Publié dans Economie

Cyclone Enawo - L’industrie du transport aérien à la rescousse

Publié le mardi, 14 mars 2017

Suite au passage du cyclone Enawo dans la Grande île et aux dégâts considérables apportés par cette intempérie, tous les acteurs de l’industrie se sont mobilisés pour apporter leurs contributions. Ainsi, sous l’impulsion de l’autorité de l’Aviation civile de Madagascar (Acm) et sous l’égide du ministère des Transports et de la Météorologie, tous les acteurs de l’industrie dont notamment les compagnies aériennes, les centres de formation, les prestataires de service (« handler » ou « catering »), ainsi que les services de l’Etat opérant dans les aéroports et les gestionnaires d’aéroports, se sont mobilisés pour apporter leurs contributions à l’échelle des dégâts constatés.

La contribution de l’industrie du transport aérien s’est divisée en deux parties. La première consiste au transport par avion des dons, la deuxième partie est le transport des produits de première nécessité : couvertures, lampes solaires, purificateur d’eau, riz, pâtes alimentaires. Ces dons ont été remis officiellement au Bureau national de gestion des risques et catastrophes (Bngrc), hier, aux locaux de l’Aviation civile de Madagascar (Acm) à Ivato. « La situation requiert ainsi notre solidarité et nous avons le devoir de contribuer au redressement de la situation », a affirmé le communiqué de presse, hier. Le premier décollage de l’avion transportant des dons a eu lieu à 10 heures à destination de Maroantsetra.
Tiasoa Samantha

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Interdiction de manifester dans les Provinces - Les porte-paroles du Gouvernement désavoués
  • Mouvement des 73 députés - Rasoamaromaka H. accusé d’atteinte à la sûreté de l’Etat
  • Décision de la HCC - La déchéance ou la loi de la jungle
  • Place du 13 mai - Le mouvement des 73 députés gagne un nouveau souffle !
  • Eglise catholique apostolique romaine - Un quatrième Cardinal pour Madagascar
  • Hery Rasoamaromaka convoqué à la Brigade spéciale - La machine de la répression en marche
  • Dépôt du mémoire en défense - Erreur de calcul monumentale de la Présidence !
  • Grande manifestation des 73 députés - Déballages, carnaval, spectacle au programme ce jour
  • Administrateurs-civils de Madagascar - La coupe est pleine
  • Déchéance - Le Président a sciemment bloqué la mise en place de la HCJ

Editorial

  • Qu’elle se fâche !
    Un quotidien de la place, proche du régime, titrait à la Une de son journal ce week-end dernier « L’Union africaine se fâche ». Ce média faisait longtemps référence, journalistiquement parlant, dans le pays. Mais depuis que son patron fit allégeance au grand manitou du pouvoir en place, il va à contre-sens du vent qui souffle à travers tout le pays, en ce moment, et change son fusil d’épaule. Petite parenthèse !   Après avoir pris acte des rapports des émissaires dépêchés dans la Grande île, le président de la Commission de l’Organisation de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, aurait tapé sur la table. En fait, devant l’échec sans appel de la médiation initiée par l’Organisation continentale dirigée sur place par le diplomate algérien Ramtane Lamamra, l’envoyé spécial, en coordination avec Joaquim Chissano, de la SADC et d’Abdoulaye Bathily de l’ONU, l’Union africaine (UA) se fâche. Elle déplore, dit-on, l’« intransigeance » des parties concernées. Vu…

A bout portant

AutoDiff