Publié dans Economie

Filière vanille - Des opinions divergentes sur la période de récolte

Publié le lundi, 11 juin 2018

Le ministère du Commerce et de la Consommation a décidé de décaler de deux semaines la période de récolte de la vanille verte. La récolte se fera ainsi à partir du 15 juillet au lieu du  30 juin comme il a été convenu au départ. Face à cette décision, les avis divergent. Effectivement, pour les producteurs de la Région de Vatovavy-Fitovinany par exemple, cette initiative de retarder la période de la récolte n’est pas une bonne idée. D’après eux, leurs produits ont déjà presque atteint la maturité. Le fait d’ajourner la récolte risque d’attirer les voleurs en quête d’argent facile et rapide. Toutefois, les responsables campent sur leur position, comme quoi c’est la meilleure chose à faire pour le bon fonctionnement de la filière.

Des mesures contre l’insécurité ont même été adoptées. A titre d’exemple, le groupement de planteurs et d’acheteurs de la Région de Sava offrira des primes allant de 100 000 à 150 000 ariary aux dénonciateurs des voleurs de cet or vert. On peut citer également l’enregistrement des stocks, ainsi que le recensement des préparateurs et des acheteurs de vanille. Il faut rappeler que le ministère de tutelle a pris cette décision afin d’éviter la dégradation de la qualité de la vanille de Madagascar due à sa récolte précoce.  Toutefois, cette qualité dépend aussi de l’emballage des produits. Un critère assez critiqué par Aust & Hachmann, l’un des principaux marchands de vanille dans le monde.
La bulle spéculative
Ces quatre dernières années, le prix de la vanille n’a pas cessé d’augmenter. Le kilo est passé de 18 000 ariary en 2014 à 200 000 ariary actuellement. Et les paysans producteurs envisagent encore de maintenir ces prix vu que le volume de la production a encore une fois diminué en raison des conditions climatiques. Pourtant, après les mauvaises récoltes qui se sont succédé, les exportateurs commencent à se lasser de la vanille de Madagascar et chercher d’autres solutions pour remplacer cette épice. Il est possible donc que pour cette saison, les prix chutent brutalement par rapport à ceux de l’année dernière.
Recueillis par Rova R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Sortie de crise - Les sans-grades se ridiculisent
  • Quatrième République - Les artisans de la descente aux enfers du régime
  • Vie de parti politique - La famille « recomposée » du HVM s'entretue
  • Le contexte politique vu par Jeune Afrique - Madagascar : un parfum de fin de règne pour Rajaonarimampianina
  • Premier ministre Christian Ntsay « Il faut laisser le gouvernement travailler »
  • Non à Riana Andriamandavy VII - Forte mobilisation des journalistes
  • Conjoncture politique - Les Nations Unies appellent au renforcement du dialogue
  • Mahafaly Solonandrasana à la Primature - La gabegie au quotidien !
  • Sortie de crise définitive - Place aux élections
  • Ministère de la Communication - Riana Andriamandavy VII, l'indésirable

Editorial

  • Au boulot !
    Et maintenant, au travail. Sauf quelques rares exceptions, tous les Départements ministériels ont effectué les passations de service nécessaires pour que les nouveaux désignés puissent entrer en fonction. Certes, pour certains cas à problèmes dont on connait les raisons, les syndicats suivis de l'ensemble du Personnel du ministère concerné ne baissèrent pas les bras. En fait, il s'agit pour la plupart des « nouveaux-anciens » patrons ou des redoublants dont la réputation fait honte à l'intégrité et à la crédibilité de la haute charge de l'Etat. Leur présence effective au nouveau Gouvernement viole la teneur de la Décision du 25 mai de la HCC.

A bout portant

AutoDiff