Publié dans Economie

Secteur industriel - Une campagne pour les produits « Vita malagasy »

Publié le jeudi, 05 avril 2018

Dans le cadre de la célébration de son 60ème anniversaire, le Syndicat des industries de Madagascar (SIM) ne veut pas laisser passer cette occasion pour faire la promotion des produits « Vita malagasy ».   « Nous sommes toujours dans l’ombre des produits importés. Pourtant, les industries malagasy ont les compétences nécessaires pour produire des choses défiant toute concurence. Et c’est ce savoir-faire unique que nous voulons promotionner à travers ce 60ème anniversaire », explique Amiraly Hassim, président du comité d’organisation de cette grande célébration. Plusieurs activités seront au programme. Pour les semaines qui viennent, une campagne de vente de produits « Vita malagasy » s’effectuera dans les grandes et les petites surfaces mais également les épiceries afin d’inciter les usagers à consommer des produits  « malagasy ». Le SIM veut toucher le plus grand nombre de personnes pour permettre aux industries malagasy de développer leurs activités.  

 

La 4ème édition  du Salon de l’industrie  de Madagascar

Le grand évènement incontournable reste le Salon de l’industrie de Madagascar. L’occasion pour tous les industriels de se montrer au grand public et de se mettre en avant, pour que les consommateurs malagasy les privilégient. Cette 4ème édition se déroulera dans la fin de la semaine précédant la Fête nationale, du 21 au 24 juin prochain. Ce salon valorisera un engagement collectif sur le thème  « Malagasy ny antsika ». Si les consommateurs malagasy se tournent en effet vers les produits « Vita malagasy », cela apportera une grande évolution pour l’économie du pays. 

Sensibiliser les jeunes

Le SIM collabore également avec les grandes écoles de la Grande île afin de permettre aux jeunes de découvrir les différentes industries malagasy. « Les industries d’aujourd’hui seront le futur terrain de jeu de nos jeunes. C’est pour cette raison que nous avons tenu à ce qu’ils nous accompagnent à travers nos activités pour leur faire découvrir d’ores et déjà leurs métiers de demain », affirme Amiraly Hassim. Cette initiative compte bien assurer la pérennité des activités industrielles dans le pays.  Il ne faut pas non plus oublier le label « Vita malagasy 2018 » qui récompensera le meilleur produit malagasy. 

 Rova R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Andry Rajoelina contre l’insécurité - L’arrêt de l’exportation bovine en perspective
  • Région Menabe - La mafia des bois précieux fait parler d’elle
  • Atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat - Pety Rakotoniaina de nouveau en prison
  • Election présidentielle - Narson Rafidimanana et 150 maires séduits par le programme de Rajoelina
  • Déstabilisation et manœuvres de coup d'Etat - Des mains étrangères au cœur des soupçons
  • Conseil du Fampihavanana Malagasy - Perte de crédibilité confirmée !
  • Permis et carte grise biométriques - Accusés, levez-vous !
  • Antoko Repoblikanina - Le dernier- né des partis politiques à Madagascar
  • Mbola Rajaonah, le pestiféré - Sur les traces de Claudine Razaimamonjy
  • Trafic de bois précieux au Vakinankaratra - Deux femmes proches de Rajaonarimampianina dans le coup

La Une

Editorial

  • HVM, que reste-t-il ?
    Alors que toutes les formations politiques, du moins celles dignes de leur stature, resserrent les rangs pour affronter la course en vue de la magistrature suprême, le parti du Président démissionnaire Hery Rajaonarimampianina s’effrite. Le parti au pouvoir va en ordre dispersé.  Les démissions se succèdent. Une défection cache une autre ! A ce rythme, le parti présidentiel, une formation politique, sûre de sa puissance, à  l’époque, et qui défiait avec un certain orgueil et d’une fierté, mal placée, les autres serait d’ici peu une carcasse d’ossements, sans âme, ni corps,  l’ombre de lui-même ! Les « départs définitifs » se poursuivent. Et la liste n’est pas exhaustive !

A bout portant

AutoDiff