Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Economie

Elevage - Le maïs de plus en plus cher

Publié le vendredi, 03 mars 2017

Avec la flambée des prix du riz au début de cette année, le cours du maïs sur le marché a également changé. « Si en octobre 2016, le kilo du maïs était à environ 700 ariary auprès des grossistes, il a atteint les 1 400 ariary depuis décembre dernier et 2 400 ariary pour le maïs doux», confie Hortense Razafiniana, éleveuse.

Cette hausse ne lui permettait plus de poursuivre l’élevage de canards pour la fabrication de foie gras car elle accumule de plus en plus de pertes. Ndriana Rabezanahary, éleveur à Tsiroanomandidy, confie : « Nous pouvons encore acquérir du maïs à 500 ariary le kilo. Je pense qu’à part cette céréale qui a servi de produit de substitution au riz, certaines personnes exportent le maïs en grande quantité et c’est la raison pour laquelle son prix ne cesse d’augmenter, au détriment des éleveurs».  A cela s’ajoute le coût de transports et l’existence des spéculateurs. Fara Andrianome, une autre éleveuse souligne : « A Faratsiho, le kilo du maïs peut encore s’acquérir entre 700 à 900 ariary ». Ainsi, ce n’est pas seulement le riz qui subit une forte variation de prix au niveau régional mais également le maïs. Rivo Andrianaly, un autre éleveur affirme : « Par expérience, j’ai noté qu’il revient moins coûteux d’acheter du maïs déjà broyé, destiné à la consommation humaine que de l’acheter brut. La logique me dépasse encore, peut-être parce que la demande des éleveurs en maïs ne cesse d’augmenter». D’après un collecteur, les agriculteurs qui se consacrent à la culture de maïs s’intéressent aussi à la culture de sorgho depuis environ deux ans. La demande y est plus alléchante. Rivo Andrianaly, éleveur, déclare: « Personnellement, j’ai décidé de changer l’alimentation de mes volailles et j’envisage prochainement de collaborer avec des producteurs pour alléger mes charges ».

D.H.R.

Fil infos

  • Remaniement - Les natifs du Nord souhaitent intégrer le prochain Gouvernement
  • Premier ministre Christian Ntsay - Deux fois reconduit
  • Nouveau Gouvernement - Le nom du Premier ministre connu dans les prochaines heures
  • 60ème anniversaire du Sénat - Rivo Rakotovao, le nouvel Icare ?
  • Corruption passive et extorsion - Un inspecteur de police écope de deux ans de prison ferme
  • Assemblée nationale - Les membres du Bureau permanent connus
  • Exécutif - Démission du Gouvernement ce jour
  • Dans sa fuite précipitée - Henri Rabary-Njaka a laissé des dettes au pays
  • Présidente de l’Assemblée nationale - Christine Razanamahasoa plébiscitée
  • Dénonciations contre Mamy Ravatomanga - Les machinations du HVM mises à nu par la Justice française

La Une

Editorial

  • Choix judicieux et responsable
    Selon la tradition républicaine, pour le respect  de la Constitution et en vertu de la démocratie, le Premier ministre Ntsay Christian a remis dans la journée du jeudi sa démission, tout le Gouvernement avec, auprès du Président de la République Rajoelina Andry Nirina qui l’a accepté dans la foulée. 24 heures après, l’Assemblée nationale, à travers la formation politique ayant obtenu le maximum des sièges, a proposé les noms du Premier ministre au locataire d’Iavoloha. Et ce dans le respect de l’article 54 de la Loi fondamentale.  Dès le lendemain, le Président de la République fait son choix en reconduisant au Palais de Mahazoarivo, Ntsay Christian. Jusque- là, le respect de l’Etat de droit marche à merveille. Un bon signe qui cautionne l’avenir meilleur, sous de bon augure ! C’est bien loin le temps où cet Art. 54 du Texte fondamental fut bafoué et violé par un régime dénué de l’éthique…

A bout portant

AutoDiff