Publié dans Economie

Salon de l'industrie de Madagascar - Accompagner les jeunes pour développer leurs entreprises

Publié le mercredi, 06 juin 2018

« Malagasy ny antsika ». Le Salon de l'industrie de Madagascar (SIM) se déroulera du 21 au 24 juin prochain. Pour cette 4e édition, les organisateurs veulent se concentrer particulièrement sur l'accompagnement des jeunes. Une assistance qui va leur permettre de développer au mieux leurs entreprises.

« Il est indispensable d'assister nos jeunes dans leur développement pour qu'ils puissent évoluer sur le bon chemin et apporter une réelle participation à l'évolution du secteur industriel dans le pays », a indiqué Amiraly Hassim, président du Comité d'organisation du 60e anniversaire du Syndicat des industries de Madagascar, lors d'une conférence de presse organisée hier par l'agence Première ligne à l'hôtel Le Louvre,
Antaninarenina.
Des rencontres et des conférences
Pour l'occasion, 15 start-up seront donc invitées au salon. Durant les quatre jours de l'évènement, ils pourront échanger avec les différents industriels présents sur les lieux. Des rencontres « B to B » seront également organisées dans le but de permettre aux jeunes entrepreneurs de discuter avec des partenaires potentiels, partager les expériences pour ensuite développer des collaborations. Des conférences sur le financement d'une entreprise ainsi que sur les fonds d'investissement seront aussi organisées pour que les jeunes puissent connaitre les solutions financières à leur disposition. Tout cela va les aider à mettre en œuvre leurs projets d'entrepreunariat. Pour le Syndicat des industries de Madagascar, les jeunes entrepreneurs d'aujourd'hui sont l'avenir du secteur industriel du pays.
Ce prochain salon industriel sera aussi une occasion de promouvoir les produits « Vita malagasy », particulièrement à l'intention des consommateurs malagasy.
Rova R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Sortie de crise - Les sans-grades se ridiculisent
  • Quatrième République - Les artisans de la descente aux enfers du régime
  • Vie de parti politique - La famille « recomposée » du HVM s'entretue
  • Le contexte politique vu par Jeune Afrique - Madagascar : un parfum de fin de règne pour Rajaonarimampianina
  • Premier ministre Christian Ntsay « Il faut laisser le gouvernement travailler »
  • Non à Riana Andriamandavy VII - Forte mobilisation des journalistes
  • Conjoncture politique - Les Nations Unies appellent au renforcement du dialogue
  • Mahafaly Solonandrasana à la Primature - La gabegie au quotidien !
  • Sortie de crise définitive - Place aux élections
  • Ministère de la Communication - Riana Andriamandavy VII, l'indésirable

Editorial

  • Au boulot !
    Et maintenant, au travail. Sauf quelques rares exceptions, tous les Départements ministériels ont effectué les passations de service nécessaires pour que les nouveaux désignés puissent entrer en fonction. Certes, pour certains cas à problèmes dont on connait les raisons, les syndicats suivis de l'ensemble du Personnel du ministère concerné ne baissèrent pas les bras. En fait, il s'agit pour la plupart des « nouveaux-anciens » patrons ou des redoublants dont la réputation fait honte à l'intégrité et à la crédibilité de la haute charge de l'Etat. Leur présence effective au nouveau Gouvernement viole la teneur de la Décision du 25 mai de la HCC.

A bout portant

AutoDiff