Publié dans Economie

DHL - Yves Andrianaharison succède à Mamy Rakotondraibe

Publié le lundi, 09 avril 2018

Yves Andrianaharison est nommé Directeur Général par intérim de DHL International Madagascar à partir du mois d’Avril 2018. Il succède ainsi à Mamy Rakotondraibe  appelé à d’autres fonctions, après avoir œuvré depuis plusieurs années dans des initiatives-clés pour le développement des compétences et de la culture de l’excellence en tant que Directeur Général de cette entreprise citoyenne et mondiale qu’est DHL International  Madagascar.

En effet, à partir du 1erJuin 2018, Mamy Rakotondraibe dirigera un Institut de Recherches et de formation qui se focalisera sur le problème de l’insertion de la culture de leadership dans les compétences professionnelles à Madagascar. L’Agence assurera la Promotion du Leadership et de l’Ethique. Son domaine d’activité couvrira toutes les forces économiques et administratives de la Nation, tous secteurs confondus.

 

Il s’agit d’un sujet qui a toujours particulièrement tenu à cœur Mamy Rakotondraibe qui, conscient du retard important qu’accuse notre pays en matière d’Education Nationale, de formation professionnelle et surtout de culture de leadership, demeure convaincu que l’éducation et le sens du leadership constituent les vrais gardiens des valeurs et principes, le moteur du partage, la source des inspirations et l’accélérateur des innovations. Et force est effectivement de constater que l’économie du pays reste profondément une économie de maintenance, ce qui impacte négativement sur son développement et devient source de tensions. Plus alarmant encore, cela s’est enraciné au fil des générations.

 En partenariat avec DHL et grâce aux donateurs nationaux et internationaux et avec le partenariat des programmes de l’Etat, l’Institut aura pour mission de créer, par la formation, un mouvement collectif de promotion des valeurs, de l’éthique et de l’excellence. La vision à moyen terme est de débloquer le vrai potentiel économique de Madagascar par un changement d’état d’esprit.

 Notons que Mamy Rakotondraibe est aujourd’hui le Président de l’association HEC Paris Exécutive et a initié le Trophée HEC Paris - Bernard Ramanantsoa. Il est le Président de l’association ADDEV (Agir pour le développement durable et l’économie vert). Formateur en leadership des dirigeants de DHL Afrique, il est également le fondateur du Programme Go-Teach de DHL International et SOS Village présent dans 30 pays.

Outre sa nouvelle fonction de Président de l’Institut, il restera senior Advisor du Directeur Regional Est et sud Sub-Saharienne et Ambassadeur du Programme GoTeach-DHL. Le Directeur Général par intérim  de DHL International Madagascar, Yves Andrianaharison, est loin d’être un nouveau venu au sein du groupe puisqu’il y a déjà occupé successivement et avec succès, depuis plus de 12 ans, les fonctions de Directeur de la Division Aérienne et Maritime, puis Directeur Commercial de la Division Express. Il perpétuera le développement de DHL International Madagascar qui continuera à fournir une excellente qualité de services à ses clients.

 

Fil infos

  • Remarques mal placées sur l’âge - Marc Ravalomanana raillé par ses propres partisans
  • Problème de distribution d’eau à Ambatokary - Le calvaire des habitants
  • Forum des investisseurs - Madagascar mise sur l’écotourisme
  • Parti HVM - Un déclin très…rapide !
  • Réforme de la représentation de Madagascar à l'extérieur - Des diplomates « gracieusement » payés s'y opposent
  • Propagation de fausses nouvelles - Le verdict attendu pour jeudi
  • Canal des Pangalanes et Route nationale 5 - Andry Rajoelina supervise le début des grands travaux
  • Représentants de Madagascar à l'extérieur - Les Enarques d'Androhibe priorisés
  • Lutte contre la corruption - Madagascar sur la voie de la coopération judiciaire internationale
  • Gouverneurs des banques centrales de la SADC - La première réunion à Antananarivo

Editorial

  • Intouchables ou impénétrables !
    La réelle volonté d’assainir le régime existe-t-elle vraiment ? La détermination du Président Rajoelina Andry de traduire en actes le Velirano (point XI) est-elle concrètement partagée avec toutes les autorités compétentes notamment celles chargées de traquer les auteurs de malversations financières ou autres ? On a la triste impression que la culture de l’impunité dans le « jardin » de la République serait, le conditionnel est de rigueur, encore et toujours florissante. Tout comme la culture du chanvre dans la grande forêt du Nord où les « cultivateurs » n’ont pas de souci à se faire. L’immunité dont bénéficient les hauts responsables ou les parlementaires du pays devient une sorte de bunker impénétrable.

A bout portant

AutoDiff