Editorial

Indésirables !

Publié le lundi, 03 octobre 2016
Le quotidien Sud-Soudanais, « National miror », proche des milieux britanniques, s’est vu interdit de publication par les autorités en place. En cause, il a publié les résultats de ses enquêtes relatives aux conflits armés fratricides autour de Juba, la Capitale. Le rapport qui accablait des hauts responsables politiques, militaires et des opérateurs privés du pays, éclaboussait, particulièrement, les deux têtes de l’Exécutif, Salva Kiir le Président et son Vice-président Riak Mashar, deux frères ennemis.

A l’O.R.L. …!

Publié le samedi, 01 octobre 2016
C’était dans une arrogance pleine d’ironie que le Chef de l’Etat, Hery Rajaonarimampianina, renvoyait les leaders de l’opposition aux Services spécialisés de l’O.R.L. (Oto-rhino-laryngologie) et de l’Ophtalmologie pour se faire… soigner. C’était à Toamasina, lors d’un discours d’inauguration de l’une des supposées réalisations (« zava-bita ») du régime à l’Hopitalibe, que le Président lançait cette cynique proposition. En effet, tous les dirigeants du mouvement « Mitsangàna ry Malagasy » ainsi que tous ceux ou celles qui épousent leur point de vue devraient, disait-il, consulter les spécialistes de la vue et de l’audition. Ils sont, donc, à la fois aveugles et…

Bourreaux

Publié le vendredi, 30 septembre 2016
S’il est un métier que l’on craint le plus, que l’on redoute surtout et que l’on bannit entre tout, il s’agit de celui du bourreau. Une profession dont les candidats au recrutement ne se bousculent pas au portillon et les tests de sélection se font sur des critères particuliers. Le bourreau, le maître de l’échafaud ou de la guillotine n’a que très peu d’émules, entre autres, le croque-mort, le locataire de la morgue et le sbire ou nervi, le salarié de la mort. En somme, ces trois « postes », ils ont en commun : le service de la mort…

Du punch !

Publié le jeudi, 29 septembre 2016
Le Chef de l’Etat, lors de son intervention sur la tribune de l’Onu, le jeudi 22 septembre dernier, au cours de l’Assemblée générale a, bel et bien, évoqué les cas des îles Eparses. Comme nous l’avions soulevé, dans nos précédentes colonnes, l’opinion attend de pied ferme le Président, à travers son discours, s’il osera ou non franchir le Rubicon en évoquant le sort de ces « perles et merveilles » dans le canal de Mozambique, qui font partie intégrante du territoire national de Madagascar.

« Oui, mais… ! »

Publié le mercredi, 28 septembre 2016
Le Fonds monétaire international (Fmi) a donné son feu vert, pour l’octroi d’une ligne de crédit d’un montant total de 310 millions de dollars, au Gouvernement malagasy. Il s’agit d’une Facilité élargie de crédit (Fec) que Madagascar bénéficiait pour la cause de ses activités, entrant dans le cadre de la lutte contre la pauvreté. Le Fonds approuvait les efforts entretenus et soutenus par les responsables étatiques.

Aveux !

Publié le mardi, 27 septembre 2016
Indépendamment de leur propre volonté et malgré qu’ils refusent de l’admettre, les tenants du pouvoir passent « à la table ». Leurs agissements les trahissent et ne peuvent plus cacher l’impuissance et la faiblesse en raison de leur incapacité à maîtriser la situation. Quand on est inapte ou incompétent à contourner certains problèmes, on devient par la suite impuissant. La pauvreté ne cesse de s’aggraver et les conditions d’existence de la population, en général, se dégradent au fil des jours. Dans le Sud, la sécheresse risque de tout ravager.

Fil infos

  • Trafic à la douane - Mbola Rajaonah interdit de sortie du territoire
  • Représentant auprès de la CENI - Le camp Rajoelina plie bagage
  • Haingo Rasolofonjoa - « Il faut préserver avant tout la paix sociale dans ce contexte difficile »
  • District de Tsaratanana - Un kidnappeur notoire éliminé
  • Distribution d’argent - Démenti formel des Ampanjaka
  • Traitement des résultats de l’élection présidentielle - La CENI suscite la méfiance
  • Accusations de corruption - La CENI répond au camp Ravalomanana
  • Election présidentielle - Andry Rajoelina number 1 dans la majorité des Régions
  • Panique post-électorale - Ravalomanana enchaine les violations de la loi !
  • Election présidentielle - La communauté internationale appelle à la retenue les candidats n° 12 et n° 25

La Une

Editorial

  • L'indomptable !
    On la croyait écrasée, non il n'en est rien. Elle est toujours là ! Elle réapparait et menace de sévir. La peste, car il s'agit d'elle, persiste et signe. Cette maladie causée par la bactérie du nom de « Persinia Pestis » demeure l'indomptable ennemie à Madagascar. Obnubilé par les interminables comptages de voix, le pays tout entier semble ignorer qu'une maladie est en train de faire parler d'elle de... nouveau. Eclipsée par l'ambiance électrique électorale, la peste refait discrètement surface et risque de faire des ravages au cas où des mesures draconiennes ne seraient pas prises illico. La publication des résultats du scrutin du 7 novembre prend trop de temps. Une lenteur légendaire qui irrite certains états-majors politiques. Une lenteur qui soulève des vagues auprès de l'opinion.

A bout portant

AutoDiff