Publié dans Economie

Produits pétroliers - Le calme avant la tempête ?

Publié le jeudi, 04 janvier 2018

Des prévisions qui tardent à se concrétiser. Etonnement, pour ce début d’année, les produits pétroliers n’ont connu aucune hausse. De ce fait, la majorité des consommateurs se posent des questions si c’est le calme avant la tempête ou bien si ce sont déjà les autorités qui prennent les choses en main afin de stabiliser les prix des produits pétroliers.

Toutefois, cette absence du hausse des prix ne vient pas du tout de l’extérieur vu qu’actuellement, ces produits connaissent une hausse autant dans la région de l’océan Indien que ce soit à l’île Maurice ou encore celle de La Réunion, ainsi que dans le continent africain et même en Amérique, comme le cite le magazine  Le Figaro dans son numéro du mercredi dernier : « Le pétrole new-yorkais a clôturé mercredi à son plus haut niveau depuis décembre 2014 ». Il faut préciser que cette hausse repose particulièrement sur la situation en Iran,  un pays qui est l’un des principaux producteurs d’or noir.
Cette constance des prix étonne particulièrement, étant donné les évènements qui se sont déroulés dernièrement.  Au mois de décembre dernier, les opérateurs du secteur ont eu une mésentente avec le ministère des Finances et du Budget et celui de l’Energie et des Hydrocarbures, et cela, concernant la hausse des taxes imposées aux exploitants des produits pétroliers dans la Grande île, ainsi que sur la mise en place d’un barème de calcul et d’une nouvelle structure qui détermineront les prix à afficher. Effectivement, le mois dernier, Vonintsalama Andriambololona, ministre des Finances et du Budget, a affirmé : « Après une étude qu’elle a effectuée, la Banque mondiale a constaté des irrégularités au niveau de ce secteur, d’où la nécessité d’une toute nouvelle structure qui permettra d’observer scrupuleusement le circuit emprunté par ces produits dérivés du pétrole, allant de la production à la distribution pour l’intérêt de tous ».
« Quant à la hausse des taxes sur ces produits, nous avons déjà entamé des discussions avec les opérateurs afin de trouver une solution à la question », a-t-elle ajouté. A croire que ces discussions ont porté leurs fruits, mais jusqu’à quand ?
Recueillis par Rova R.

1 Commentaire

  • Posté par YagamY
    vendredi, 05 janvier 2018

    (y)

    Rapporter

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Lois électorales et dérives démocratiques - Les députés opposants s'en remettent à la Communauté internationale
  • Hery Rajaonarimampianina - Départ en catimini à l'extérieur ?
  • Menaces contre des députés Tim-Mapar - Plainte de réserve contre le préfet et des gros bras
  • Syndicat des artistes - Halte aux abus des autorités !
  • Privation de discours à Vohipeno - La colère très mal placée de Hery Rajaonarimampianina
  • Déplacements de Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina - Le régime aux abois
  • Manifestations publiques interdites - Les catholiques font de la résistance
  • Régime Hvm - S’expliquer pour mieux couler !
  • Rencontre avec les Tananariviens - Manifestation des députés Tim -Mapar maintenue
  • Ramena – Antsiranana II - Abus de pouvoir d’un ancien maire

La Une

Editorial

  • Encore intacte !
    Les quatre longues années d'absence d'Andry Nirina Rajoelina, ancien Chef d'Etat intronisé au moment de la Transition, n'ont pas eu raison de la popularité de ce jeune meneur d'hommes  auprès des Malagasy. Le capital-confiance dont il jouissait  n'a jamais fait l'objet de la moindre écorchure ni montré la trace d'aucune égratignure.

A bout portant

AutoDiff