Publié dans Economie

Inflation - Les universitaires réagissent !

Publié le vendredi, 01 décembre 2017

La pauvreté s’accentue dans le pays. Le pouvoir d’achat de la population malgache dégringole à travers les années. Il est passé de 440 USD en 1992 à 415 USD l’année dernière. C’est pour cette raison que les universitaires ont réagi hier, à l’Université d’Antananarivo.  D’après eux, c’en est assez, la population malgache ne peut plus en supporter davantage. Les étudiants et les enseignants issus de la filière économie de la Faculté Degs ont décidé de faire une manifestation afin de conscientiser les responsables étatiques mais également la population malgache de toute cette injustice qui s’abat sur le pays actuellement.

Effectivement, la situation économique de la Grande île, plus particulièrement de son peuple fait face à une instabilité étant donné qu’elle subit à une inflation incessante des prix. Par conséquent, la majorité des ménages n’arrivent plus à joindre les deux bouts et constatent que leurs revenus ne suffisent plus à subvenir à leurs besoins. De ce fait, la vie quotidienne de la population malgache se dégrade, ce qui finit par engendrer la dégradation de l’alimentation mais également l’augmentation de l’insécurité.  A travers cette manifestation, ils ont adressé une lettre ouverte à toute la population malgache dénonçant la situation actuelle à laquelle tout le pays doit faire face. Cette lettre remet en cause l’inflation permanente du prix de tous les produits nécessaires au quotidien et particulièrement le riz, composant principal de l’alimentation de la population malgache, qui atteint maintenant plus de 2 500 ariary le kilo  et le prix du carburant qui opère dans une perpétuelle à chaque mois. Il y a également les catastrophes naturelles qui ont traversé le pays et qui n’ont fait qu’aggraver la situation. Face à tout cela, les manifestants demandent aux entités concernées de prêter attention aux difficultés rencontrées par la population et d’essayer de proposer des solutions vraiment concrètes.

Propos recueillis par  Rova R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Tournée IEM dans la SAVA - Andry Rajoelina répond à ses détracteurs
  • Manifestation des enseignants - Le Premier ministre voit des dessous politiques
  • Présidentielle et législatives - Le HVM en ordre dispersé
  • Mouvement « Fanarenana ifotony » - Des réunions douteuses dans les Fokontany
  • Maître Willy - Razafinjatovo alias Olala « Le HVM veut me faire taire »
  • Election présidentielle - Les appels à la candidature d’Andry Rajoelina se multiplient
  • Journée internationale - Nelson Mandela L’amnésie du président Hery Rajaonarimampianina
  • Revendications syndicales - Christian Ntsay interpelle ses ministres
  • Soupçons de corruption à Tsimbazaza - 7 députés encourent une arrestation
  • Période électorale - Vers un verrouillage à double tour de la RNM et TVM

Editorial

  • Quel message !
    100 ans ! S’il était encore resté vivant, parmi les siens, Madiba aurait 100 ans mercredi dernier. En effet, Nelson Rolihlahla Mandela, de son vrai nom, est né le 18 juillet 1918 à Mvezo, dans la province de Cap et mort à l’âge de 95 ans, le 5 décembre 2013 à Johannesburg, Afrique du Sud.Faisant partie d’une rare élite noire dans une République sud-africaine (RSA) ségrégationniste, dirigée d’une main de fer par les Blancs, Nelson Mandela, avocat de son état, s’engagea dès son jeune âge dans la lutte contre toutes formes d’injustice, d’inégalité et de non-respect des droits humains. Il fonçait tout droit dans la bataille, parfois armée, contre la politique de ségrégation raciale appliquée par les tenants du pouvoir.

A bout portant

AutoDiff