Publié dans Economie

Sècheresse - Le District de Betioky gravement touché par l’insécurité alimentaire

Publié le jeudi, 01 novembre 2018

 La rivière Laniry, dans le village de Laniry à Betioky au Sud-ouest de Madagascar est complètement asséchée. Il n'a pas plu depuis plusieurs mois. Les villageois creusent pour que les femmes puissent y puiser un peu d'eau, sinon elles quittent le village très tôt le matin. Lorsque cette rivière sera complètement à sec, ces femmes devront faire plusieurs kilomètres à pied pour trouver de l'eau.
 D’après le dernier rapport du Programme alimentaire mondial (PAM), Betioky est l'un des Disctricts les plus sévèrement touchés par l'insécurité alimentaire causée par la sécheresse. 35% des ménages ont un score de consommation alimentaire pauvre. Leur régime alimentaire est très peu diversifié et peu nutritif. Pour survivre, les habitants devront parcourir quelques kilomètres jusqu'à la forêt pour cueillir le "monky", un tubercule sauvage qui est un aliment consommé en temps de Kere.


Pourtant, d’après la classification de la sécurité alimentaire en octobre 2016 à mars 2017,  ce District se trouve encore dans la phase de crise (IPC Phase 3) après ceux de Tsihombe, Beloha et Amboasary Sud, qui sont déjà dans la phase d’urgence (IPC Phase 4). Pour faire face à cette situation, bon nombre de ménages ont eu recours à des stratégies d’urgence et dans les Districts les plus affectés, une portion des ménages a vendu des actifs productifs, des terres ou leur maison et a eu recours à la mendicité. 35% des ménages nécessitent une action urgente pour protéger leurs moyens de subsistance et réduire les déficits alimentaires.
 Recueillis par  Anatra R.

Fil infos

  • Communales 2019 - Des nombreuses associations derrière Naina Andriantsitohaina
  • Stade de Mahamasina - Les Barea et le coach Dupuis demandent la réhabilitation totale
  • Chanson « Drako hely » - Clap de la fin !
  • Changement vers le développement - Une condition sine qua non
  • Milieu judiciaire malagasy - La grande muette !
  • Faniry Alban Rakotoarisoa - L’agression en guise d’arguments
  • Randriamasinoro Ny Rina - Quid de sa gestion financière de la CUA ?
  • Andry Rajoelina à l’inauguration de KFC - Un clin d’œil aux grands investisseurs étrangers !
  • Commission mixte sur les îles éparses - Des positions diamétralement opposées
  • Chanson « Drako hely » - La phrase de tous les dangers !

La Une

Editorial

  • L’imminence d’une fin !
    Un vieux riche exploitant terrien sentant la mort prochaine fit venir ses enfants (héritiers) et leur dit « travaillez, prenez de la peine c’est le fonds qui manque le moins ». De ses héritiers, il y en a qui ont pris au sérieux l’ultime message du vieux père et ont commencé immédiatement à travailler et faire fructifier le patrimoine sans attendre de disposer entre leurs mains tout l’argent nécessaire, tant mieux ! D’autres, à leurs dépens, ont pris à la légère et snobé le dernier message du vieux père. D’autres encore n’ont rien compris. Ils ne saisissent point les tenants et aboutissants de « l’ultime message ». Ils se trouvent totalement à côté de la plaque. Tant pis pour eux !  

A bout portant

AutoDiff