Publié dans Economie

Suivi communautaire - Les pêcheurs se mettent aux nouvelles technologies !

Publié le mercredi, 07 novembre 2018

Nouvelle méthode. Les pêcheurs se mettent actuellement aux nouvelles technologies. Effectivement, le WWF a octroyé des smartphones waterproof (à l’épreuve de l’eau) aux différentes communautés de suivi.  Ainsi, elles peuvent collecter les différentes données sur l’évolution des captures dans les zones de pêche dans le sud d’Anakao. Pour faciliter l’intégration de ces nouveaux matériels dans leur quotidien, quinze hommes et femmes, gestionnaires des aires marines du littoral Mahafalo, ont alors reçu une formation sur l’utilisation de cet outil de collecte et de suivi de capture à Toliara. 

 

Il faut noter que cette avancée technologique joue un rôle important dans la préservation des récifs coraliens. Effectivement, ces suivis permettent d’identifier l’état  de l’écosystème marin ainsi que les revenus de ces pêcheurs, sans oublier l’efficacité de gestion des ressources marines. « Grâce à cet outil technologique, les données collectées seront envoyées en temps réel à l’équipe de WWF pour faciliter les prises de décision sur l’évolution des récifs. En même temps, elles sont directement transmises à la base de données du ministère en charge de la Pêche  et des Ressources halieutiques », explique Lalaina Rakotonaivo du WWF. 

 « Survey 123 »

 A partir de là, les pêcheurs pourront maintenant prevoir la clôture des réserves temporaires selon les stocks pêchés durant l’année mais aussi définir les espèces les plus pêchées et s’adapter en conséquence pour éviter d’épuiser les poissons. Durant cette formation, ils ont surtout pu se familiariser davantage avec l’application mobile « Survey 123 » utilisée pour les suivies des captures de pêche de la région. Pour Célestine Raharison, mère de famille du village de Maromena, « c’était une opportunité d’apprendre à utiliser un outil novateur afin de mener à bien mon travail de collecteur de données, aussi de partager ce que j’ai appris afin de faire évoluer ma communauté ». 

Rova R. 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Prétendu « achat de voix » pendant la propagande - Un candidat répond aux observateurs européens
  • Visite de Ravalomanana aux Barea - Une offense au football malagasy
  • Fianarantsoa I, Mananjary … - Des preuves flagrantes de manipulation de voix
  • Insécurité urbaine - Nassir de Conforama kidnappé
  • Anomalies électorales - Le camp Rajoelina saisira la HCC
  • Trafic à la douane - Mbola Rajaonah interdit de sortie du territoire
  • Représentant auprès de la CENI - Le camp Rajoelina plie bagage
  • Haingo Rasolofonjoa - « Il faut préserver avant tout la paix sociale dans ce contexte difficile »
  • District de Tsaratanana - Un kidnappeur notoire éliminé
  • Distribution d’argent - Démenti formel des Ampanjaka

Editorial

  • Flou déroutant !
    Pour des raisons qui restent à définir sinon à  éclaircir, la CENI s’entête à œuvrer dans un cadre embrouilliaminique. Le manque de visibilité dans lequel les travaux relatif aux décomptages et aux traitements des voix issues de l’élection présidentielle du 7 novembre 2018 s’effectuent, irrite les esprits. L’entêtement de l’équipe du Maitre Hery Rakotoarimanana à continuer de publier des contestés déconcertent plus d’un. Elle juge inappropriée la requête des proches collaborateurs de certains candidats, entre autres ceux du MAPAR d’Andry Nirina Rajoelina, de revoir le mécanisme de traitement des procès-verbaux (P.V.) émanant directement des Bureaux de vote (B.V.). Les décalages sont flagrants ! Il se trouve que le candidat n° 13 soit  le plus perdant dans cet imbroglio. Mais en fin de compte, la majorité des candidats se sentent tous lésés à travers ce mic-mac. Mais, la CENI ne veut rien en savoir ! 

A bout portant

AutoDiff