Publié dans Economie

Domaine aéroportuaire - Sofitrans passe aux standards européens

Publié le mardi, 04 décembre 2018

Améliorer la qualité des services. L’entreprise Sofitrans, responsable de la restauration dans les aéroports du pays, est aujourd’hui passée aux standards européens, notamment sur le plan environnemental mais également en matière d’hygiène. Ce passage est surtout le résultat du renforcement de partenariat entre la société et Ravinala Airports, le concessionnaire des aéroports d’Ivato et de Fascene. Effectivement, les deux parties travaillent main dans la main dans le but de renforcer la qualité des services au niveau des aéroports.

Et durant huit mois, les deux entités ont enchaîné les discussions, les conseils mutuels ainsi que de véritables travaux de fond avant de parvenir à un commun accord pour atteindre des prestations bien précises à offrir au sein des aéroports. Ainsi, tout ce travail a permis d’apporter une image plus valorisante de l’aéroport de Nosy Be, de la gastronomie locale mais aussi du pays en général.

Ces efforts entrepris dans la recherche du meilleur service possible pour les passagers, ont ainsi pu se concrétiser par l’ouverture des deux nouveaux « Cosy Café » de Sofitrans. Et les cafés ont déjà ouvert leurs portes le 30 novembre dernier. Ils sont actuellement implantés dans les salles d’embarquement nationales et internationales de l’aéroport de Nosy-Be. D’après les responsables de l’entreprise, « Nosy-Be n’est qu’un début. Nous souhaitons étendre le concept à travers toute l’île ». Et dans ce même contexte, Sofitrans et Ravinala Airports ont lancé des études en commun pour adapter la qualité de leurs offres aux besoins des touristes, et mettre en avant les produits frais ayant une saveur locale. « L’innovation dans le service est aussi l’adaptation de ces prestations aux enjeux actuels liés à la protection de l’environnement », constate Ravinala Airports. A noter que grâce à cette collaboration fructueuse, les deux acteurs ont su relever les défis tout en veillant à la satisfaction des clients et à toujours tirer vers le haut la qualité de service.

Rova R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Andry Rajoelina dans le Vakinankaratra - Des élus locaux témoignent des abus du régime Ravalomanana
  • Hôtel de ville - Hajo Andrianainarivelo démonte le mensonge de Marc Ravalomanana
  • Selon Rolly Mercia - Ravalomanana est un « vorace sans scrupules et sans vergogne »
  • Premier débat de l'entre-deux-tours - Rajoelina cloue le bec à Ravalomanana
  • Andry Rajoelina dans le Sud-est et l’Atsinanana - Des grands travaux hospitaliers dès son arrivée à la Présidence
  • Andry Rajoelina - « Je serai le Président du vrai changement »
  • Archives 2015 - Les 4 vérités de Rolly Mercia sur Marc Ravalomanana
  • Ordre des avocats de Madagascar - Maître Olala suspendu par le barreau
  • Contrat d’Andry Rajoelina avec le peuple de l’Alaotra - Hausse de la production rizicole et travaux sur la Rn44 comme priorités
  • Conférence sur la sécurité et défense - Rivo Rakotovao polémique pour un rien

Editorial

  • Et les indécis ?
    La campagne électorale pour le second tour du 19 décembre entame la deuxième et dernière semaine. Tous les observateurs et simples citoyens s’accordent à dire qu’on est dans la phase décisive et irréversible devant sceller le sort du scrutin et l’avenir de la Nation. Selon le chiffre annoncé par la Commission  électorale nationale indépendante (CENI) à travers les résultats officiels provisoires et corroboré par la Haute Cour constitutionnelle (HCC) dans le cadre des résultats officiels définitifs, le taux de participation s’élève à 53,95%. Soit, un taux d’abstention de  l’ordre de 46%. Ce qui revient à dire que quelque 4.000.000 de votants, inscrits sur la liste électorale, ne se sont pas déplacés! Un chiffre assez élevé quand même ! Un nombre non négligeable qui risque de mettre en péril ou compromettre la légitimité de l’élu surtout au cas où il se confirmerait ou au pire s’il s’aggrave au second tour. L’abstentionnisme est…

A bout portant

AutoDiff