Editorial

Sans lendemain

Publié le lundi, 08 août 2016
Madagascar s’était-il engagé vers une voie sans issue ? Voilà 30 mois pile, que ce régime s’installait, mais il n’a pondu aucun résultat palpable pouvant améliorer les conditions de vie de la population. Le pays se dirige implacablement vers un abîme sans fin. A mi-mandat, le Président Rajaonarimampianina et son équipe n’ont rien à présenter à son peuple. De toute façon, il n’y avait pas au départ ni programme ni plan de travail sérieux sur la base desquels on devrait les juger. On navigue à vue. On gère le quotidien, à la manière d’un épicier, au bord de la faillite,…

Un régime « toqué »

Publié le vendredi, 05 août 2016
Le régime Hvm semble atteint d’un trouble obsessionnel compulsif (Toc). En fait, le sujet victime de ce trouble effectue, sans qu’il en soit conscient ou s’en aperçoive, différents gestes répétitifs. On peut citer comme des exemples : vérifier les poignets de la porte, regarder autour de soi pour s’assurer qu’il n’y ait pas de danger, ne se séparer pas de quelque chose afin de se protéger, etc. Bref, la personne « toquée » ne se sent pas en sécurité partout où elle va.

Snobé !

Publié le jeudi, 04 août 2016
Le ministre français des Affaires étrangères, Jean Marc Ayrault, effectua un périple en Afrique dont la partie orientale, entre autres, au Kenya et en Tanzanie. Un voyage officiel qui entre dans le cadre des renforcements de la présence politique et surtout économique de la France dans cette frange orientale de l’Afrique. Le Kenya et la Tanzanie, pays anglophones, ne font pas partie des zones d’activités économiques de premier plan pour l’Hexagone. Les observateurs politiques relèvent un fait qui saute aux yeux.

Alternance crédible

Publié le mercredi, 03 août 2016
Des élections régionales se tiennent, ce jour, au pays de Nelson Mandela, alias Madiba. En effet, les Sud-africains doivent renouveler les premiers magistrats des villes ainsi que leurs édiles. L’enjeu est de taille. Pour la première fois, le tout puissant parti au pouvoir, l’« African National Congress » (Anc), risque de perdre certaines grandes agglomérations comme celles de Johannesburg, Le Cap ou Durban au profit de l’opposition, l’Alliance démocratique.

Dérive morale

Publié le mardi, 02 août 2016
Quand on a affaire à une profanation de personnes ou d’objets destinés à l’adoration de Dieu, on parle, ainsi, de sacrilège. Les personnes peuvent être des serviteurs sacrifiant leurs vies entières à la louange et au service de leur Dieu. Ou des objets consacrés entièrement au culte, allant de l’édifice, à l’autel, aux bancs, les livres saints, aux cloches, etc.

Halte !

Publié le lundi, 01 août 2016
Halte à la tromperie, s’il vous plait ! Le Conseil d’administration (CA) du Fonds monétaire international (Fmi), lors d’une session qui s’est tenue tout récemment à Washington (Etats-Unis), a donné son feu vert à la Facilité élargie de crédit (Fec) au Gouvernement malagasy. En effet, dans le cadre de cette ligne de crédit, Madagascar bénéficiera d’une assistance financière du Fmi, relativement consistante, à hauteur de 310 millions de dollars américains.

Fil infos

  • Présidence de la République - Démission de Hery Rajaonarimampianina dans dix mois
  • Souffrances de la population malagasy - Le Parlement européen fait mieux que le nôtre
  • Violences policières à Antsakabary - La vidéo remise en mains propres à la Police
  • Séjour irrégulier au pays - Expulsion confirmée des 12 Pakistanais
  • Propagande présidentielle 2018 - Départ avant l'heure de Hery Rajaonarimampianina
  • Port de Toamasina - La société Mictsl dicte sa loi
  • Corruption au Tribunal d'Anosy - Deux greffiers placés sous mandat de dépôt
  • Villa Elisabeth - Le contractant avec l'Etat, un escroc !
  • Critiques tous azimuts - Le pouvoir Rajaonarimampianina se fait tirer les oreilles
  • Moramanga - Un Français expulse 3 600 Malagasy de leurs terres

La Une

Editorial

  • Nuisible réseau
    Contre-productif. Le réseau de la filière « riz » va à l’encontre de la saine production de cet aliment de base des 24 millions de Malagasy dans le pays. Au lieu de jouer le rôle de levier à la croissance, il fait obstacle. La population souffre, de manière chronique, de l’insuffisance de ce produit vital pour la consommation quotidienne. Le « kapoaka » ou le kilo s’achète à prix d’or sur le marché.

A bout portant

AutoDiff