantsika » - Le projet « Business tools » se concrétise

Publié le vendredi, 16 décembre 2016

Du lundi 28 novembre au vendredi 2 décembre dernier, cinq projets innovants ont été soumis au vote du public dans le cadre du concours « Vitantsika ». Il s’agit d’un programme de soutien et d’appui aux jeunes entrepreneurs, initié par la Maison de l’Entrepreneur (Mde), Telma et Bni Madagascar. Le projet « Business tools » a conquis le public et sera appuyé dans sa concrétisation.


Pratique et fiable pour les petites et moyennes entreprises, « Business tools », un outil pour la gestion des stocks, la gestion des ressources humaines et la comptabilité, applicable pour les appareils mobiles, les « lap top » et les ordinateurs, s’est démarqué des quatre autres projets.


La remise des lots pour l’équipe gagnante s’est déroulée dans les locaux de la Mde à Ankazotokana. Pour soutenir le démarrage du projet, Telma Madagascar a attribué la somme de 1 000 000 d’ariary. « L’effort continue. Nous espérons devenir une entreprise prospère, apportant une contribution au développement économique du pays », confie le chef du projet « Business tools ».


Tous les participants ont gagné des goodies. Ce concours de projet Techno 2016 est le début d’une longue et fructueuse collaboration. La Mde et Telma continueront à œuvrer ensemble pour faire de la technologie (numérique, mobile money, téléphonie, Internet) l’outil favori du petit entrepreneur. D’autres concours de projets liés au thème des nouvelles technologies sont en préparation, ainsi que des concours pour les entrepreneurs qui proposeront les meilleures solutions de formation et d’accompagnement des start-up.


Les participants aux concours ont répondu à la problématique « Le numérique, la téléphonie et l’Internet peuvent-ils aider les petites et moyennes entreprises à gagner de l’argent et leurs activités à prospérer ? ».


Les quatre autres projets présélectionnés concernent le système d’information hospitalière, l’application de comptabilité, un projet pour une gestion des contrôles d’accès, l’itinéraire numérique des immobilisations.
D.H.R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Privation de discours à Vohipeno - La colère très mal placée de Hery Rajaonarimampianina
  • Déplacements de Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina - Le régime aux abois
  • Manifestations publiques interdites - Les catholiques font de la résistance
  • Régime Hvm - S’expliquer pour mieux couler !
  • Rencontre avec les Tananariviens - Manifestation des députés Tim -Mapar maintenue
  • Ramena – Antsiranana II - Abus de pouvoir d’un ancien maire
  • Conjoncture politique - Prédiction d’une semaine… « révolutionnaire » !
  • Ihanta Randriamandranto - « Non à l’anarchie, remettons de la discipline »
  • Rapport des députés du TIM et du MAPAR - Rendez-vous avec les Tananariviens ce samedi à l’Hôtel de ville
  • De Mahajanga à Vohipeno - Week-end noir de Hery Rajaonarimampianina

La Une

Editorial

  • Le mensonge d’Etat
    Richard Yung, sénateur français de « la république en marche », de passage au pays, déclarait à l’issue d’une interview qu’il avait accordée à un quotidien de la place que « la France n’a pas de candidat ». Une déclaration qui laissait évasifs et perplexes les analystes des relations existant entre la France et l’Afrique les cinquante dernières années. Certains même la qualifient de dilatoire. En fait, Mr Yung corrobore ce que le nouveau locataire de l’Elysée, Emmanuel Macron, annonçait devant les étudiants burkinabé à Ouagadougou le 28 novembre 2017 selon lequel « qu’il n’y avait pas de politique africaine de la France ».

A bout portant

AutoDiff