Publié dans Economie

Observatoire du délai de dédouanement « on line » - Pour plus d'efficacité

Publié le mardi, 16 mai 2017

L'Observatoire du délai de dédouanement « on line » permet de faire un suivi en temps réel des opérations commerciales au sein d'un service dédié à la douane. Il a pour objectif  principal le suivi des déclarations en douane dans le temps et dans l'espace et de faire respecter des objectifs en termes de délai.

Ce dispositif est accessible à travers une plateforme web et il témoigne de l'engagement de la douane pour la modernisation et le professionnalisme. Il s'agit d'un outil qui offre la possibilité de suivre en temps réel les différentes étapes du dédouanement. Ce mécanisme favorise également l'adhésion et la participation de toutes les parties prenantes au dédouanement. Il contribue à l'amélioration de l'efficacité, de la rapidité du dédouanement tout en garantissant la proactivité des intervenants dans le processus. La mise en place de l'Observatoire du délai de dédouanement en ligne fait partie de la modernisation de l'administration des douanes.  Dans le cadre de l'application de la Convention de Kyoto révisée, l'administration des douanes de Madagascar a constaté que la rationalisation et la simplification des procédures de dédouanement bénéficient aux importateurs, aux exportateurs et à l'économie nationale. Pour déterminer le degré d'efficacité des opérations douanières habituelles et celui des procédures simplifiées, l'administration des douanes de Madagascar, en collaboration avec les entités concernées, procèdent régulièrement à la mesure du temps moyen qui s'écoule entre l'arrivée des marchandises et les différentes étapes du dédouanement jusqu'à leur mainlevée, tout cela par le biais de l'Observatoire du délai de dédouanement. Cet observatoire permet d'analyser, à partir des mesures du délai de dédouanement, dans quelle(s) partie(s) du processus de dédouanement des marchandises existe-t-il des problèmes, et à déterminer leur nature, leurs motifs ainsi que les solutions éventuelles y afférentes.

D.H.R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Jeter de l’argent par la fenêtre - Une nouvelle récidive du régime ce samedi
  • Andry Rajoelina au forum de l'IEM - « Remplacer le fatalisme par l'optimisme »
  • Atteinte à la sûreté de l’Etat - Rasoamaromaka sort libre de son audition
  • Initiative pour l’Emergence de Madagascar - Plus de 2000 participants au forum international
  • Condamnation de l'écologiste Raleva - Un « chef d'accusation ridicule », selon Amnesty international
  • Interdiction de manifester dans les Provinces - Les porte-paroles du Gouvernement désavoués
  • Mouvement des 73 députés - Rasoamaromaka H. accusé d’atteinte à la sûreté de l’Etat
  • Décision de la HCC - La déchéance ou la loi de la jungle
  • Place du 13 mai - Le mouvement des 73 députés gagne un nouveau souffle !
  • Eglise catholique apostolique romaine - Un quatrième Cardinal pour Madagascar

La Une

Editorial

  • Les incorruptibles
    Brian De Palma, le célèbre réalisateur américain, mit jour en 1987, le légendaire film « The untouchables » et adapté sur l'écran français « Les incorruptibles ». Interprété sur le plateau par des acteurs mythiques tels, entre autres, Kevin Costner, Sean Connery ou Robert De Niro, Andy Garcia, le film rencontra un immense succès à travers le monde. En gros, c'est l'histoire de la traque du…charismatique mafieux « Al Capone » durant les années trente, à Chicago. Pour venir à bout de sa mission, l'agent Eliot Ness (Kevin Costner), dut recourir au service des hommes répondant aux critères  de sa trempe, à savoir, intraitables et surtout  incorruptibles (untouchables).

A bout portant

AutoDiff