Publié dans Editorial

L’énième rapt !

Publié le mardi, 16 mai 2017

Yanish Ismael, 26 ans, fils d’un richissime industriel d’origine indienne, Danyl Ismael, a été l’objet d’un kidnapping musclé et fort armé ce dimanche matin à Ilafy. Une bande d’au moins dix malfrats, armée jusqu’aux dents, fit irruption au cimetière dudit lieu, et embarqua le fils de l’opérateur, en pleine séance de prière avec d’autres.

La Radio France Internationale (Rfi), la « radio du monde », fit état de large écho dans sa livraison d’Afrique matin du mardi et dénonça la situation insécuritaire délétère dans le pays visant, principalement, les riches opérateurs indiens et indo-pakistanais. En effet, le kidnapping du dimanche est le 3e touchant la communauté indienne depuis le début de l’année, soit le 91e, sur le plan général, depuis l’année 2010 ! Faut-il rappeler que cette « colonie » avec celle des indo-pakistanais s’installaient dans le pays depuis des générations. Ce sont de vrais Malagasy, des  « valovotaka », qui se réclament d’ailleurs de la 19e tribu, malgré que la plupart d’entre eux n’aient pas pu encore bénéficier du statut de la nationalité malagasy. Des apatrides qui font des pieds et des mains pour obtenir la carte, mais, en vain.

Cette énième rapt ferait-il de Madagascar une île aux… kidnappings ? Un pays faisant le grand plaisir des apprentis et professionnels du rapt au grand dam de la classe aisée mais surtout des investisseurs. Drame en sus, les kidnappings ou rapts répétés ces dernières années n’ont jamais été élucidés. Les éternelles enquêtes disparaissent en cours de route. Et les responsables défaillants de ce domaine sensible et névralgique de la sécurité nationale, du sommet à la base, n’ont jamais fait l’objet de rappel à l’ordre sérieux, encore moins, de sanctions. Tout juste quelques remontrances. Au contraire, ils s’enracinent dans leurs postes et défient toutes les critiques adressées à leurs intentions. Sous d’autres cieux, en pareille circonstance, dans les pays où les hauts dirigeants se soucient réellement des intérêts de leurs concitoyens, une répétition ou le récidive des incuries des responsables de ce genre se soldent, souvent, par des affectations disciplinaires, sinon, les chefs défaillants se démettent d’eux-mêmes de leurs fonctions. Une culture fortement ancrée dans la mentalité de chez les pays avancés.

Madagascar, l’un des pays les plus pauvres de la planète, confirmé au 5e rang selon le tout dernier classement, paye le prix trop fort de l’insécurité dont il est victime. Il se permet le luxe d’avoir à subvenir deux ministères en charge de la Sécurité (le Secrétaire d’Etat à la Gendarmerie et le ministère de la Sécurité publique). Or, les faits vécus sur terrain se trouvent très loin des résultats escomptés.

Les investisseurs potentiels, principales victimes de ces actes odieux, s’interrogent douloureusement sur leur sort dans ce pays où ils se dévouèrent pour apporter leur part de brique dans la « construction » de cette Nation. Propriétaire de plusieurs unités industrielles de production dont le Socolait, La City et bien d’autres, les Danyl Ismael et les autres se trouvant dans la même situation se demandent : sont-ils indésirables dans leur pays d’adoption ?

Les autorités compétentes montrent leur impuissance à subjuguer le mal, et ce, depuis qu’ils avaient pris entre leurs mains la direction du pays. Jamais, Madagascar n’avait connu un tel désastre pour subir l’énième rapt.

Ndrianaivo

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Trafic de bois de rose - Un colonel et un ex-chef de District déférés devant la Chaîne pénale
  • Ressources minières - Madagascar, premier exportateur mondial de saphir
  • Assaut de la prison d’Ikongo - Condamnation unanime des magistrats et des pénitentiaires
  • Pension de retraite pour les parlementaires - Bottée en touche par l’Exécutif
  • Féculerie de Marovitsika Moramanga - Vive tension autour des terrains agricoles
  • Affaire de Claudine Razaimamonjy - Un ancien responsable des marchés publics en prison
  • Refus d’une décision de justice - 800 personnes prennent d’assaut la prison d’Ikongo
  • Sefafi - « Une période électorale de tous les dangers »
  • Constats sur la Première dame - Des parlementaires défendent leur patronne…
  • Forum de Dakhla - Hajo Andrianainarivelo représente Madagascar

La Une

Editorial

  • L'ingérable
    La Grande île échapperait-elle à tout contrôle ? Les dirigeants, maîtres de ce régime, ne parviendraient-ils pas à maîtriser la gestion des affaires nationales ? Tout porte à croire que le pays est sens dessus dessous ! Une cacophonie d'indiscipline et de cafouillage où tout semble, apparemment, permis.

A bout portant

AutoDiff