Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Economie

« Chat-bot » pour Facebook Messenger - 150 développeurs malgaches s’y préparent

Publié le dimanche, 05 mars 2017

Près de 150 développeurs malgaches ont participé au « Facebook Bot Party » samedi dernier à l’hôtel Panorama, Andrainarivo, afin de se préparer à la participation de Madagascar au premier challenge de « Chat-bot » pour Facebook Messenger. 

Le challenge lancé par Facebook est de trouver et coder un concept innovant de  « répondeur automatique ». En une heure, les prétendants ont programmé un bot intelligent pour le service « Messenger », un outil social ayant trait aux jeux et divertissements, à la productivité et l’utilité.  A l’issue des séances de développement et de présentation, le jury a attribué le premier prix au groupe  « Game Trio ». Trois jeunes a développé un bot nommé  « Intello », qui aide les gamers à trouver des astuces concernant leur jeu. La seconde place a été attribuée au groupe « Fancines » qui ont développé un bot nommé « Dragula », un jeu sur Messenger. Le groupe « Little Pi-Bot » avec « Pizza-Bot » se propose de présenter les menus et de prendre des commandes de pizzas.

Accompagnement 

Orange Madagascar a doté les gagnants en équipements, et les accompagnera pour se préparer au concours « Bots for Messenger Challenge » de Facebook, auquel participeront 48 pays d’Afrique et 16 du Moyen-Orient. Orange soutient ce concours pour stimuler les idées innovantes et soutenir les talents locaux qui proposent des solutions au profit des entreprises et communautés locales. « Mettre en place des agents conversationnels afin de réduire l’effort du consommateur et augmenter la rapidité avec laquelle il interagira ne sont pas aussi difficiles que vous pouvez le penser », soutient David Andriamasy, tech lead de  « Facebook Bot Party ».  « Dorénavant, les "chat-bots" pourront être utilisés comme assistants de vente capables de répondre, texte et voix, pour tout service d’externalisation de relation "clients" dans notre pays », affirme Harinjaka Ratozamanana, organisateur.

Les discussions robotisées avec un « Chat-bot » sont capables de simuler une conversation avec un être humain sur une messagerie ou un réseau social, et ainsi de vendre des services, vêtements, voitures ou autres, tout cela disponible sur le réseau Facebook à Madagascar.

D.H.R.

Fil infos

  • Assemblée nationale - Les membres du Bureau permanent connus
  • Exécutif - Démission du Gouvernement ce jour
  • Dans sa fuite précipitée - Henri Rabary-Njaka a laissé des dettes au pays
  • Présidente de l’Assemblée nationale - Christine Razanamahasoa plébiscitée
  • Dénonciations contre Mamy Ravatomanga - Les machinations du HVM mises à nu par la Justice française
  • Banditisme et détention illégale d'armes - Les arrestations et les saisies se poursuivent
  • Coupe d'Afrique des Nations 2019 - Les Barea décorés et récompensés
  • Marc Ravalomanana - Toujours aussi dédaigneux et méprisant
  • Développement du football - Le Président Rajoelina prend les « Barea » par les cornes
  • Iles Eparses - Un comité mis en place par le Gouvernement

La Une

Editorial

  • De bons auspices
    Le régime IEM part d’un bon pied ! Sous une bonne étoile, Rajoelina semble débuter son pouvoir à la magistrature suprême du pays dans un cadre encourageant. Les signaux affichés sur le tableau de commande sont au vert pour ne pas le dire « à l’orange ». Tout commença par une élection présidentielle sans anicroche ni la moindre escarmouche. Une élection crédible et reconnue par …tous. Les deux finalistes, Rajoelina et Ravalomanana, après la proclamation des résultats définitifs par la HCC, se sont donné la main. Avec un score honorable et sans appel de 55,66 %, Andry Rajoelina gagna, haut la main, le scrutin. Et donc, une alternance par la voie royale des urnes et où la démocratie jouit de son plein droit. « Zandry Kely » se débarrassa définitivement de l’étoffe de « putschiste » qu’on lui avait taxé injustement depuis la Révolution Orange de 2009.  

A bout portant

AutoDiff