Publié dans Economie

Foire internationale de Madagascar - Une opportunité pour promouvoir le « vita malagasy »

Publié le jeudi, 18 mai 2017

La 12e édition de la Foire internationale de Madagascar (Fim) se déroule au parc des expositions Forello, Tanjombato du 18 au 21 mai.  Domenichini Ramiaramanana, président du comité d’organisation de l’agence Première Ligne a déclaré : « La Fim est une plate-forme de rencontre entre les hommes d’affaires.

Elle veut démontrer les réalisations commerciales dans le pays ». La France et le Groupement des femmes entrepreneures de Madagascar (Gfem) seront à l’honneur durant cette manifestation. Fanja Razakaboana, présidente du Gfem soutient : «  Le Gfem comprend 12 associations de femmes entrepreneures, soit environ 220 femmes. Une douzaine d’entreprises participent à la Fim. Le Gfem compte lancer ce jour son site web ». La banque Bni Madagascar, le groupe Legrand, la compagnie Vidzar sont les sponsors de cette manifestation. Pour le groupe Legrand, la Fim permet de partager les savoir-faire. Spécialisé dans les infrastructures électriques, ce groupe consacre près de 5 % de son chiffre d’affaires annuel aux recherches et développements. Ses principaux soucis sont la qualité et la sécurité. Alexandre Mey, directeur général de Bni Madagascar affirme : « La Fim est un évènement de référence, une fierté malgache contribuant à la promotion du concept " vita malagasy ". L’année dernière, on a enregistré une augmentation de 22 % en matière de volume de crédit d’entreprises. Des offres spéciales sont offertes durant cette foire. La tombola et la conférence marqueront également cet évènement ».  Le ministre de l’Industrie et du Développement du secteur privé, Nourdine Chabani affirme : « La Fim permet de promouvoir le « vita malagasy», les opportunités et savoir-faire surtout venant des jeunes ».

D.H.R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Interdiction de manifester dans les Provinces - Les porte-paroles du Gouvernement désavoués
  • Mouvement des 73 députés - Rasoamaromaka H. accusé d’atteinte à la sûreté de l’Etat
  • Décision de la HCC - La déchéance ou la loi de la jungle
  • Place du 13 mai - Le mouvement des 73 députés gagne un nouveau souffle !
  • Eglise catholique apostolique romaine - Un quatrième Cardinal pour Madagascar
  • Hery Rasoamaromaka convoqué à la Brigade spéciale - La machine de la répression en marche
  • Dépôt du mémoire en défense - Erreur de calcul monumentale de la Présidence !
  • Grande manifestation des 73 députés - Déballages, carnaval, spectacle au programme ce jour
  • Administrateurs-civils de Madagascar - La coupe est pleine
  • Déchéance - Le Président a sciemment bloqué la mise en place de la HCJ

Editorial

  • Qu’elle se fâche !
    Un quotidien de la place, proche du régime, titrait à la Une de son journal ce week-end dernier « L’Union africaine se fâche ». Ce média faisait longtemps référence, journalistiquement parlant, dans le pays. Mais depuis que son patron fit allégeance au grand manitou du pouvoir en place, il va à contre-sens du vent qui souffle à travers tout le pays, en ce moment, et change son fusil d’épaule. Petite parenthèse !   Après avoir pris acte des rapports des émissaires dépêchés dans la Grande île, le président de la Commission de l’Organisation de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, aurait tapé sur la table. En fait, devant l’échec sans appel de la médiation initiée par l’Organisation continentale dirigée sur place par le diplomate algérien Ramtane Lamamra, l’envoyé spécial, en coordination avec Joaquim Chissano, de la SADC et d’Abdoulaye Bathily de l’ONU, l’Union africaine (UA) se fâche. Elle déplore, dit-on, l’« intransigeance » des parties concernées. Vu…

A bout portant

AutoDiff