Publié dans Economie

Mvola - Quand le « mobile money » devient un « mobile bank » !

Publié le mardi, 07 novembre 2017

« Simple, immédiat, sécurisé ». Tel est le slogan de Mvola, la première solution de mobile money à Madagascar. Depuis son lancement en 2010, cette plateforme n’a cessé d’évoluer dans le but d’offrir à ses clients le meilleur du mobile money tout en favorisant l’inclusion financière de toute la population malagasy. C’est dans cette optique qu’il a lancé hier, à l’hôtel Ibis Ivandry ses nouvelles innovations : « Mvola Avance » et « Mvola Epargne ». Ces innovations sont une grande première à Madagascar mais également dans tout l’océan Indien. Ce qui met Mvola, aujourd’hui, au rang de banque mobile. Effectivement, Mvola ne veut pas se limiter aux dépôts et aux retraits seulement mais plutôt étendre pleinement ses options, toujours dans le but de faciliter le quotidien des Malagasy. 

 

 « Mvola Avance », obtenir une avance facilement

 « Mila avance ? Mvola avance ». Cette nouvelle option Mvola donne l’opportunité aux salariés d’avoir une avance sur son salaire. En effet, grâce à  « Mvola Avance », les gens peuvent obtenir une avance facilement, en usant tout simplement de son téléphone et en accédant à son menu Mvola. Il n’y a alors ni formalités ni documents ni papiers supplémentaires à remplir mais tout demeure dans le monde digital afin de rejoindre les valeurs de simplicité défendues par les services Mvola. Ce service est alors accessible sur tous les mobiles ainsi que pour tous les opérateurs Mvola. Toutefois, des critères d’éligibilité ont été définis pour avoir une avance, comme le cite le directeur général de Mvola, Mathieu Macé :  « Pour pouvoir vous faire confiance, il faut d’abord que vous nous ayez fait confiance ». De ce fait, ceux qui désirent recevoir un acompte doivent être un client fidèle de Telma et de Mvola, avec une certification d’utilisation de plus de 6 mois.  Il faut noter que ce service dispose d’un taux de remboursement de 9% et doit être rendu en moins d’un mois et ces frais sont clairement indiqués bien avant la validation de la demande. La clientèle peut disposer d’une somme allant de 1 000 à 500 000 ariary selon les paliers qu’elle a atteints. 

  « Mvola Epargne », la petite tirelire mobile 

Toujours dans le même principe de tous les services Mvola, « Mvola Epargne » est la solution d’épargne la plus simple par excellence. Elle est comme une petite tirelire mobile. Et pour cette offre, tous les clients de Mvola sont éligibles à 100%. Contrairement à  « Mvola Avance », le plafond d’épargne varie de 100 à 10 000 000 ariary. Mathieu Macé a justifié ce choix assez anodin en disant qu’« il faut donner la possibilité aux gens d’épargner la plus petite somme possible, pour qu’ils puissent mettre de côté leur argent». Il a également ajouté qu’« il faut s’adresser à tout le monde, surtout que beaucoup de personnes utilisent leur compte Mvola pour épargner de l’argent ». Et Mvola tient à rémunérer ces épargnes  par un taux de 2% tous les 3 mois afin d’éduquer la population malagasy à mettre de l’argent de côté mais également dans  le but de les encourager à économiser davantage. Il faut préciser que les transferts entre le compte Mvola et le compte épargne sont exclusivement gratuits. Ces nouveaux services ont déjà été mis en ligne hier, précisément à 00h01, et jusqu’à son lancement officiel à 11h, déjà 10 personnes ont obtenu une avance et plus de 100 clients ont fait une épargne. Ces services restent disponibles 24h sur 24h et 7 jours sur 7.

Rova R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Présidence de la République - Démission de Hery Rajaonarimampianina dans dix mois
  • Souffrances de la population malagasy - Le Parlement européen fait mieux que le nôtre
  • Violences policières à Antsakabary - La vidéo remise en mains propres à la Police
  • Séjour irrégulier au pays - Expulsion confirmée des 12 Pakistanais
  • Propagande présidentielle 2018 - Départ avant l'heure de Hery Rajaonarimampianina
  • Port de Toamasina - La société Mictsl dicte sa loi
  • Corruption au Tribunal d'Anosy - Deux greffiers placés sous mandat de dépôt
  • Villa Elisabeth - Le contractant avec l'Etat, un escroc !
  • Critiques tous azimuts - Le pouvoir Rajaonarimampianina se fait tirer les oreilles
  • Moramanga - Un Français expulse 3 600 Malagasy de leurs terres

La Une

Editorial

  • Nuisible réseau
    Contre-productif. Le réseau de la filière « riz » va à l’encontre de la saine production de cet aliment de base des 24 millions de Malagasy dans le pays. Au lieu de jouer le rôle de levier à la croissance, il fait obstacle. La population souffre, de manière chronique, de l’insuffisance de ce produit vital pour la consommation quotidienne. Le « kapoaka » ou le kilo s’achète à prix d’or sur le marché.

A bout portant

AutoDiff