Publié dans Economie

Concours de startups - Greentsika et Manjary se démarquent !

Publié le mardi, 10 juillet 2018

« Faire de Madagascar un pays de startups ». Sélection après sélection, l'équipe de 100startups.co accompagnée d'entrepreneurs de renom et de formateurs qualifiés ont choisi la crème de la crème des postulants afin de leur offrir un financement de départ pour leur projet d'entreprise. Pour cette première édition, ce sont donc Greentsika et Manjary qui se sont démarqués. Effectivement lors de la présentation finale, « Get together/The final pitch », jeudi dernier, ils ont réussi à convaincre le jury sur la viabilité à long terme de leurs projets ainsi que sur les emplois qu'ils pourraient  générer et l'innovation qu'ils apporteront. Les trois principaux critères fixés par le concours. Ainsi, ils recevront respectivement un fonds de 2000 euros pour entamer la réalisation de leur plan d'affaires.
 

Il faut préciser que Greentsika est la première entreprise sociale qui collecte des déchets à Madagascar. Et ses activités se développent actuellement, dans la ville de Toliara.  Quant à Manjary, c'est une entreprise visant à exploiter les fruits et les légumes mais aussi les condiments séchés locaux.
En phase d'accélération
Après les séances de formation et de mentorat et avec ce fonds de départ, les deux startups lauréautes vont alors entrer dans la phase d'accélération. Toutefois, cette étape sera toujours assistée par toute l'équipe de 100 startups.co. « Nous sommes convaincus qu'avec cet accompagnement de proximité, les idées innovantes, à l'exemple de Greentsika et de Manjary, peuvent se transformer en entreprises correspondant aux besoins de la population malagasy » a affirmé Vola Elodie Rabenivo, membre de l'équipe de 100startups.co. Cette phase consistera donc à finaliser la création de l'entreprise et à améliorer les prototypes, sans oublier la mise en application du plan d'affaires.
Pour rappel, 100 startups .co veut lever des fonds à travers le financement participatif ou « crowdfunding ». Ces fonds serviront ensuite, pour accompagner le lancement de cent startups malagasy. Jusqu'à aujourd'hui, elle a réussi à récollecter cinq mille deux cent deux euros. Mais elle espère pouvoir obtenir d'autres fonds pour continuer ses actions et entamer la prochaine saison qui débutera au mois de novembre prochain. 
Rova R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Andry Rajoelina dans le Vakinankaratra - Des élus locaux témoignent des abus du régime Ravalomanana
  • Hôtel de ville - Hajo Andrianainarivelo démonte le mensonge de Marc Ravalomanana
  • Selon Rolly Mercia - Ravalomanana est un « vorace sans scrupules et sans vergogne »
  • Premier débat de l'entre-deux-tours - Rajoelina cloue le bec à Ravalomanana
  • Andry Rajoelina dans le Sud-est et l’Atsinanana - Des grands travaux hospitaliers dès son arrivée à la Présidence
  • Andry Rajoelina - « Je serai le Président du vrai changement »
  • Archives 2015 - Les 4 vérités de Rolly Mercia sur Marc Ravalomanana
  • Ordre des avocats de Madagascar - Maître Olala suspendu par le barreau
  • Contrat d’Andry Rajoelina avec le peuple de l’Alaotra - Hausse de la production rizicole et travaux sur la Rn44 comme priorités
  • Conférence sur la sécurité et défense - Rivo Rakotovao polémique pour un rien

La Une

Editorial

  • Et les indécis ?
    La campagne électorale pour le second tour du 19 décembre entame la deuxième et dernière semaine. Tous les observateurs et simples citoyens s’accordent à dire qu’on est dans la phase décisive et irréversible devant sceller le sort du scrutin et l’avenir de la Nation. Selon le chiffre annoncé par la Commission  électorale nationale indépendante (CENI) à travers les résultats officiels provisoires et corroboré par la Haute Cour constitutionnelle (HCC) dans le cadre des résultats officiels définitifs, le taux de participation s’élève à 53,95%. Soit, un taux d’abstention de  l’ordre de 46%. Ce qui revient à dire que quelque 4.000.000 de votants, inscrits sur la liste électorale, ne se sont pas déplacés! Un chiffre assez élevé quand même ! Un nombre non négligeable qui risque de mettre en péril ou compromettre la légitimité de l’élu surtout au cas où il se confirmerait ou au pire s’il s’aggrave au second tour. L’abstentionnisme est…

A bout portant

AutoDiff