Publié dans Economie

Produits pharmaceutiques - La nécessité d’une meilleure connaissance pour tout préserver

Publié le jeudi, 12 octobre 2017

Le secteur pharmaceutique est un secteur délicat à Madagascar. En effet, d’un côté, la plupart de la population malgache ne connait pas vraiment les différents types de médicaments et se contente juste d’acheter ce que le médecin lui prescrit. Dans la majorité des cas, les malades ne sont pas vraiment curieux vis-à-vis de leur maladie mais plus particulièrement vis-à-vis des médicaments qu’ils avalent. Ils ne prennent alors presque jamais le temps de lire attentivement la notice incluse dans le médicament, afin de mieux connaitre tous les éléments contenus dans celui-ci et les effets qu’il pourrait avoir sur l’organisme.

D’un autre côté, au niveau des prix, certains médicaments reviennent chers donc certains ménages ont recours au marché noir étant donné que leur pouvoir d’achat n’arrive pas à bout des prix dans les pharmacies. Pourtant, l’achat d’un médicament au marché noir est un vrai danger pour le malade mais aussi pour le secteur concerné. Car déjà, on ignore la vraie provenance de ces médicaments, ensuite, ces derniers peuvent être périmés mais les vendeurs truquent les dates afin de pouvoir les vendre. Enfin, ces différents commerces nuisent véritablement au secteur formel des produits pharmaceutiques. Vu la situation donc, sensibiliser les consommatteurs sur le secteur pharmaceutique est vraiment nécessaire afin préserver les malades mais également afin de faire prospérer le secteur. Mieux connaitre ses médicaments permet de mieux se soigner. A cet effet, dans le cadre du 27ème congrès de la fédération pharmaceutique de l’océna Indien, un salon dédié à la pharmacie sera organisé par l’Association des pharmaciens de Madagascar au début du mois prochain. Un évènement pour faire connaitre les médicaments aux consommatteurs mais également aux professionnels qui en préscrivent à leurs patients. 

 Propos recueillis par  Rova R. 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • « China-Africa Investment Forum » à Marrakech - Andry Rajoelina au rendez – vous des décideurs
  • Politique étrangère du régime Rajaonarimampianina - Au ras des pâquerettes !
  • Gouvernement - Mamy Ratovomalala pressenti ministre
  • Trafic de bois de rose - Un colonel et un ex-chef de District déférés devant la Chaîne pénale
  • Ressources minières - Madagascar, premier exportateur mondial de saphir
  • Assaut de la prison d’Ikongo - Condamnation unanime des magistrats et des pénitentiaires
  • Pension de retraite pour les parlementaires - Bottée en touche par l’Exécutif
  • Féculerie de Marovitsika Moramanga - Vive tension autour des terrains agricoles
  • Affaire de Claudine Razaimamonjy - Un ancien responsable des marchés publics en prison
  • Refus d’une décision de justice - 800 personnes prennent d’assaut la prison d’Ikongo

La Une

Editorial

  • Canular !
     Et la farce continue. De mascarade en mascarade, les hommes du pouvoir mènent en bateau les 25 millions de Malagasy. Des numéros, très maladroitement interprétés, au lieu d’égayer la galerie, offusquent. La comédie vire à la pitrerie. La sauce mayonnaise tourne. C’est raté ! Iavoloha, mordicus et contre vents et marées,  persiste et signe de sa volonté à tripoter la Constitution. Ayant butté à une fin de non recevoir de la part des partenaires nationaux soutenus par la Communauté, les dirigeants aux cravates bleues ne désarment point. Pour contourner la chose, ils sont en train de mettre sur pied une nouvelle tactique. En effet, Iavoloha passe le relais aux parlementaires patentés au pouvoir. Les députés et sénateurs  proches du régime cogitent un plan machiavélique en vue de « toucher » à la Loi fondamentale. 

A bout portant

AutoDiff