Publié dans Economie

Infrastructures - Madagascar bénéficiaire de la « route de la soie »

Publié le mardi, 01 août 2017

Dix (10) milliards de dollars. Tel est le budget alloué par le Gouvernement chinois pour la construction de la « ceinture économique de la route de la soie et de la route maritime de la soie » du 21è siècle. Il s’agit d’une initiative du Président la République populaire de Chine visant à rouvrir et aménager des nouvelles routes commerciales, terrestres et maritimes. « « Une route, une ceinture » partira depuis la Chine et va passer dans l’océan Indien. Madagascar figurera parmi les bénéficiaires de cette stratégie politico-économique.

Celle-ci va engendrer la mise en place de diverses infrastructures et favorisera la création d’emplois, voire du développement du pays », lance le ministre auprès de la Présidence en charge des Projets présidentiels, de l’Aménagement du territoire et de l’Equipement (M2pate), Narson Rafidimanana. Mais avant la mise en œuvre de cette nouvelle coopération, des concertations entre les responsables étatiques des 2 pays ainsi que de leurs habitants s’avèrent indispensables. Raison pour laquelle une conférence sur la coopération industrielle entre la Chine et Madagascar s’est tenue hier au Cci Ivato. Un évènement co-organisé par Lin Yi, vice-présidente de l’association du peuple chinois pour l’amitié avec l’étranger, qui a dirigé la délégation comprenant des jeunes opérateurs économiques. Le but étant de promouvoir ainsi que de raffermir la coopération économique et industrielle entre les 2 pays. D’ailleurs, Madagascar veut devenir un acteur à part entière dans la mise en place de cette stratégie politico-économique. Un mémorandum d’entente entre les 2 Gouvernements partenaires a ainsi été signé hier. Pour information, la présence chinoise dans la Grande île n’est plus à démontrer. « La rapidité, durant laquelle les différentes routes nécessaires dans l’organisation du Sommet de la Francophonie ont été construites l’année dernière, a étonné plus d’un. Il faudrait en outre appuyer sur la qualité irréprochable des infrastructures mises en place », confirme le numéro Un du M2pate. « Sur un autre registre, nous avons été très sensibles à l’initiative prise par la République Populaire de Chine d’accorder un tarif douanier zéro  à l’entrée des  97% des produits malgaches dans son territoire », ajoute le ministre de tutelle. Dans tous les cas, les opportunités de coopération et d’investissement sont à la fois nombreuses et variées à Madagascar.
Recueillis par Patricia Ramavonirina

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Tournée IEM dans la SAVA - Andry Rajoelina répond à ses détracteurs
  • Manifestation des enseignants - Le Premier ministre voit des dessous politiques
  • Présidentielle et législatives - Le HVM en ordre dispersé
  • Mouvement « Fanarenana ifotony » - Des réunions douteuses dans les Fokontany
  • Maître Willy - Razafinjatovo alias Olala « Le HVM veut me faire taire »
  • Election présidentielle - Les appels à la candidature d’Andry Rajoelina se multiplient
  • Journée internationale - Nelson Mandela L’amnésie du président Hery Rajaonarimampianina
  • Revendications syndicales - Christian Ntsay interpelle ses ministres
  • Soupçons de corruption à Tsimbazaza - 7 députés encourent une arrestation
  • Période électorale - Vers un verrouillage à double tour de la RNM et TVM

Editorial

  • Quel message !
    100 ans ! S’il était encore resté vivant, parmi les siens, Madiba aurait 100 ans mercredi dernier. En effet, Nelson Rolihlahla Mandela, de son vrai nom, est né le 18 juillet 1918 à Mvezo, dans la province de Cap et mort à l’âge de 95 ans, le 5 décembre 2013 à Johannesburg, Afrique du Sud.Faisant partie d’une rare élite noire dans une République sud-africaine (RSA) ségrégationniste, dirigée d’une main de fer par les Blancs, Nelson Mandela, avocat de son état, s’engagea dès son jeune âge dans la lutte contre toutes formes d’injustice, d’inégalité et de non-respect des droits humains. Il fonçait tout droit dans la bataille, parfois armée, contre la politique de ségrégation raciale appliquée par les tenants du pouvoir.

A bout portant

AutoDiff