Publié dans Economie

« Ravinala Airports » - 25 % des travaux achevés pour Ivato

Publié le lundi, 05 février 2018

Conforme à l’agenda. Après 8 mois de travaux,  « Ravinala Airports » a bien évolué dans le projet de construction du nouveau terminal international à Ivato. Effectivement, aujourd’hui, 25 % des travaux prévus sont déjà achevés. Après la fondation, les constructeurs entament actuellement la mise en place des charpentes métalliques indispensables pour la construction du nouvel aéroport. La construction du premier étage du bâtiment est également en cours. 

En parallèle à cela, les ouvriers s’occupent également des travaux au niveau du tarmac II, la surface dédiée à la circulation et au stationnement des avions, et la construction de la rotonde prévue pour supporter les passerelles du futur terminal. Pour la piste d’Ivato, les travaux ne débuteront qu’en fin mars - début avril, mais les différentes organisations au préalable ont déjà été anticipées. 

 

D’après Philippe Gesret, directeur de projet auprès du Cmbi (Colas Madagascar & Bouygues bâtiment international), « toutes les entités aéroportuaires comme l’Acm ont déjà été avisées du lancement de ces travaux de piste. Nous prenons toutes les dispositions nécessaires pour que ces travaux ne pénalisent pas le trafic et se fassent selon un créneau horaire convenu avec toutes les compagnies aériennes ».  Mis à part cela, « Ravinala Airports » procède également au curage de la station d’épuration d’eaux afin d’en construire une nouvelle plus moderne. La mise en service de ce nouveau système de traitement d’eaux ne sera disponible qu’au mois d’avril prochain. Pour la rénovation des incinérateurs de l’aéroport d’Ivato, elle est prévue pour la fin du mois de mai.  Il faut rappeler que 

« Ravinala Airports » compte développer un terminal d’une superficie de 17 500 m2 correspondant aux standards internationnaux ainsi qu’aux normes de l’Association du transport aérien international (Iata). Cette nouvelle infrastructure offrira une meilleure accessibilité grâce aux trois passerelles qui permettront aux passagers d’embarquer directement sans passer par le tarmac et pourra accueillir annuellement plus d’un million et demi de passagers. 

En ce qui concerne la rénovation du terminal de Nosy Be, les travaux relatifs à la piste ont déjà pris fin au mois d’octobre dernier. Et aujourd’hui, l’équipe de Cmbi  va entamer les marquages au sol du parking. Pour le terminal, les travaux ne démarreront que dans un mois. Sa station d’épuration d’eaux sera aussi modernisée afin de veiller à la protection de l’environnement. Toutefois, il y aura encore beaucoup de travail.  

 

Rova R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Election présidentielle - Narson Rafidimanana et 150 maires séduits par le programme de Rajoelina
  • Déstabilisation et manœuvres de coup d'Etat - Des mains étrangères au cœur des soupçons
  • Conseil du Fampihavanana Malagasy - Perte de crédibilité confirmée !
  • Permis et carte grise biométriques - Accusés, levez-vous !
  • Antoko Repoblikanina - Le dernier- né des partis politiques à Madagascar
  • Mbola Rajaonah, le pestiféré - Sur les traces de Claudine Razaimamonjy
  • Trafic de bois précieux au Vakinankaratra - Deux femmes proches de Rajaonarimampianina dans le coup
  • Ex-ministre Andriamosarisoa Anicet - Détournement de 517 millions d'ariary via TAFITA
  • Contrat de pêche avec les Chinois - Quand l'économie bleue vire à la connerie des bleus HVM…
  • Précampagne électorale - L'ex-Président Rajaonarimampianina puise encore dans les caisses de l'Etat

La Une

Editorial

  • Valeurs immuables
    Une armée de personnalités, des élus ou des intellectuels, des dirigeants politiques ou de Sociétés civiles, toute une plateforme de formations politiques ou d'associations, de simples citoyens, bref des personnalités célèbres dans leurs domaines respectifs se rangent publiquement du côté de Andry Nirina Rajoelina (ANR) et se disent prêts à faire aboutir cette bataille pour la magistrature suprême du pays. Le candidat n° 13, président de l'Initiative pour l'émergence de Madagascar (IEM), présenté à l'origine par le TGV/MAPAR est crédité d'un large soutien auprès d'une gamme de sensibilités nationales voire internationales.

A bout portant

AutoDiff