Editorial

Illogiques

Publié le dimanche, 18 juin 2017
 Jusqu’où ce régime, mal aimé ou maudit,  pourrait-il errer ? Engagé dans une direction qui n’aboutit à… rien, directe vers l’impasse, le pouvoir en place peine, très difficilement, à trouver le chemin de la réussite et végète dans la boue du bide. Illogique dans le concept de gouvernance, le régime Hvm s’entiche à imposer des mesures  inappropriées qui, à terme, ne font que rallumer le feu de la contestation et attiser le sentiment de rejet auprès de la population.

Au ban… !

Publié le vendredi, 16 juin 2017
Madagascar, la Grande île, est-il un pays  si indigne que la Communauté internationale, du moins les pays bailleurs, l’écarte jusqu’à ce point de l’ignorer ?Le Président malagasy, Hery Rajaonarimampianina, effectuait un voyage officiel à Berlin (Allemagne), suite à l’invitation d’une commission du Bundestag (Parlement allemand), en début de ce mois. 

Séquestré !

Publié le jeudi, 15 juin 2017
Un évènement de taille, entrant dans le cadre des intérêts supérieurs de la Nation, venait de clore les portes ce dimanche 11 juin 2017 au Village Voara de l’ex- Francophonie. Il s’agit de la VIe édition de  l’ « International tourism fair Madagascar » (Itm). Ce fut un important évènement organisé par l’Office national du tourisme (Ontm) sous l’égide du ministère du Tourisme et s’inscrivant dans le cadre des activités régionales des Iles Vanille dont l’objectif consiste à booster le tourisme. Cette fois, la Chine, un pays émergeant à fortes opportunités touristiques,  a eu le privilège d’être choisi comme « Invité …

Panique générale !

Publié le mercredi, 14 juin 2017
Panique générale à bord. Une grave tempête menace le voyage. Des vents violents et de fortes pluies tombent à flots. Le navire… chavire ! Des passagers, pris de panique, tentent l’impossible en voulant quitter le bateau à la nage. Le capitaine, commandant de bord, essaie tant bien que mal de temporiser ou de banaliser la situation.

Le mépris

Publié le mardi, 13 juin 2017
  Le directeur général (Dg) du Bureau indépendant anti-corruption (Bianco), Roger Andriamifidy, juge de son état, mène un combat, sans relâche et sur tous les fronts, contre la corruption. Ce « mal » qui gangrène de la tête aux pieds l’Administration. Il n’entend point céder et continue de traquer les fauteurs. A ce titre, il lança un avertissement solennel à l’encontre des récalcitrants qui refusent de se soumettre à l’obligation de la déclaration du patrimoine dont, entre autres, certains élus de l’Assemblée nationale et du Sénat.

Handicap inadmissible !

Publié le lundi, 12 juin 2017
La date du 26 juin approche inéluctablement. Date au cours de laquelle les Malagasy, d’ici ou d’ailleurs, célébreront le retour à l’indépendance du pays. Un « retour » dans la mesure où Madagascar, bien avant la date fatidiquement historique du 6 août 1896, jour de l’annexion, jouissait du statut d’un Etat souverain. Les grandes puissances, de l’époque, telles la Grande Bretagne, les Etats-Unis, l’Allemagne le reconnaissaient en tant que Nation dotée de sa souveraineté naturelle, pleine et inaliénable. Le Général de Gaulle l’avait bien spécifié, à Mahamasina, au moment où il fit sa déclaration solennelle allant dans ce sens. Néanmoins,…

Fil infos

  • Assemblée nationale - Les membres du Bureau permanent connus
  • Exécutif - Démission du Gouvernement ce jour
  • Dans sa fuite précipitée - Henri Rabary-Njaka a laissé des dettes au pays
  • Présidente de l’Assemblée nationale - Christine Razanamahasoa plébiscitée
  • Dénonciations contre Mamy Ravatomanga - Les machinations du HVM mises à nu par la Justice française
  • Banditisme et détention illégale d'armes - Les arrestations et les saisies se poursuivent
  • Coupe d'Afrique des Nations 2019 - Les Barea décorés et récompensés
  • Marc Ravalomanana - Toujours aussi dédaigneux et méprisant
  • Développement du football - Le Président Rajoelina prend les « Barea » par les cornes
  • Iles Eparses - Un comité mis en place par le Gouvernement

La Une

Editorial

  • De bons auspices
    Le régime IEM part d’un bon pied ! Sous une bonne étoile, Rajoelina semble débuter son pouvoir à la magistrature suprême du pays dans un cadre encourageant. Les signaux affichés sur le tableau de commande sont au vert pour ne pas le dire « à l’orange ». Tout commença par une élection présidentielle sans anicroche ni la moindre escarmouche. Une élection crédible et reconnue par …tous. Les deux finalistes, Rajoelina et Ravalomanana, après la proclamation des résultats définitifs par la HCC, se sont donné la main. Avec un score honorable et sans appel de 55,66 %, Andry Rajoelina gagna, haut la main, le scrutin. Et donc, une alternance par la voie royale des urnes et où la démocratie jouit de son plein droit. « Zandry Kely » se débarrassa définitivement de l’étoffe de « putschiste » qu’on lui avait taxé injustement depuis la Révolution Orange de 2009.  

A bout portant

AutoDiff