Editorial

« Oui, mais… ! »

Publié le mercredi, 28 septembre 2016
Le Fonds monétaire international (Fmi) a donné son feu vert, pour l’octroi d’une ligne de crédit d’un montant total de 310 millions de dollars, au Gouvernement malagasy. Il s’agit d’une Facilité élargie de crédit (Fec) que Madagascar bénéficiait pour la cause de ses activités, entrant dans le cadre de la lutte contre la pauvreté. Le Fonds approuvait les efforts entretenus et soutenus par les responsables étatiques.

Aveux !

Publié le mardi, 27 septembre 2016
Indépendamment de leur propre volonté et malgré qu’ils refusent de l’admettre, les tenants du pouvoir passent « à la table ». Leurs agissements les trahissent et ne peuvent plus cacher l’impuissance et la faiblesse en raison de leur incapacité à maîtriser la situation. Quand on est inapte ou incompétent à contourner certains problèmes, on devient par la suite impuissant. La pauvreté ne cesse de s’aggraver et les conditions d’existence de la population, en général, se dégradent au fil des jours. Dans le Sud, la sécheresse risque de tout ravager.

Attention, au feu !

Publié le samedi, 24 septembre 2016
Les barons du régime sont-ils en train de tenter le diable ? Et cela, en jouant au feu, aussi bien au sens propre des termes qu’au figuré ! Quelques faits troublants nous amènent à nous interroger ainsi. Une question judicieuse qui traduit un sentiment profond d’inquiétude et de préoccupation dans la mesure où, si les cas sont avérés, le pays risque de glisser vers un terrain dérapant et dangereux. De graves incendies se déclarent, un peu partout, à travers l’île. Des pertes en vies humaines ont été constatées. Des tout- petits enfants ainsi que des personnes âgées en sont, parfois,…

Déraillement

Publié le vendredi, 23 septembre 2016
Un terrible accident ferroviaire se produisit, une trentaine d’années de cela à Calcutta (Inde). Un train dérailla, faisant quelque 200 victimes. Il s’agit du plus grave accident ferroviaire jamais enregistré, du moins l’un des pires, depuis le début du siècle dernier. Les faits, les rames se détachèrent des rails. Selon les avis des experts, trois causes principales se trouvent à l’origine de cet incident meurtrier. La vétusté des rames de wagons qui ne sont plus, en fait, en mesure d’assurer convenablement en qualité et en quantité le service exigé.

Déraillement

Publié le vendredi, 23 septembre 2016
Un terrible accident ferroviaire se produisit, une trentaine d’années de cela à Calcutta (Inde). Un train dérailla, faisant quelque 200 victimes. Il s’agit du plus grave accident ferroviaire jamais enregistré, du moins l’un des pires, depuis le début du siècle dernier. Les faits, les rames se détachèrent des rails. Selon les avis des experts, trois causes principales se trouvent à l’origine de cet incident meurtrier. La vétusté des rames de wagons qui ne sont plus, en fait, en mesure d’assurer convenablement en qualité et en quantité le service exigé. Ensuite, la surcharge que les trains desservant la banlieue de la mégalopole…

Au bercail !

Publié le jeudi, 22 septembre 2016
Un fleuve sépare l’Italie et la Gaule cisalpine : le Rubicon. Jadis, on prenait les précautions nécessaires, des deux côtés, si on devait le traverser, sinon le geste pourrait être perçu comme une déclaration de guerre. En 42 avant J.C., le général romain César franchit le fleuve sans en avoir informé le Sénat. Ce qui provoqua l’éclatement d’une guerre civile. D’où l’adage, valable jusqu’à ce jour, « franchir le Rubicon »  signifiant, donc, oser prendre une décision irrévocable et, peut-être, risquée. Sauf contretemps, le Chef de l’Etat Malagasy, Hery Rajaonarimampianina prendra ce jour la parole à la tribune des Nations Unies…

Fil infos

  • Prétendu « achat de voix » pendant la propagande - Un candidat répond aux observateurs européens
  • Visite de Ravalomanana aux Barea - Une offense au football malagasy
  • Fianarantsoa I, Mananjary … - Des preuves flagrantes de manipulation de voix
  • Insécurité urbaine - Nassir de Conforama kidnappé
  • Anomalies électorales - Le camp Rajoelina saisira la HCC
  • Trafic à la douane - Mbola Rajaonah interdit de sortie du territoire
  • Représentant auprès de la CENI - Le camp Rajoelina plie bagage
  • Haingo Rasolofonjoa - « Il faut préserver avant tout la paix sociale dans ce contexte difficile »
  • District de Tsaratanana - Un kidnappeur notoire éliminé
  • Distribution d’argent - Démenti formel des Ampanjaka

La Une

Editorial

  • Flou déroutant !
    Pour des raisons qui restent à définir sinon à  éclaircir, la CENI s’entête à œuvrer dans un cadre embrouilliaminique. Le manque de visibilité dans lequel les travaux relatif aux décomptages et aux traitements des voix issues de l’élection présidentielle du 7 novembre 2018 s’effectuent, irrite les esprits. L’entêtement de l’équipe du Maitre Hery Rakotoarimanana à continuer de publier des contestés déconcertent plus d’un. Elle juge inappropriée la requête des proches collaborateurs de certains candidats, entre autres ceux du MAPAR d’Andry Nirina Rajoelina, de revoir le mécanisme de traitement des procès-verbaux (P.V.) émanant directement des Bureaux de vote (B.V.). Les décalages sont flagrants ! Il se trouve que le candidat n° 13 soit  le plus perdant dans cet imbroglio. Mais en fin de compte, la majorité des candidats se sentent tous lésés à travers ce mic-mac. Mais, la CENI ne veut rien en savoir ! 

A bout portant

AutoDiff