Publié dans Economie

Secteur postal - Multiplication des collaborations en Afrique

Publié le mercredi, 08 août 2018

En effervescence. Madagascar a accueilli la 5e session extraordinaire de la Conférence des Plénipotentiaires de l’Union panafricaine des postes (UPAP) les 26 et 27 juillet dernier, au Centre de conférence international d’Ivato. « Notre pays, plus particulièrement le secteur postal, a pu tirer de nombreux avantages de l’accueil de cet évènement de grande envergure », a déclaré Augustin Rakotomalala, directeur général de la « Paositra Malagasy », lors d’un point de presse organisé hier dans ses locaux. Ainsi, la « Paositra Malagasy » a multiplié des partenariats avec ses collaborateurs africains.


Pas moins de cinq pays comme l’Egypte, la Tunisie, le Ghana, ou encore la Côte d’Ivoire, ont notamment sollicité la collaboration de Madagascar dans de multiples domaines. « Après cette session extraordinaire, le secteur postal malagasy a pu nouer des relations et partager des expériences. Et autour de ces partages, des partenariats ont vu le jour. En ce moment par exemple, un accord est déjà prêt à être signé avec l’Egypte concernant l’exploitation postale. Nous attendons juste qu’il finisse ses études de faisabilité », a expliqué le directeur général de la « Paositra Malagasy ». 
Outre ces partages d’expériences et d’expertise, cette conférence a surtout eu pour objet principal de discuter des réformes à adopter pour la Convention de l’UPAP. Effectivement, cette convention date de plus de 30 ans. De ce fait, elle ne coincide plus vraiment avec l’évolution technologique d’aujourd’hui. D’après Augustin Rakotomalala, les débats ont cerné plusieurs sujets importants comme l’éligibilité du secrétaire général ou encore les conditions de retrait d’un pays de l’UPAP. « Les conditions sont maintenant plus souples et adaptées », a-t-il aujouté.
A noter que, mis à part les différents accords bilatéraux, être membre de l’Union panafricaine des postes comporte des avantages. Pour Madagascar par exemple, la « Paositra Malagasy » pourra alors bénéficier d’une assistance technique et d’actions positives de la part des pays membres et de l’UPAP pour l’exécution des réformes et le développement du secteur dans le pays.
Rova R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Allégation de corruption à Ivato Explications peu convaincantes des douaniers
  • Domaine public - Le jardin d’Antaninarenina disparaitra à jamais !
  • Complicité avec les bandits - Des gendarmes placés sous MD
  • Kraoma - Le nouveau DG prend fonction
  • SIRAMA Nosy Be et Brickaville - Quid de la sécurisation des investissements !
  • Attaque de la chenille légionnaire - Antanetibe Mahazaza sur le qui-vive
  • Commune urbaine d’Antsirabe - Les employés décrètent la grève générale
  • Arrestations « musclées » de Rajaonah et Eddy « bois de rose » - Les Forces de l’ordre justifient leurs actions
  • Kidnapping à Tsaratanàna - Complicité de certains gendarmes ?
  • Décès de la jeune Andotiana - La Police française conclut à une mort par noyade

Editorial

  • Coudées franches.
    Réunie en séance privée dans la matinée du mercredi 13 février 2019, la Haute Cour Constitutionnelle (HCC) déclara conforme à la Constitution la loi 2019-001 autorisant le président de la République à légiférer en lieu et place du Parlement, et pour cela, dans un cadre bien déterminé pour  un temps limité. Rappel, le nouveau Chef d’Etat Rajoelina Andry Nirina, évitant tout risque d’un vide institutionnel pouvant bloquer les actions d’urgence du Gouvernement, soumit au Parlement une loi l’autorisant à légiférer par ordonnance en l’absence du parlement. Au final, les deux chambres ont voté la loi 2019-001 soumise par l’Exécutif. En effet, le 1 er février, l’Assemblée Nationale  l’adopta par une large majorité. Tandis que, le Sénat fit de même le 5 février. Ainsi, sollicitée par le président, pour le besoin du contrôle de constitutionnalité, la HCC décida la  conformité de la loi votée et prit le soin de délimiter le…

A bout portant

AutoDiff