Publié dans Economie

BOA Madagascar - Aux côtés des parents depuis 10 ans

Publié le mardi, 07 août 2018

Un appui. Dans le contexte actuel, il est difficile de regrouper en une seule fois le capital dont nous avons besoin pour la réalisation d’un projet quelconque ou encore pour assurer nos grandes dépenses. C’est dans cet esprit que la BOA Madagascar a lancé, il y a dix ans de cela son prêt « Tous à l’école » afin de soutenir les parents durant la préparation de la rentrée des classes. Ces dix dernières années, la banque n’a donc pas manqué une occasion pour apporter son appui aux ménages malagasy. Il a également été constaté durant cette période que les prêts bancaires ont relativement évolué. Effectivement, les chiffres sont passés de 10 000 à 40 000 prêts en cours actuellement. 

Une tombola
Ainsi, afin de marquer pour cette décennie, la BOA Madagascar a organisé une grande tombola pour tous les clients qui y ont souscrit depuis le mois de juin dernier jusqu’au mois de novembre prochain. « Chaque souscription sera notamment associée à un numéro. Et ce numéro sera tiré au sort pour la tombola », a expliqué Zoelisoa Noelinirina, directeur marketing et communication auprès de la banque. A la clé, les plus chanceux pourront alors gagner un réfrigérateur, un scooter ou un ordinateur, et bien d’autres lots. Outre cela, la banque tirera aussi au sort sept participants qui recevront un bon d’épargne « Tahiry » d’une valeur de 400 000 à 1 000 000 d’ariary.
Déjà 8 000 participants
Du 18 juin au 31 juillet dernier, la BOA a déjà octroyé plus de 8 000 prêts à ses clients. Et ces 8 000 clients bénéficiaires participeront d’office à la tombola. Pour ce mois d’août donc, le tirage s’est donc fait hier au siège de la banque à Antaninarenina.  De ce fait, trois personnes ont respectivement reçu un bon d’épargne de 400 000 ariary, tandis que trois autres ont obtenu chacune un bon de 700 000 ariary. Et le plus chanceux a gagné un bon d’épargne de 1 000 000 d’ariary. Ces heureux gagnants recevront ainsi directement cette somme sur un compte épargne « Tahiry ». « Il faut indiquer que même s’ils ont été tirés au sort pour les bons d’épargne, ils pourront encore participer à la grande tombola », a souligné le directeur marketing et communication.
Pour précision, jusqu’au 30 novembre prochain, sept autres personnes seront alors tirées au sort chaque mois pour leur permettre d’obtenir un bon d’épargne. 
Rova R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Prétendu « achat de voix » pendant la propagande - Un candidat répond aux observateurs européens
  • Visite de Ravalomanana aux Barea - Une offense au football malagasy
  • Fianarantsoa I, Mananjary … - Des preuves flagrantes de manipulation de voix
  • Insécurité urbaine - Nassir de Conforama kidnappé
  • Anomalies électorales - Le camp Rajoelina saisira la HCC
  • Trafic à la douane - Mbola Rajaonah interdit de sortie du territoire
  • Représentant auprès de la CENI - Le camp Rajoelina plie bagage
  • Haingo Rasolofonjoa - « Il faut préserver avant tout la paix sociale dans ce contexte difficile »
  • District de Tsaratanana - Un kidnappeur notoire éliminé
  • Distribution d’argent - Démenti formel des Ampanjaka

Editorial

  • Flou déroutant !
    Pour des raisons qui restent à définir sinon à  éclaircir, la CENI s’entête à œuvrer dans un cadre embrouilliaminique. Le manque de visibilité dans lequel les travaux relatif aux décomptages et aux traitements des voix issues de l’élection présidentielle du 7 novembre 2018 s’effectuent, irrite les esprits. L’entêtement de l’équipe du Maitre Hery Rakotoarimanana à continuer de publier des contestés déconcertent plus d’un. Elle juge inappropriée la requête des proches collaborateurs de certains candidats, entre autres ceux du MAPAR d’Andry Nirina Rajoelina, de revoir le mécanisme de traitement des procès-verbaux (P.V.) émanant directement des Bureaux de vote (B.V.). Les décalages sont flagrants ! Il se trouve que le candidat n° 13 soit  le plus perdant dans cet imbroglio. Mais en fin de compte, la majorité des candidats se sentent tous lésés à travers ce mic-mac. Mais, la CENI ne veut rien en savoir ! 

A bout portant

AutoDiff