Publié dans Economie

Marché - Baisse de prix du riz pour le mois de mai

Publié le jeudi, 20 avril 2017

Un mois et demi. Cela fait un mois et demi que le cyclone Enawo est passé dans la Grande île. Le prix du riz, attribué aux ravages de ce cyclone, avait considérablement augmenté et aurait dû baisser depuis plusieurs semaines, suite aux actions menées par les autorités. Le prix de cet aliment de base des Malagasy est pourtant loin de baisser. Ainsi, un kilo de riz varie actuellent de 2 000 à 3 000 ariary, suivant les localités, au grand dam des consommateurs. Ce prix ne baissera que vers la fin de ce mois ou vers le début du mois de mai. Les stocks de riz issus des différentes régions de la Grande île arriveront bientôt dans la Capitale.

« Nos stocks actuels sont encore ceux qui sont arrivés peu après le passage du cyclone. Les livraisons étaient compliquées et n’arrivaient qu’après plusieurs jours. Les fournisseurs avaient augmenté leurs tarifs. Les nouveaux stocks n’arriveront que vers la fin de ce mois », a témoigné un grossiste à Analakely, hier.
« La récolte a commencé dans plusieurs localités de Madagascar. Presque tous les ports ont également vu de nouveaux arrivages des importateurs, entre autres le port de Toamasina, celui de Fort-Dauphin et de Tuléar. Les nouvelles livraisons devraient bientôt arriver à Antananarivo », a également confirmé le directeur général (Dg) du Commerce extérieur, Soloalitiana Rakotomanga, hier, joint au téléphone.
Le ministère du Commerce et de la Consommation a choisi d’effectuer une descente sur terrain dans plusieurs régions de l’île au début de ce mois, afin de voir de près les situations dans lesquelles se trouvent actuellement les cultivateurs de riz et les rizières, notamment suite au passage du cyclone Enawo.
« D’une manière générale, la situation s’est stabilisée dans les régions et la production commence à reprendre de l’élan », a ajouté le Dg.

Forcing sur les importations

Le volume d’importation de riz a été considérable depuis le mois de janvier 2017, avec 41 762 tonnes pour cette période contre 24 000 tonnes pour la même période de l’année dernière. A la fin du mois de mars dernier, 2 000 tonnes de riz sont arrivés dans la Province de Mahajanga. Le volume d’importation en hausse est « attribué au gap à combler pour pallier les éventuelles pénuries et désordre au niveau du marché local de riz, alors que la campagne rizicole n’est pas encore achevée cette année », a fait part l’Observatoire du riz dans ses analyses.
Tiasoa Samantha

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Violences policières à Antsakabary - La vidéo remise en mains propres à la Police
  • Séjour irrégulier au pays - Expulsion confirmée des 12 Pakistanais
  • Propagande présidentielle 2018 - Départ avant l'heure de Hery Rajaonarimampianina
  • Port de Toamasina - La société Mictsl dicte sa loi
  • Corruption au Tribunal d'Anosy - Deux greffiers placés sous mandat de dépôt
  • Villa Elisabeth - Le contractant avec l'Etat, un escroc !
  • Critiques tous azimuts - Le pouvoir Rajaonarimampianina se fait tirer les oreilles
  • Moramanga - Un Français expulse 3 600 Malagasy de leurs terres
  • Lalatiana Rakotondrazafy - « Des choses illogiques dans les propos du Pm »
  • Hery Rajaonarimampianina - Un déplacement « secret » en Angola

La Une

Editorial

  • Noyautage indécent
    A la guerre comme à la guerre ! On attaque. On neutralise. Et tous les moyens sont bons. Le pouvoir en place, en position de force, ne lésine pas sur toutes les astuces pour terrasser l'adversaire, l'opposition. La presse, le quatrième pouvoir dit-on, l'une des armes les plus efficaces entre les mains des deux camps, constitue la cible idéale. Le mode opératoire, vieux comme le monde, consiste à étouffer les médias indépendants ou proches du camp d'en face.

A bout portant

AutoDiff