Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Economie

Valorisation des déchets - L’expertise marocaine au service de Madagascar

Publié le mercredi, 14 novembre 2018

Aucun développement. Le Maroc met son expertise environnementale au service de Madagascar. Une formation a ainsi été tenue la semaine dernière, dans la Capitale par Hassan Chouaouta, un expert sur le traitement et la valorisation des déchets ménagers. Effectivement, aujourd’hui, à Madagascar, mais plus particulièrement dans la Capitale, la production de détritus demeure élevée. Pourtant, les capacités du pays à les gérer sont encore limitées, que ce soit dans le domaine institutionnel, juridique, technique mais également financier. Par conséquent, la qualité du service fourni reste à ce jour médiocre. « En matière de traitement, la grande partie des déchets municipaux est éliminée dans des décharges non contrôlées. L’activité de récupération se pratique alors de manière informelle. Et les quantités de déchets récupérées par cette voie demeurent très minimes et sont loin de refléter les potentialités et les opportunités offertes par la composition de ces déchets », précise un responsable au sein du ministère de l’Environnement, des fôrets et de l’écologie. La formation fournie par l’expert marocain a alors essayé de répondre à tous ces problématiques.


 Un programme bien rempli
 Cette formation a ainsi touché le personnel du ministère de l’Environnement ainsi que  différentes communes de l’île Rouge. Le programme de la formation s’est alors focalisé sur la conception de la politique de gestion des déchets ainsi que la planification de la gestion des déchets. En premier lieu, le formateur a voulu susciter la prise de conscience de chacun sur le rôle des municipalités pour obtenir une meilleure gestion des déchets. Pour ensuite, améliorer la compréhension des rôles, des pouvoirs, des droits, mais aussi des devoirs et  des limites de chaque acteur à chaque étape. Et au final, pouvoir gérer de manière efficace les ordures produites quotidiennement avec les connaissances requises. Il ne faut pas oublier que les déchets peuvent avoir de nombreux débouchés à l’exemple du recyclage ou encore en tant que source énergétique. Il est juste nécessaire d’avoir une bonne organisation. Pour rappel, cette formation cadre dans la mise en application de l’accord de coopération, plus spécialement dans le domaine de l’environnement, signé entre le Maroc et Madagascar en 2016.
Rova R.

Fil infos

  • Assemblée nationale - Les membres du Bureau permanent connus
  • Exécutif - Démission du Gouvernement ce jour
  • Dans sa fuite précipitée - Henri Rabary-Njaka a laissé des dettes au pays
  • Présidente de l’Assemblée nationale - Christine Razanamahasoa plébiscitée
  • Dénonciations contre Mamy Ravatomanga - Les machinations du HVM mises à nu par la Justice française
  • Banditisme et détention illégale d'armes - Les arrestations et les saisies se poursuivent
  • Coupe d'Afrique des Nations 2019 - Les Barea décorés et récompensés
  • Marc Ravalomanana - Toujours aussi dédaigneux et méprisant
  • Développement du football - Le Président Rajoelina prend les « Barea » par les cornes
  • Iles Eparses - Un comité mis en place par le Gouvernement

La Une

Editorial

  • De bons auspices
    Le régime IEM part d’un bon pied ! Sous une bonne étoile, Rajoelina semble débuter son pouvoir à la magistrature suprême du pays dans un cadre encourageant. Les signaux affichés sur le tableau de commande sont au vert pour ne pas le dire « à l’orange ». Tout commença par une élection présidentielle sans anicroche ni la moindre escarmouche. Une élection crédible et reconnue par …tous. Les deux finalistes, Rajoelina et Ravalomanana, après la proclamation des résultats définitifs par la HCC, se sont donné la main. Avec un score honorable et sans appel de 55,66 %, Andry Rajoelina gagna, haut la main, le scrutin. Et donc, une alternance par la voie royale des urnes et où la démocratie jouit de son plein droit. « Zandry Kely » se débarrassa définitivement de l’étoffe de « putschiste » qu’on lui avait taxé injustement depuis la Révolution Orange de 2009.  

A bout portant

AutoDiff