Publié dans Economie

« Allianz Social Innovation Fund 2018 » - Accompagner l’insertion professionnelle des jeunes

Publié le vendredi, 02 novembre 2018

De A à Z. SOS Villages d’enfants Madagascar en collaboration avec Allianz Madagascar ont remporté cette année le « Allianz Social Innovation Fund 2018 » grâce à leur projet d’employabilité des jeunes. Ainsi, les deux parties s’engagent à promouvoir le travail décent pour les jeunes. Pour ce faire, il accompagnement l’insertion professionnelles des jeunes en leur octroyant une éducation de qualité ainsi qu’un accès à des emplois. Dans ce contexte, les employers de l’assureur s’engageront personnellement dans l’identification des besoins des bénéficiaires en matière d’éducation, de formation mais aussi de compétences générales dont les économies ont besoin. « Dans ce projet, les jeunes venant de SOS Villages d’enfants seront pris en charge de A à Z. Et nos employés dédieront deux à quatre heures de leur temps sur une fréquence de deux fois par mois pour cela », explique Philippe le Breton, administrateur et directeur général d’Allianz Madagascar.


10 000 euros de soutien
 Pour précision, le projet d’Allianz Madagascar et de SOS Villages d’enfants Madagascar a reçu le premier prix, un fonds de 10 000 euros pour sa réalisation. Allianz Madagascar contribuera également à hauteur de 120 millions d’ariary pour les trois ans à venir. Ainsi, il proposera alors d’accompagner trente jeunes issus de l’accueil sur le long terme et des programmes de renforcement familial sur une période de trois ans. « En premier temps, nous allons d’abord prendre en charge dix jeunes pour bien roder le système. Mais ces chiffres évolueront au fur et à mesure », précise Philippe
le Breton. Pour sceller cette nouvelle collaboration, une convention de partenariat a alors été signée par les deux parties, mercredi dernier,
à l’hôtel Colbert Antaninarenina. Ce partenariat stratégique  propose ainsi une nouvelle solution efficace et durable à l’employabilité des jeunes.
 Rova R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Prétendu « achat de voix » pendant la propagande - Un candidat répond aux observateurs européens
  • Visite de Ravalomanana aux Barea - Une offense au football malagasy
  • Fianarantsoa I, Mananjary … - Des preuves flagrantes de manipulation de voix
  • Insécurité urbaine - Nassir de Conforama kidnappé
  • Anomalies électorales - Le camp Rajoelina saisira la HCC
  • Trafic à la douane - Mbola Rajaonah interdit de sortie du territoire
  • Représentant auprès de la CENI - Le camp Rajoelina plie bagage
  • Haingo Rasolofonjoa - « Il faut préserver avant tout la paix sociale dans ce contexte difficile »
  • District de Tsaratanana - Un kidnappeur notoire éliminé
  • Distribution d’argent - Démenti formel des Ampanjaka

Editorial

  • Flou déroutant !
    Pour des raisons qui restent à définir sinon à  éclaircir, la CENI s’entête à œuvrer dans un cadre embrouilliaminique. Le manque de visibilité dans lequel les travaux relatif aux décomptages et aux traitements des voix issues de l’élection présidentielle du 7 novembre 2018 s’effectuent, irrite les esprits. L’entêtement de l’équipe du Maitre Hery Rakotoarimanana à continuer de publier des contestés déconcertent plus d’un. Elle juge inappropriée la requête des proches collaborateurs de certains candidats, entre autres ceux du MAPAR d’Andry Nirina Rajoelina, de revoir le mécanisme de traitement des procès-verbaux (P.V.) émanant directement des Bureaux de vote (B.V.). Les décalages sont flagrants ! Il se trouve que le candidat n° 13 soit  le plus perdant dans cet imbroglio. Mais en fin de compte, la majorité des candidats se sentent tous lésés à travers ce mic-mac. Mais, la CENI ne veut rien en savoir ! 

A bout portant

AutoDiff