Publié dans Economie

Responsabilité sociétale des entreprises - FILATEX toujours à la rescousse des plus démunis

Publié le mercredi, 11 septembre 2019

94 millions d’ariary. C’est la somme que le groupe FILATEX verse pour la promotion de l’éducation transversale sur la sexualité, ainsi que la prise en charge du rétablissement et du suivi des femmes réparées de la fistule obstétricale. Depuis quarante ans, dans le cadre de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE), le groupe œuvre dans le domaine de l’enfance et l’éducation, la santé et l’environnement. « En effet, le groupe FILATEX n’a cessé d’œuvrer envers ses concitoyens en vue d’atteindre les objectifs en matière de développement durable.

Dans le volet éducation, nous avons investi dans plusieurs activités comme la construction et la réhabilitation des écoles, la dotation en kits scolaires. Nous concevons également des bibliothèques pour les écoles primaires publiques (EPP). En ce qui concerne la protection de l’environnement, le groupe Filatex procède régulièrement au reboisement des bois autochtones, à la création et à l’entretien de jardins publics ainsi qu’au curage des canaux publics. Le volet santé est également l’un de nos domaines de prédilection. A cet effet, nous travaillons dans la construction ou la réhabilitation d’infrastructures hospitalières, la dotation d’équipement médicaux et l’organisation régulière de don de sang avec le centre national  de transfusion sanguine », énumère Tanteraka Rakotoarisoa, responsable RSE au sein du groupe. Leur mission consiste en effet à offrir un apprentissage unique pour éveiller la conscience des nouvelles générations qui incarnent l’avenir de Madagascar.

Solange Heriniaina

Fil infos

  • Remarques mal placées sur l’âge - Marc Ravalomanana raillé par ses propres partisans
  • Problème de distribution d’eau à Ambatokary - Le calvaire des habitants
  • Forum des investisseurs - Madagascar mise sur l’écotourisme
  • Parti HVM - Un déclin très…rapide !
  • Réforme de la représentation de Madagascar à l'extérieur - Des diplomates « gracieusement » payés s'y opposent
  • Propagation de fausses nouvelles - Le verdict attendu pour jeudi
  • Canal des Pangalanes et Route nationale 5 - Andry Rajoelina supervise le début des grands travaux
  • Représentants de Madagascar à l'extérieur - Les Enarques d'Androhibe priorisés
  • Lutte contre la corruption - Madagascar sur la voie de la coopération judiciaire internationale
  • Gouverneurs des banques centrales de la SADC - La première réunion à Antananarivo

La Une

Editorial

  • Intouchables ou impénétrables !
    La réelle volonté d’assainir le régime existe-t-elle vraiment ? La détermination du Président Rajoelina Andry de traduire en actes le Velirano (point XI) est-elle concrètement partagée avec toutes les autorités compétentes notamment celles chargées de traquer les auteurs de malversations financières ou autres ? On a la triste impression que la culture de l’impunité dans le « jardin » de la République serait, le conditionnel est de rigueur, encore et toujours florissante. Tout comme la culture du chanvre dans la grande forêt du Nord où les « cultivateurs » n’ont pas de souci à se faire. L’immunité dont bénéficient les hauts responsables ou les parlementaires du pays devient une sorte de bunker impénétrable.

A bout portant

AutoDiff