Publié dans Editorial

Ehontés !

Publié le vendredi, 25 novembre 2016

L’Exécutif et l’opinion absorbés par les « frous-frous » du Sommet de la Francophonie, nos « braves » parlementaires de Tsimbazaza, profitant de l’occasion, siégeant en session ordinaire, en plein débat d’adoption de la Loi de Finances initiale (Lfi) 2017, dictent leur… diktat d’inscrire dans cette Lfi le budget pour l’achat de leurs voitures (4X4) de fonction, au titre de l’année 2017, sinon… Une « modique » somme de 10 milliards d’ariary, soit l’équivalent d’un montant de 135 millions d’ariary par élu.

Quel culot ont-ils nos représentants à l’Assemblée nationale de réclamer, sinon même d’imposer l’octroi de tels privilèges au moment où le pays se trouve dans une très mauvaise passe ? Sur la base des motifs farfelus et créés de toute pièce, ils persistent qu’on leur offre les « bijoux ». En effet, d’après les argumentaires qu’ils présentent, ces véhicules tout-terrain de la honte serviraient, entre autres, à évacuer les malades, à accompagner les éléments des Forces de l’ordre dans leur combat contre les « dahalo » ou bien dans les divers besoins de déplacement des agents de l’Etat à travers les Régions aux fins fonds de la brousse, dans leur Circonscription respective. Mais quelle effronterie ! De qui se moque-t-on ! S’ils ont un réel souci des besoins vitaux de la grande majorité de la population, pourquoi n’ont-ils pas fait la démarche auprès de l’Exécutif de doter à chaque District des véhicules administratifs d’utilité publique, du genre ambulances tout terrain ou autres qui seraient mis à la disposition de tous les agents en mission ou en déplacement, députés y compris, dans la Circonscription. Au cas où le budget de l’Etat n’aurait pas les moyens de le faire, c’est-à-dire ne le permettrait pas, on peut très bien s’adresser à des « sponsors » nationaux ou étrangers.  Il existe toujours des gens de bonne volonté sensibles aux problèmes des masses populaires.

Que les députés ne prennent pour droits acquis ce que les autres avaient décidé par imprudence auparavant. Le Premier ministre feu Francisque Ravony, du temps du Président Albert Zafy, pour calmer les ardeurs troublantes des députés, de l’époque, décida l’octroi des véhicules tout-terrain à chaque membre de l’Assemblée nationale. Une première qui fauchait les prévisions des Gouvernements ultérieurs.D’aucuns s’accordent à relever que le contexte qui prévaut, en cette période très critique de notre économie nationale, ne permet jamais de satisfaire à de tels caprices. D’autant plus qu’ils sont à mi-mandat de leur législature. Il ne suffit pas d’offrir, au frais de la princesse, des voitures, sorties de garage s’il vous plaît, mais faut-il prévoir aussi les carburants. Chacun fera son petit calcul : combien coûtera-t-il à la caisse de l’Etat, par mois, leur entretien ? Et, il ne faut oublier nos « respectables » membres de la Chambre haute qui ne se laisseraient oublier du privilège de cette manne.En fait, l’Etat se fait rattraper par ses propres turpitudes. Les barons de l’Exécutif mènent un train de vie princier devant la misère insoutenable de la population. Ils n’ont fait aucune preuve de modération : de belles voitures dans de belles villas, des avantages et privilèges exorbitants… Et comme l’exemple vient d’en haut, les « amis » du Parlement ne veulent point être en reste.

C’est ainsi que se conduisent les porte-parole du Peuple (« solombavambahoaka »), des comportements éhontés. 

Ndrianaivo

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Gendarmerie nationale - « Plus jamais de gabegie »
  • Remaniement éventuel - Quel avenir pour le ministre Jean-Jacques Rabenirina ?
  • Régime Rajaonarimampianina - Le remaniement se précise
  • Ville d’Ambatondrazaka - Montée inquiétante de l’insécurité
  • Mandat de dépôt d’Augustin Andriamananoro - Des associations montent au créneau
  • Etat de droit et démocratie - Les juges de la Hcc à l’heure de la remise en question
  • Hery Rajaonarimampianina - Opération de séduction auprès de l’Armée
  • Miandrivazo - Des militaires sèment la terreur à Itondy
  • Assaut contre la radio Jupiter d’Ilakaka - L’Etat voyou dévoile son vrai visage
  • Entourage de Rajaonarimampianina - Sur les traces des pires colons à Madagascar

Editorial

  • Incertain
    Le représentant résident du Fonds monétaire international (Fmi) à Madagascar, Patrick Imam, dans une interview accordée à un quotidien de la place, tenait à affirmer tout haut que Madagascar devrait consentir des gros efforts s’il compte obtenir, un jour, un décaissement. En effet, si la confiance semblait revenir à Paris, lors de la Conférence des bailleurs et investisseurs (Cbi), où Madagascar décrochait un record de financements, jamais atteint des régimes précédents, à hauteur de 10,2 milliards de dollars dont 6,4 milliards de dollars d’aide publique au développement (Apd), il va falloir le transformer en actes concrets. Il faut bien qu’on se le dise, ce que monsieur Imam l’avait signifié d’ailleurs, qu’il ne s’agissait que d’une… promesse, à la rigueur, des engagements dont l’effectivité dépend essentiellement du résultat des efforts que Madagascar devrait pratiquement déployer.

A bout portant

BONS PLANS WEEK-END

  •  Vendredi 25 novmebre 2016:

    - Fara kely, Fara Gloum et Mahandry au Piment café

    - Joëlle Claude  : au Cercle-germano malagasy à Analakely

    - "Who's next" au Dome Rta à 17h

    - Journée dédiée à la jeunesse suivi d'un spectacle oratoire le "Cinbé village" et le "zumba coloré" au Village de la Francophonie à Andohatapenaka

    - Grand concert intégrationnel au Village de la Francophonie à 15h suivi d'un défilé de mode et un "Zoma magnifique" avec Mika et Davis à 21h

    Samedi 26 novembre 2016:

    - "Ndao hifety isika jiaby": thème du jour au Village de la Francophonie

    Dimanche 27 novembre 2016:

    - "Ce n'est qu'un au revoir" thème du jour au Village de la Francophonie

    - "Ciné village", finale du tournoi de slam, carnaval de clôture, grand concert de musique classique, récit du mythe d'Ibonia, un chant d'au revoir du village, un jeu de drapeau: "Ce n'est qu'un au revoir mes frères" à 19h au Village de la Francophonie

  • Se surpasser, encore et toujours. Avant de s’envoler pour d’autres cieux, Bodo rendra hommage à ses fans à l’« Akany Nambinitsoa », Talatamaty. Ce sera son dernier cabaret-concert de cette année. Une occasion à ne pas rater pour les amateurs de cette grande dame de la musique malagasy. Le show commencera à partir de 20h.
     
  • Après l’avant-gout de la célébration du 20ème anniversaire du groupe « ‘Zay » qui a eu lieu à l’hôtel Carlton, Anosy, ce dernier revient sur le devant de la scène. Ainsi, le groupe réalisera un autre concert au Palais des sports de Mahamasina ce dimanche après-midi. Durant quelques heures, « ‘Zay » résumera les 20 ans de sa carrière à travers ses titres. Nary et compagnie ressusciteront leurs tubes les plus connus. Outre les musiciens, l’instrument à vent « Anjaniony » bercera le public. Le concert débutera à partir de 15h.
     
  • Une belle ambiance et de la bonne musique attendront les abonnés de l’Amitié Fandian à Ankadindramamy à partir de 21h. Mahery, Nini (Kiaka), Poun ou encore Green Banane animeront la soirée « after work » de cet endroit qui est devenu, à chaque fin de week-end, le lieu de rendez-vous incontournable pour certaines familles et des amis. Le répertoire sera composé des succès de ces artistes, en plus des duos et trios exceptionnels. 

  •  Des artistes véhiculant des styles de musique différents se réuniront au Pk 0 Soarano. La musique traditionnelle, celle urbaine et la musique des hauts-plateaux berceront les cœurs des  abonnés de cet endroit dans une soirée dénommée « Cabaret in Tanà ». Ry kala vazo, Jimmy Harison, Tana Group et Tovo J’hay partageront la scène pour assurer une ambiance parfaite.
  • Dans le cadre du festival « Madajazzcar », un cabaret avec Mampionona quintet, Hakon Storm, Mathisen feat Lova Bil, @ Tonny Mahefa Razafiarison & Volahasiniaina Linda aura lieu à l’hotel du Louvre, Antaninarenina à partir de 19h 30.
     
     
AutoDiff