Publié dans Economie

Lutte contre la fraude douanière - Des agents du service prêtent serment

Publié le jeudi, 09 novembre 2017

Dans un pays comme Madagascar où le secteur informel est des plus dominants, renforcer le service de contrôle est une priorité. C’est dans cette optique que le service de la lutte contre la fraude douanière de la direction générale des douanes a signé un contrat de performance, hier, à l’hôtel Colbert Antaninarenina. En parallèle avec cette signature, tous les employés de ce service ont prêté serment de respecter leur travail et de lutter contre la corruption à laquelle ils feront souvent face en cas de fraude. D’après le nouveau chef de service de la lutte contre les fraudes douanières : « cette signature ne signifie pas que nous ne sommes pas compétents, au contraire.

Toutefois, la signature de ce contrat de performance sera un grand appui pour le service pour lui permettre d’améliorer les bonnes initiatives et de rectifier les mauvaises ». Depuis sa mise en place, ce service effectue des contrôles et des suivis auprès de diverses entreprises qui passent par la douane tout en collaborant avec les diverses entités concernées pour vérifier s’il y a fraude ou non. Actuellement, il a pu constater que « ce sont les fausses déclarations de valeur qui sont les plus nombreuses. » Cependant, le chef de service considère qu’il y a encore beaucoup d’efforts à déployer pour réduire au maximum les fraudes douanières et contribuer à l’amélioration des recettes pour les caisses de l’Etat. Le directeur du service douanier a affirmé que le service de lutte contre les fraudes douanières a fait son effet et qu’ « une hausse de 300% a été constatée sur les amendes résultant des fraudes ». Le service fait également appel à l’appui de la population en déclarant les faits si elle constate des cas suspects. 

 Rova R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • « China-Africa Investment Forum » à Marrakech - Andry Rajoelina au rendez – vous des décideurs
  • Politique étrangère du régime Rajaonarimampianina - Au ras des pâquerettes !
  • Gouvernement - Mamy Ratovomalala pressenti ministre
  • Trafic de bois de rose - Un colonel et un ex-chef de District déférés devant la Chaîne pénale
  • Ressources minières - Madagascar, premier exportateur mondial de saphir
  • Assaut de la prison d’Ikongo - Condamnation unanime des magistrats et des pénitentiaires
  • Pension de retraite pour les parlementaires - Bottée en touche par l’Exécutif
  • Féculerie de Marovitsika Moramanga - Vive tension autour des terrains agricoles
  • Affaire de Claudine Razaimamonjy - Un ancien responsable des marchés publics en prison
  • Refus d’une décision de justice - 800 personnes prennent d’assaut la prison d’Ikongo

Editorial

  • Canular !
     Et la farce continue. De mascarade en mascarade, les hommes du pouvoir mènent en bateau les 25 millions de Malagasy. Des numéros, très maladroitement interprétés, au lieu d’égayer la galerie, offusquent. La comédie vire à la pitrerie. La sauce mayonnaise tourne. C’est raté ! Iavoloha, mordicus et contre vents et marées,  persiste et signe de sa volonté à tripoter la Constitution. Ayant butté à une fin de non recevoir de la part des partenaires nationaux soutenus par la Communauté, les dirigeants aux cravates bleues ne désarment point. Pour contourner la chose, ils sont en train de mettre sur pied une nouvelle tactique. En effet, Iavoloha passe le relais aux parlementaires patentés au pouvoir. Les députés et sénateurs  proches du régime cogitent un plan machiavélique en vue de « toucher » à la Loi fondamentale. 

A bout portant

AutoDiff