Publié dans Economie

Somacou - Le grand du textile à Madagascar

Publié le mardi, 07 novembre 2017

La Société malgache de couverture ou Somacou est une entreprise connue sur son implication dans le domaine du textile à Madagascar. Ses produits ne se limitent pas seulement sur les couvertures, mais  touchent aussi l’habillement et les tissus d’ameublement. Depuis sa création, l’entreprise a su séduire les consommateurs en s’impliquant davantage dans la fabrication de produits orientés vers les toilettes personnelles. La marque est partout présente, que ce soit sur les lingettes et sur les draps de bain que sur les serviettes et les draps de douche. Ses linges de maison regroupant les chiffons et les serpillières sont incontournables surtout si le but est de nettoyer les meubles et les différents parquets de la maison. Ayant conscience de l’importance du mobilier dans le quotidien professionnel que personnel, elle a su investir dans la fabrication d’articles pour le mobilier. L’entreprise propose donc un éventail de produits allant des linges du lit, entre autres des draps et des couettes, jusqu’aux rideaux qui décorent le mur et les tapis qui embellissent l’intérieur d’une maison.

La confection des ornements destinés aux divans, chaises et canapés de salon ne sont pas en reste puisque cela fait indubitablement partie de la personnalisation d’une maison.Outre cet investissement dans le design intérieur, cette entreprise du textile s’est aussi lancée dans la création de tissus d’habillement pour les grandes occasions et les événements. Puisque la classe, la distinction, l’élégance et la grâce sont les mots d’ordre lors des cérémonies officielles, Somacou se charge aussi des confections de costume, de smoking, de robe  ou de chemise, collectivement que personnellement. De même qu’avoir du bon goût pour les vêtements ne veut pas dire seulement être tiré à quatre épingles, la société possède aussi dans son tiroir un panel d’habillement léger et décontracté à porter dans la vie de tous les jours que ce soit chez soi ou dans les bureaux ou à l’école. Et même le soir avant de dormir, les robes de chambre, pyjamas, nuisettes et peignoirs sont aussi à disposition. Vêtements et accessoires vont de pair. C’est dans cet élan que ce spécialiste du textile fournit différentes gammes de chapeaux, casquettes, bérets et chaussettes. En somme, Somacou s’occupe des prêts-à-porter de la tête au pied. Ces séries de service sont donc accessibles sur commande et pour toutes catégories de personnes confondues, que ce soit homme ou femme, enfants ou adultes et ces commandes peuvent à la fois se faire en gros ou en détail selon l’exigence des consommateurs.

Recueillis par Andrea R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Andry Rajoelina contre l’insécurité - L’arrêt de l’exportation bovine en perspective
  • Région Menabe - La mafia des bois précieux fait parler d’elle
  • Atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat - Pety Rakotoniaina de nouveau en prison
  • Election présidentielle - Narson Rafidimanana et 150 maires séduits par le programme de Rajoelina
  • Déstabilisation et manœuvres de coup d'Etat - Des mains étrangères au cœur des soupçons
  • Conseil du Fampihavanana Malagasy - Perte de crédibilité confirmée !
  • Permis et carte grise biométriques - Accusés, levez-vous !
  • Antoko Repoblikanina - Le dernier- né des partis politiques à Madagascar
  • Mbola Rajaonah, le pestiféré - Sur les traces de Claudine Razaimamonjy
  • Trafic de bois précieux au Vakinankaratra - Deux femmes proches de Rajaonarimampianina dans le coup

La Une

Editorial

  • HVM, que reste-t-il ?
    Alors que toutes les formations politiques, du moins celles dignes de leur stature, resserrent les rangs pour affronter la course en vue de la magistrature suprême, le parti du Président démissionnaire Hery Rajaonarimampianina s’effrite. Le parti au pouvoir va en ordre dispersé.  Les démissions se succèdent. Une défection cache une autre ! A ce rythme, le parti présidentiel, une formation politique, sûre de sa puissance, à  l’époque, et qui défiait avec un certain orgueil et d’une fierté, mal placée, les autres serait d’ici peu une carcasse d’ossements, sans âme, ni corps,  l’ombre de lui-même ! Les « départs définitifs » se poursuivent. Et la liste n’est pas exhaustive !

A bout portant

AutoDiff