Publié dans Economie

Inflation - Les universitaires réagissent !

Publié le vendredi, 01 décembre 2017

La pauvreté s’accentue dans le pays. Le pouvoir d’achat de la population malgache dégringole à travers les années. Il est passé de 440 USD en 1992 à 415 USD l’année dernière. C’est pour cette raison que les universitaires ont réagi hier, à l’Université d’Antananarivo.  D’après eux, c’en est assez, la population malgache ne peut plus en supporter davantage. Les étudiants et les enseignants issus de la filière économie de la Faculté Degs ont décidé de faire une manifestation afin de conscientiser les responsables étatiques mais également la population malgache de toute cette injustice qui s’abat sur le pays actuellement.

Effectivement, la situation économique de la Grande île, plus particulièrement de son peuple fait face à une instabilité étant donné qu’elle subit à une inflation incessante des prix. Par conséquent, la majorité des ménages n’arrivent plus à joindre les deux bouts et constatent que leurs revenus ne suffisent plus à subvenir à leurs besoins. De ce fait, la vie quotidienne de la population malgache se dégrade, ce qui finit par engendrer la dégradation de l’alimentation mais également l’augmentation de l’insécurité.  A travers cette manifestation, ils ont adressé une lettre ouverte à toute la population malgache dénonçant la situation actuelle à laquelle tout le pays doit faire face. Cette lettre remet en cause l’inflation permanente du prix de tous les produits nécessaires au quotidien et particulièrement le riz, composant principal de l’alimentation de la population malgache, qui atteint maintenant plus de 2 500 ariary le kilo  et le prix du carburant qui opère dans une perpétuelle à chaque mois. Il y a également les catastrophes naturelles qui ont traversé le pays et qui n’ont fait qu’aggraver la situation. Face à tout cela, les manifestants demandent aux entités concernées de prêter attention aux difficultés rencontrées par la population et d’essayer de proposer des solutions vraiment concrètes.

Propos recueillis par  Rova R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Andry Rajoelina contre l’insécurité - L’arrêt de l’exportation bovine en perspective
  • Région Menabe - La mafia des bois précieux fait parler d’elle
  • Atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat - Pety Rakotoniaina de nouveau en prison
  • Election présidentielle - Narson Rafidimanana et 150 maires séduits par le programme de Rajoelina
  • Déstabilisation et manœuvres de coup d'Etat - Des mains étrangères au cœur des soupçons
  • Conseil du Fampihavanana Malagasy - Perte de crédibilité confirmée !
  • Permis et carte grise biométriques - Accusés, levez-vous !
  • Antoko Repoblikanina - Le dernier- né des partis politiques à Madagascar
  • Mbola Rajaonah, le pestiféré - Sur les traces de Claudine Razaimamonjy
  • Trafic de bois précieux au Vakinankaratra - Deux femmes proches de Rajaonarimampianina dans le coup

La Une

Editorial

  • HVM, que reste-t-il ?
    Alors que toutes les formations politiques, du moins celles dignes de leur stature, resserrent les rangs pour affronter la course en vue de la magistrature suprême, le parti du Président démissionnaire Hery Rajaonarimampianina s’effrite. Le parti au pouvoir va en ordre dispersé.  Les démissions se succèdent. Une défection cache une autre ! A ce rythme, le parti présidentiel, une formation politique, sûre de sa puissance, à  l’époque, et qui défiait avec un certain orgueil et d’une fierté, mal placée, les autres serait d’ici peu une carcasse d’ossements, sans âme, ni corps,  l’ombre de lui-même ! Les « départs définitifs » se poursuivent. Et la liste n’est pas exhaustive !

A bout portant

AutoDiff