Editorial

Déraillement

Publié le vendredi, 23 septembre 2016
Un terrible accident ferroviaire se produisit, une trentaine d’années de cela à Calcutta (Inde). Un train dérailla, faisant quelque 200 victimes. Il s’agit du plus grave accident ferroviaire jamais enregistré, du moins l’un des pires, depuis le début du siècle dernier. Les faits, les rames se détachèrent des rails. Selon les avis des experts, trois causes principales se trouvent à l’origine de cet incident meurtrier. La vétusté des rames de wagons qui ne sont plus, en fait, en mesure d’assurer convenablement en qualité et en quantité le service exigé. Ensuite, la surcharge que les trains desservant la banlieue de la mégalopole…

Au bercail !

Publié le jeudi, 22 septembre 2016
Un fleuve sépare l’Italie et la Gaule cisalpine : le Rubicon. Jadis, on prenait les précautions nécessaires, des deux côtés, si on devait le traverser, sinon le geste pourrait être perçu comme une déclaration de guerre. En 42 avant J.C., le général romain César franchit le fleuve sans en avoir informé le Sénat. Ce qui provoqua l’éclatement d’une guerre civile. D’où l’adage, valable jusqu’à ce jour, « franchir le Rubicon »  signifiant, donc, oser prendre une décision irrévocable et, peut-être, risquée. Sauf contretemps, le Chef de l’Etat Malagasy, Hery Rajaonarimampianina prendra ce jour la parole à la tribune des Nations Unies…

Le dépit !

Publié le mercredi, 21 septembre 2016
Le régime Hvm, mis en place voilà 32 mois de cela, déçoit. Une déception sur toute la ligne. Un dépit qui atteint les profondeurs de l’être en piquant au vif la chair et le sang. Certes, Madagascar venait de sortir d’une longue et pénible crise qui, au final, fait payer à chacun un lourd tribut. Néanmoins, à l’entame de son mandat, le nouvel homme fort du pays avait entre les mains toutes les chances, sinon tous les atouts pour réussir. D’ailleurs, s’il avait osé promettre des monts et merveilles le jour de son investiture à Mahamasina, le 24 janvier 2014,…

Grand écart

Publié le mardi, 20 septembre 2016
Marc Ravalomanana sur tous les fronts ! Tel est le constat qui s’impose dans ce contexte fébrile qui sied dans le pays. Apparemment, le Monsieur fait feu de tout bois. Tantôt, il tenait un langage d’opposant en vitupérant des propos incendiaires contre les grands chefs du régime en place. Tantôt, il les caresse dans le sens du poil. Un exercice acrobatique qu’il affectionne particulièrement. En fait, il voulait tout avoir au même moment. Tel un perroquet, en pleine forêt, qui aimerait croquer tout ce qu’il a devant (« Boloky lahy homan-tseva, mamy ny atsy, fy ny aroa ! »).  Marc Ravalomanana,…

Bavures

Publié le lundi, 19 septembre 2016
La Commission d’enquêtes du Parlement britannique vient de publier les résultats de ses travaux relatifs aux tenants et aboutissants des interventions de l’Armée de Sa Majesté en mars 2011 en Lybie. En fait, le Premier ministre David Cameron, se basant sur des rapports établis, à l’époque faisant état du danger que représente pour l’Europe, notamment le Royaume-Uni, les agissements des milices soutenant le colonel Kadhafi, décidait, et ce, en coordination avec le Président français Nicolas Sarkozy et soutenu par les Etats-Unis, d’envoyer des unités spécialisées en Lybie pour « écarter » le guide Mouammar El Kadhafi, au moment fort du…
Page 107 sur 107

Fil infos

  • Présidente de l’Assemblée nationale - Christine Razanamahasoa plébiscitée
  • Dénonciations contre Mamy Ravatomanga - Les machinations du HVM mises à nu par la Justice française
  • Banditisme et détention illégale d'armes - Les arrestations et les saisies se poursuivent
  • Coupe d'Afrique des Nations 2019 - Les Barea décorés et récompensés
  • Marc Ravalomanana - Toujours aussi dédaigneux et méprisant
  • Développement du football - Le Président Rajoelina prend les « Barea » par les cornes
  • Iles Eparses - Un comité mis en place par le Gouvernement
  • Retour au pays des Barea - La population reconnaissante réserve un accueil triomphal
  • Défaite des Barea - Réaction exemplaire des malagasy
  • Un père désespéré - A la reconquête de ses droits

La Une

Editorial

  • Que des ratages !
     L’audiovisuel public peine à sortir de l’auberge. Etant la plus ancienne sinon l’ainée des chaines de télévisions locales, la télévision malagasy (TVM) traine encore les pattes et se trouve, en dépit de tout, dans le peloton de la queue. Il fut un temps à ses débuts,  des années 60, où la TVM faisait la fierté du pays. Des Jean-Louis Rafidy et bien d’autres animaient les émissions avec brio. Des commentateurs d’évènements de haut vol avec des analyses intéressantes et instructives. Rien d’étonnant dans la mesure où ces animateurs de chaine avaient bénéficié des formations dans les grandes écoles spécialisées sous d’autres cieux. Les responsables de l’époque misaient en premier plan la formation des agents. Mais depuis, abandonnée à elle-même, la TVM ne cesse de dégrader. Les matériels à la disposition ne parviennent plus à suivre l’évolution des progrès technologiques de la communication. Or les besoins ne cessent de croître. Les…

A bout portant

AutoDiff