Publié dans Economie

Secteur postal - Multiplication des collaborations en Afrique

Publié le mercredi, 08 août 2018

En effervescence. Madagascar a accueilli la 5e session extraordinaire de la Conférence des Plénipotentiaires de l’Union panafricaine des postes (UPAP) les 26 et 27 juillet dernier, au Centre de conférence international d’Ivato. « Notre pays, plus particulièrement le secteur postal, a pu tirer de nombreux avantages de l’accueil de cet évènement de grande envergure », a déclaré Augustin Rakotomalala, directeur général de la « Paositra Malagasy », lors d’un point de presse organisé hier dans ses locaux. Ainsi, la « Paositra Malagasy » a multiplié des partenariats avec ses collaborateurs africains.


Pas moins de cinq pays comme l’Egypte, la Tunisie, le Ghana, ou encore la Côte d’Ivoire, ont notamment sollicité la collaboration de Madagascar dans de multiples domaines. « Après cette session extraordinaire, le secteur postal malagasy a pu nouer des relations et partager des expériences. Et autour de ces partages, des partenariats ont vu le jour. En ce moment par exemple, un accord est déjà prêt à être signé avec l’Egypte concernant l’exploitation postale. Nous attendons juste qu’il finisse ses études de faisabilité », a expliqué le directeur général de la « Paositra Malagasy ». 
Outre ces partages d’expériences et d’expertise, cette conférence a surtout eu pour objet principal de discuter des réformes à adopter pour la Convention de l’UPAP. Effectivement, cette convention date de plus de 30 ans. De ce fait, elle ne coincide plus vraiment avec l’évolution technologique d’aujourd’hui. D’après Augustin Rakotomalala, les débats ont cerné plusieurs sujets importants comme l’éligibilité du secrétaire général ou encore les conditions de retrait d’un pays de l’UPAP. « Les conditions sont maintenant plus souples et adaptées », a-t-il aujouté.
A noter que, mis à part les différents accords bilatéraux, être membre de l’Union panafricaine des postes comporte des avantages. Pour Madagascar par exemple, la « Paositra Malagasy » pourra alors bénéficier d’une assistance technique et d’actions positives de la part des pays membres et de l’UPAP pour l’exécution des réformes et le développement du secteur dans le pays.
Rova R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Report de la présidentielle et nouvelle transition - Tollé général contre la manœuvre de certains candidats
  • Andry Rajoelina en campagne - Marée humaine dans les capitales Betsileo et Betsimisaraka
  • Andry Rajoelina contre l’insécurité - L’arrêt de l’exportation bovine en perspective
  • Région Menabe - La mafia des bois précieux fait parler d’elle
  • Atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat - Pety Rakotoniaina de nouveau en prison
  • Election présidentielle - Narson Rafidimanana et 150 maires séduits par le programme de Rajoelina
  • Déstabilisation et manœuvres de coup d'Etat - Des mains étrangères au cœur des soupçons
  • Conseil du Fampihavanana Malagasy - Perte de crédibilité confirmée !
  • Permis et carte grise biométriques - Accusés, levez-vous !
  • Antoko Repoblikanina - Le dernier- né des partis politiques à Madagascar

Editorial

  • Premier tour !
    « Premier tour de vita ! » La campagne électorale pour le scrutin du 7 novembre entame la deuxième quinzaine du mois. A mi-chemin du parcours, la course se durcit. L’écart se creuse. Un ou deux se démarquent du peloton et atteignent pleinement la vitesse de croisière. Les autres, pour la plupart, ont du mal à trouver leur rythme. Apparemment, ils s’essoufflent déjà, sinon, pour quelques -uns, on s’amuse à jouer une vilaine comédie ! Bref, il y en a même qui se trouve bloquer au ... startin g-block ! Parmi les mieux placés de cette course, le candidat n° 13 Andry Nirina Rajoelina (ANR) qui se détache nettement. Selon certains observateurs, l’éventualité de la victoire au 1er tour est réelle. Une possibilité partagée par d’éminents chroniqueurs du « Jeune Afrique ». A en voir l’allure de la campagne et l’intérêt général que l’IEM suscite, ANR a effectivement toutes les chances de l’emporter.

A bout portant

AutoDiff