Publié dans Economie

Tic et télécommunications - Faible taux d’accès sur Internet à Madagascar

Publié le vendredi, 02 février 2018

Madagascar est toujours en retard en termes de taux d’accès sur Internet. En effet, même si le pays profite de réseaux haut débit et très haut débit, l’Internet ne reste accessible qu’à une minorité de Malgaches. Pour cause, la majorité de la population ne peut pas s’offrir des matériels informatiques, lesquels sont indispensables à l’utilisation d’Internet.

Il faut aussi dire que ce sont surtout les personnes issues des villes qui ont les moyens de profiter du réseau. Toutefois, les frais d’abonnement à Internet sont encore coûteux. Ce qui fait que les simples  utilisateurs ne peuvent pas se permettre d’installer la connexion chez eux. Ils optent alors pour l’utilisation de la connexion mobile, étant donné que les forfaits rechargeables sont plus abordables. 
D’après les statistiques 2016 de « Internet Live Stats », sur 54 pays africains, la Grande île  figure à la 44ème place en matière de taux d’accès sur Internet.  Même si ce taux a connu une légère progression, il est toujours faible. En ce sens, le taux d’accès à Internet est de seulement 4,3 % dans le pays.
Fort taux de croissance du nombre d’internautes en Afrique
Le nombre d’utilisateurs d’Internet en Afrique a augmenté en 2017. Selon le rapport de « 2018 Global Digital », le continent a enregistré 73 millions de nouveaux abonnés durant l’année passée, soit une progression de 20 %. Cela est dû à une forte progression du taux d’accès à la connexion mobile. De plus, le rapide développement des réseaux « haut débit » et « très haut » débit favorise l’utilisation de la toile. Par ailleurs, l’Afrique est le continent qui a affiché la plus forte progression en matière d’accès en 2017. Et l’Amérique est celui qui a enregistré le plus faible taux.
A titre d’information, le monde compte actuellement plus de 4, 021 milliards d’internautes, sur une population globale de 7, 593 milliards de personnes.
Marinà R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Concurrence au sein du HVM - Rivo Rakotovao tacle l'ex - ministre Paul Rabary
  • Vie politique - Qui a peur des élections ?
  • Assemblée nationale - Quid de la déchéance des députés « caméléons » ?
  • Election présidentielle 2018 - Les candidats pressentis du HVM
  • Elections anticipées - Une obligation et non une option !
  • Contre une présidentielle anticipée - Le HVM et ses sbires divaguent
  • Venue du Pape à Madagascar - « Je ne peux pas promettre à 100 % », dixit le Cardinal Tsarahazana
  • Andry Rajoelina - « La nomination des ministres autres que MAPAR et TIM était à notre insu »
  • Choix de ministres HVM indésirables - Peaux de banane de Rajaonarimampianina contre Ntsay Christian
  • Sortie de crise - Les sans-grades se ridiculisent

La Une

Editorial

  • Sale jeu !
    A quel jeu se livre-t-on exactement ? Sur terrain, une équipe hétéroclite dirigée par un « technocrate et n'appartenant à aucune formation politique » du nom de Ntsay Christian joue un match capital. En réalité, il s'agit d'un match où « tout le monde », coach, capitaine, joueurs, supporters et même les spectateurs sur le gradin, n'a pas le droit ni l'intérêt de perdre. A tout prix, l'équipe doit gagner !

A bout portant

AutoDiff