Publié dans Economie

Lutte contre la fraude douanière - Des agents du service prêtent serment

Publié le jeudi, 09 novembre 2017

Dans un pays comme Madagascar où le secteur informel est des plus dominants, renforcer le service de contrôle est une priorité. C’est dans cette optique que le service de la lutte contre la fraude douanière de la direction générale des douanes a signé un contrat de performance, hier, à l’hôtel Colbert Antaninarenina. En parallèle avec cette signature, tous les employés de ce service ont prêté serment de respecter leur travail et de lutter contre la corruption à laquelle ils feront souvent face en cas de fraude. D’après le nouveau chef de service de la lutte contre les fraudes douanières : « cette signature ne signifie pas que nous ne sommes pas compétents, au contraire.

Toutefois, la signature de ce contrat de performance sera un grand appui pour le service pour lui permettre d’améliorer les bonnes initiatives et de rectifier les mauvaises ». Depuis sa mise en place, ce service effectue des contrôles et des suivis auprès de diverses entreprises qui passent par la douane tout en collaborant avec les diverses entités concernées pour vérifier s’il y a fraude ou non. Actuellement, il a pu constater que « ce sont les fausses déclarations de valeur qui sont les plus nombreuses. » Cependant, le chef de service considère qu’il y a encore beaucoup d’efforts à déployer pour réduire au maximum les fraudes douanières et contribuer à l’amélioration des recettes pour les caisses de l’Etat. Le directeur du service douanier a affirmé que le service de lutte contre les fraudes douanières a fait son effet et qu’ « une hausse de 300% a été constatée sur les amendes résultant des fraudes ». Le service fait également appel à l’appui de la population en déclarant les faits si elle constate des cas suspects. 

 Rova R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Andry Rajoelina contre l’insécurité - L’arrêt de l’exportation bovine en perspective
  • Région Menabe - La mafia des bois précieux fait parler d’elle
  • Atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat - Pety Rakotoniaina de nouveau en prison
  • Election présidentielle - Narson Rafidimanana et 150 maires séduits par le programme de Rajoelina
  • Déstabilisation et manœuvres de coup d'Etat - Des mains étrangères au cœur des soupçons
  • Conseil du Fampihavanana Malagasy - Perte de crédibilité confirmée !
  • Permis et carte grise biométriques - Accusés, levez-vous !
  • Antoko Repoblikanina - Le dernier- né des partis politiques à Madagascar
  • Mbola Rajaonah, le pestiféré - Sur les traces de Claudine Razaimamonjy
  • Trafic de bois précieux au Vakinankaratra - Deux femmes proches de Rajaonarimampianina dans le coup

La Une

Editorial

  • HVM, que reste-t-il ?
    Alors que toutes les formations politiques, du moins celles dignes de leur stature, resserrent les rangs pour affronter la course en vue de la magistrature suprême, le parti du Président démissionnaire Hery Rajaonarimampianina s’effrite. Le parti au pouvoir va en ordre dispersé.  Les démissions se succèdent. Une défection cache une autre ! A ce rythme, le parti présidentiel, une formation politique, sûre de sa puissance, à  l’époque, et qui défiait avec un certain orgueil et d’une fierté, mal placée, les autres serait d’ici peu une carcasse d’ossements, sans âme, ni corps,  l’ombre de lui-même ! Les « départs définitifs » se poursuivent. Et la liste n’est pas exhaustive !

A bout portant

AutoDiff