Publié dans Economie

Centrale thermique Jovenna à Ambohimanambola - Avancée des travaux de construction

Publié le mercredi, 17 mai 2017

Le ministre de l’Eau, de l’Energie et des Hydrocarbures, Lantoniaina Rasoloelison, en compagnie du président du Conseil d’administration et du directeur général de la Jirama, ont visité hier quelques sites à Ambohimanambola dont la centrale Jovenna,  la société Aksaf Power, la centrale thermique II.

La visite a permis de vérifier la conformité de l’avancée des travaux par rapport au planning pour la centrale Jovenna. Pour Jovenna, la centrale thermique aura une puissance de 48 Mw. La mise en route des machines fonctionnant au fuel lourd est prévue pour le 31 mai 2017 et le raccordement au réseau se fera dans les 15 jours qui suivent. Ces actions renforceront la capacité du réseau interconnecté sur Antananarivo.  Le ministre Lantoniaina Rasoloelison s’est assuré de la qualité du travail effectué par l’entreprise Jovenna et du respect des normes applicables sur le plan « hygiène, sécurité et environnement » (Hse), ainsi que les standards internationaux applicables sur l’ensemble des équipements présents sur le site d’Ambohimanambola. La visite effectuée a permis de lever les réserves en s’assurant que les équipements et les prestations respectent les normes internationales en vigueur et que l’entreprise Socotec a certifié tous les travaux. Le fonctionnement au fuel lourd du site est prévu pour réduire les coûts de production de la Jirama, avec une baisse attendue de l’ordre de 30 à 40 % par rapport aux coûts actuels des unités fonctionnant au gasoil. La société « Energy Contact » est le maître d’œuvre du projet. La société française Gemco assure le contrôle des travaux. L’entreprise américaine « Turbine Technology Services » (Tts) se charge du contrôle des commandes. Deux sociétés malgaches, entre autres Construct et Cimelta y apportent également leur savoir-faire. 

D.H.R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Interdiction de manifester dans les Provinces - Les porte-paroles du Gouvernement désavoués
  • Mouvement des 73 députés - Rasoamaromaka H. accusé d’atteinte à la sûreté de l’Etat
  • Décision de la HCC - La déchéance ou la loi de la jungle
  • Place du 13 mai - Le mouvement des 73 députés gagne un nouveau souffle !
  • Eglise catholique apostolique romaine - Un quatrième Cardinal pour Madagascar
  • Hery Rasoamaromaka convoqué à la Brigade spéciale - La machine de la répression en marche
  • Dépôt du mémoire en défense - Erreur de calcul monumentale de la Présidence !
  • Grande manifestation des 73 députés - Déballages, carnaval, spectacle au programme ce jour
  • Administrateurs-civils de Madagascar - La coupe est pleine
  • Déchéance - Le Président a sciemment bloqué la mise en place de la HCJ

Editorial

  • Qu’elle se fâche !
    Un quotidien de la place, proche du régime, titrait à la Une de son journal ce week-end dernier « L’Union africaine se fâche ». Ce média faisait longtemps référence, journalistiquement parlant, dans le pays. Mais depuis que son patron fit allégeance au grand manitou du pouvoir en place, il va à contre-sens du vent qui souffle à travers tout le pays, en ce moment, et change son fusil d’épaule. Petite parenthèse !   Après avoir pris acte des rapports des émissaires dépêchés dans la Grande île, le président de la Commission de l’Organisation de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, aurait tapé sur la table. En fait, devant l’échec sans appel de la médiation initiée par l’Organisation continentale dirigée sur place par le diplomate algérien Ramtane Lamamra, l’envoyé spécial, en coordination avec Joaquim Chissano, de la SADC et d’Abdoulaye Bathily de l’ONU, l’Union africaine (UA) se fâche. Elle déplore, dit-on, l’« intransigeance » des parties concernées. Vu…

A bout portant

AutoDiff