Publié dans Economie

Coopération avec l’Aiea - Vers la réalisation de projets gouvernementaux

Publié le dimanche, 19 mars 2017

La coopération prospère. Après 40 ans de coopération avec l’Agence internationale de l’énergie atomique (Aiea), des projets d’envergure gouvernementale sont discutés actuellement entre l’Institut national des sciences et techniques nucléaires (Instn) de Madagascar et l’Agence internationale de l’énergie atomique (Aiea). Proposés depuis plusieurs décennies par les chercheurs scientifiques au sein de l’Instn, ces projets sont finalement en cours de réalisation, si d’autres seront bientôt mis en œuvre. D’apres le Professeur Joël Rajaobelison, agent national de liaison avec l’Aiea, plusieurs projets sont mis en œuvre. Entre autres, « la mise en place du centre de radiothérapie au sein de l’hôpital Hjra et le développement d’un projet pour le développement du secteur minier », a-t-il affirmé, vendredi, lors de la célébration du 60e anniversaire de l’Aiea à Anosy. Rappelons que la radiothérapie fait partie de la médecine nucléaire. D’autre part, « pour la coopération, en considérant l’usage pacifique de l’énergie nucléaire, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique est devenu le point focal auprès de l’Aiea, et ce pour l’effet transversal et multidisciplinaire des recherches effectuées par ce ministère. Ainsi, l’Aiea agira à travers ce dernier et en collaboration avec d’autres ministères, au développement de Madagascar dans les domaines de la santé, de l’énergie, de l’agriculture et de l’élevage », a-t-on appris d’un communiqué de presse.
Prévention du cancer
L’Aiea contribuera au traitement et à la prévention du cancer via le centre de thérapie dédié à la sécurisation alimentaire par la technique de mutation, à l’accroissement de la production animale à l’aide de la caractérisation génétique du bétail, et appuiera également d’autres domaines, tout en respectant la sûreté radiologique (norme en matériels et composantes). Durant la visite de l’Aiea à Mahazoarivo vendredi dernier, le Premier ministre (Pm) Mahafaly Olivier Solonandrasana a fait remarquer que des techniciens malgaches travaillent en tant qu’experts auprès du siège de l’Aiea et au service d’autres pays membres. « Cela reviendrait à affirmer qu’une extension des domaines d’action de l’agence à Madagascar sera la bienvenue car l’on compte assez de chercheurs locaux qui utiliseront leurs acquis au service de la coopération », informe le communiqué. En rappelant que les recherches contribuent réellement au développement à travers le plan national de développement (Pnd), le Pm a fait transmettre des remerciements au directeur général de l’Aiea, et a déclaré que le Gouvernement malgache a bien l’intention de promouvoir davantage les actions de cette agence internationale.
Tiasoa Samantha

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Violences policières à Antsakabary - La vidéo remise en mains propres à la Police
  • Séjour irrégulier au pays - Expulsion confirmée des 12 Pakistanais
  • Propagande présidentielle 2018 - Départ avant l'heure de Hery Rajaonarimampianina
  • Port de Toamasina - La société Mictsl dicte sa loi
  • Corruption au Tribunal d'Anosy - Deux greffiers placés sous mandat de dépôt
  • Villa Elisabeth - Le contractant avec l'Etat, un escroc !
  • Critiques tous azimuts - Le pouvoir Rajaonarimampianina se fait tirer les oreilles
  • Moramanga - Un Français expulse 3 600 Malagasy de leurs terres
  • Lalatiana Rakotondrazafy - « Des choses illogiques dans les propos du Pm »
  • Hery Rajaonarimampianina - Un déplacement « secret » en Angola

Editorial

  • Noyautage indécent
    A la guerre comme à la guerre ! On attaque. On neutralise. Et tous les moyens sont bons. Le pouvoir en place, en position de force, ne lésine pas sur toutes les astuces pour terrasser l'adversaire, l'opposition. La presse, le quatrième pouvoir dit-on, l'une des armes les plus efficaces entre les mains des deux camps, constitue la cible idéale. Le mode opératoire, vieux comme le monde, consiste à étouffer les médias indépendants ou proches du camp d'en face.

A bout portant

AutoDiff