Publié dans Economie

Insertion professionnelle des jeunes - Le projet « Go Teach » commence à porter ses fruits

Publié le vendredi, 03 mars 2017

Hier a eu lieu chez la société Dhl Ankorondrano la signature de sa huitième année de partenariat avec l’association Sos Villages d’Enfants Madagascar. Ayant commencé en mars 2010 et officialisé depuis février 2011, ce partenariat est le pilier du programme « Go Teach » du groupe « Deutsche Post Dhl » et concerne l’insertion professionnelle des jeunes issus de Sos Villages d’Enfants. Ainsi, les employés de Dhl ont parrainé durant un an 15 jeunes de Sos Villages d’Enfants Madagascar.

Ce projet a été sélectionné meilleur projet par Dhl région Afrique. Les représentants de « Deutsche Post Dhl » et Sos Villages d’Enfants International étaient venus à Madagascar en février 2011 pour implanter d’une manière officielle le partenariat et connaître un peu plus le fonctionnement du projet à Madagascar qui est le pays pionnier du projet « Go Teach ». Entre 2010 à 2016, près de 35 activités en faveur de 725 jeunes ont été réalisées. 230 employés du groupe « Deutsche Post Dhl » ont été touchés.  8 000 heures de volontariat ont été enregistrées, outre les stages professionnels. Le programme « Go Teach » est actuellement pratiqué dans 25 autres pays. Parmi ces pays figurent l’Afrique du Sud, le Mexique, le Ghana, le Kenya, le Maroc,… Des trophées et récemment des certificats de mérite ont été octroyés à Dhl et Sos Villages d’Enfants par le ministère de l’Education nationale et la Commission nationale malgache pour l’Unesco dans le cadre de ce projet. En 2013, le trophée « Gold-Responsibility Category Go Teach Africa » (dont Madagascar fait partie) a été attribué lors des « Global Communications and Responsibility Awards ». En 2014, le prix « Ceo award Gold 2014 » du « Go Teach International, category Living Responsibility », a été également décerné.

Extension des activités

A partir de cette année, le projet « Go Teach » va étendre ses activités en ayant comme cibles les jeunes de Sos Villages d’Enfants Madagascar et les jeunes malgaches de 15 à 25 ans. A part Dhl International Madagascar (leader du « Go Teach »), d’autres sociétés vont être également impliquées dans le programme. Un concours de deux types d’olympiade est organisé (mathématiques-physique et création d’objets ou de projets). Ce concours, sous le parrainage du ministère de l’Education nationale, touchant les Régions d’Analamanga, Vakinankaratra, Atsinanana, a été lancé officiellement le 6 février dernier. La finale aura lieu vers la fin du mois d’avril prochain.

D.H.R.

Fil infos

  • Naina Andriantsitohaina - Un mois passé à écouter les doléances des Tananariviens
  • Projet Tana-Masoandro - Tout a été fait dans les règles
  • PDG de JK Group et Sourcin Voyage - Jo Willy recherché pour abus de confiance et escroquerie
  • Echauffourées à Ambohitrimanjaka - Le gendarme blessé toujours entre la vie et la mort
  • Course à la Mairie d’Antananarivo - Ravalomanana infantilise le candidat du TIM
  • Andry Rajoelina à Antsirabe - Le Vakinankaratra se dote d’une université « manara – penitra »
  • Aviation - Air Austral, principale fossoyeuse d'Air Madagascar
  • Chaînes publiques nationales - Acquisition de nouveaux matériels
  • Emigration à Dubaï - 9 et 7 ans d'emprisonnement pour des frère et sœur
  • Désengorgement des prisons - Début des audiences foraines à partir du 21 octobre

La Une

Editorial

  • Chance exceptionnelle !
    La session exceptionnelle du Bac (général) débute ce jour mercredi et ce jusqu’au vendredi 25 octobre 2019. Un évènement inédit à Madagasikara depuis la chute de l’Amiral rouge en 199I. Suite à une vague de fuite de sujets des examens du Bac option « général », le Président  Rajoelina Andry Nirina décida d’organiser une session exceptionnelle sur toute l’étendue du territoire national, uniquement pour le Bac (général) et destinée seulement pour les recalés de la session normale. Pour cause, les fuites constatées dans plusieurs Centres d’écrit du pays durant les  sessions du 30 septembre au 4 octobre 2019 causèrent d’importantes perturbations qui, évidemment, provoquaient de graves préjudices  au bon déroulement des examens et portant atteinte à la sérénité des candidats.  C’est une décision juste et légitime de la part d’un dirigeant sensible au souci de son peuple et ce pour corriger les erreurs de certains « ennemis de la Nation ». Un acte délibéré…

A bout portant

AutoDiff