Publié dans Economie

Compagnie « Int’Air Iles » - Démenti de l’Aviation civile comorienne

Publié le vendredi, 14 avril 2017

L’Aviation civile des Comores a tranché. Suite à l’accusation des représentants de la compagnie aérienne comorienne  « Int’Air Iles » selon laquelle l’Aviation civile de Madagascar (Acm) a boycotté la société, l’Aviation civile des Comores a tenu à démentir ces affirmations.

D’après le communiqué de presse de l’Agence nationale de l’Aviation civile et de la météorologie à Comores, il s’agit de fausses informations. « Je ne comprends pas ces allégations qui accusent à tort l’Acm », a indiqué Jean-Marc Heintz, directeur général (Dg). Ce dernier a ainsi tenu à apporter quelques remarques. « Le 1er avril 2017, la compagnie « Int’Air Iles » a fait un vol sans autorisation, ce qui est interprété dans la Convention de Chicago comme un "viol d’espace aérien". Suite à quoi l’Acm a demandé à la compagnie des explications », explique le communiqué. La compagnie aérienne comorienne a laissé expirer son autorisation et n’a pas répondu aux règlements malgaches. Elle n’a pu non plus expliquer ses écarts de conduite avant que les deux Aviations civiles des deux îles voisines ne prennent l’initiative de l’aider. L’Aviation civile des Comores affirme que l’Acm s’est montrée compréhensive envers la compagnie « Int’Air Iles », malgré les infractions.  « Il est tout à fait normal et rationnel que l’Acm protège son espace aérien et sa souveraineté. Il est également normal qu’elle questionne n’importe quelle compagnie aérienne ou demande des informations complémentaires », continue le communiqué. L’article 1 de la Convention de Chicago relate que les Etats sont souverains de leur espace aérien respectif. L’Acm peut exiger le respect des exigences dans son règlement. Rappelons que suite à une requête de vol dérogatoire, l’Airbus A380 de cette compagnie comorienne a pu décoller mardi dernier pour les îles des Comores, le vol ayant été composé de Comoriens, de personnes âgées nécessitant des soins aux Comores et d’itinérants qui devaient renouveler leur visa.

 Déstabilisation des relations Madagascar-Comores

 Le Dg Jean-Marc Heintz a également évoqué sa surprise quant à une intention de déstabiliser les bonnes relations entre Madagascar et les îles des Comores. « Je suis surpris que certains gens veulent gratuitement déstabiliser nos bonnes relations de coopération régionale et déforment la vérité. Je m’élève contre les fausses allégations à l’encontre de l’Acm et de son Dg. Je lui adresse toute notre sympathie et nos regrets. Je suis navré de constater que ces interventions sont utilisées comme levier pour passer de force au-dessus des règlements et des affaires techniques. Nous œuvrons pour permettre à la compagnie  « Int’Air Iles » de reprendre ses vols commerciaux au plus vite », a-t-il renchéri. 

Tiasoa  Samantha

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Habitation - Des logements sociaux sur 58 ha à Ivato
  • Délestage - La JiRAMA avance une cause technique et environnementale
  • Epidémie de rougeole - Vaccination gratuite des enfants dans 22 districts
  • Assassinat de Richard Ratsimandrava - Un témoin oculaire révèle des faits troublants
  • Président Andry Rajoelina à Addis-Abeba - Sortie internationale, politique et économique
  • Bois de rose, fraude douanière, corruption… - Mbola Rajaonah interpellé
  • Maire de Toamasina et conseillers municipaux - Une Saint -Valentin pas comme les autres
  • Trafic de bois de rose - Arrestation spectaculaire d’Eddy Maminirina
  • Président Andry Rajoelina - « La JIRAMA autorisée à importer directement du fuel lourd »
  • Gendarmerie nationale - Haro sur la corruption et les abus

La Une

Editorial

  • Impunité zéro
    De grosses têtes tombent, du moins commencent à tomber. De gros bonnets ou de gros poissons se font coincés dans le filet des limiers. Le temps de l’impunité est révolu. Finie l’époque où seuls les menus fretins payèrent les pots cassés. Le Président de la République, Rajoelina Andry Nirina, lors de son discours d’investiture déclarait qu’il va mener une bataille sans merci et sans pitié contre la corruption, le pillage des richesses naturelles, souvent endémiques, toutes formes d’exactions frauduleuses, les détournements de deniers publics et le gaspillage du Trésor public, etc. Il déclenchera également la lutte intransigeante contre l’insécurité. Dans la foulée, notre jeune et courageux Chef d’Etat prendra aussi des mesures urgentes afin de soulager, à long terme, le malheur de son peuple. Et pour couronner le tout, Rajoelina  s’engagea  à éradiquer, dans tout le pays, toutes les formes d’impunité. Le régime IEM tranche avec tous ses prédécesseurs  dans…

A bout portant

AutoDiff