Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Editorial

Alerte rouge II

Publié le vendredi, 26 mai 2017

Tous les indicateurs affichés sur le tableau de bord national voient rouge. Les conditions de vie de chacun, la situation sécuritaire, la morale de la troupe, la gouvernance, la chose démocratique et l’Etat de droit végètent dans l’indifférence totale et atteignent la phase critique de la ligne rouge. En réalité, le phénomène n’est pas nouveau, il ne fait que s’amplifier et se compliquer. D’où, l’alerte rouge en phase II. Péril en la demeure ! 

L’occasion nous a été déjà donnée, auparavant, d’alerter l’opinion sur les dangers qui guettaient et continuent de l’être sur le pays. Et puisque le tocsin sonnait dans le désert et nous revoilà, on revient à la charge ! Le journal que vous tenez entre les mains entend tenir, en toute modestie, le rôle de « sentinelle ». Des cris d’« au secours ! » d’un peu partout cassent le tympan. Il faut être absolument sourd pour ne pas les entendre. Toutes les catégories sociales, de bas en haut, vivent le souffre-douleur soit de la pauvreté, soit de l’insécurité ou les deux à la fois dans ce beau pays, longtemps réputé comme étant le paradis de la nature et un havre de paix. Les organisations syndicales patronales ou salariées dénoncent chacune, à leur niveau, la situation dramatique dans laquelle le pays s’enlise. Elles crient au scandale des incohérences et  inefficacités du régime face aux recrudescences des incuries de tout genre.

La plate-forme des syndicats des travailleurs, depuis belle lurette, s’engageait dans la bataille pour le respect des réglementations en vigueur sur les droits basiques des salariés. Ils font appel, à plusieurs reprises, qu’on tienne compte de leurs revendications, mais en vain. Personne, en particulier les responsables étatiques, ne leur prête aucune attention. Le Syndicat des magistrats de Madagascar (Smm) n’ont de cesse de réclamer l’instauration de l’indépendance de la Justice. Les magistrats, dans l’exercice de leurs fonctions, ne devraient point faire l’objet d’aucune pression d’où qu’elle vienne. Tout le monde est au-dessous de la loi. L’impunité n’a plus sa raison d’être. Bref, l’Etat de droit doit être rétabli dans sa noble définition et attribution. 

Au final, ils buttent à une fin de non-recevoir. Les étudiants d’Ankatso et de Vontovorona protestaient violemment contre certaines magouilles financières à l’université. Le Syndicat des enseignants-chercheurs (Seces) emboite le pas. En dépit des déclarations optimistes sur le règlement du problème, tout juste pour apaiser les esprits, de Madame la ministre, ils ont décidé de suspendre les cours. Au fait, le Seces ne croit plus aux promesses du ministère de tutelle. Les opérateurs regroupés au sein du Syndicat des industries de Madagascar (Sim), en particulier, ainsi que ceux de tous les secteurs d’activité confondus, en général, interpellent dans un communiqué conjoint, de manière la plus ferme, l’environnement sécuritaire très préoccupant qui sévit dans le pays. Ils attirent l’attention des dirigeants de l’atmosphère délétère où baigne le monde des affaires. Les ressortissants étrangers s’établissant depuis de longue date dans le pays, victimes des rapts ou d’extorsions de fonds de la part des responsables véreux, haussent désespérément le ton. Enfin, dans la foulée, l’église catholique qui ne veut pas être en reste tire la sonnette d’alarme et sonne le glas. En fin de compte, on est de nouveau en pleine phase d’alerte rouge.

Ndrianaivo

Fil infos

  • Nouveau Gouvernement - Le nom du Premier ministre connu dans les prochaines heures
  • 60ème anniversaire du Sénat - Rivo Rakotovao, le nouvel Icare ?
  • Corruption passive et extorsion - Un inspecteur de police écope de deux ans de prison ferme
  • Assemblée nationale - Les membres du Bureau permanent connus
  • Exécutif - Démission du Gouvernement ce jour
  • Dans sa fuite précipitée - Henri Rabary-Njaka a laissé des dettes au pays
  • Présidente de l’Assemblée nationale - Christine Razanamahasoa plébiscitée
  • Dénonciations contre Mamy Ravatomanga - Les machinations du HVM mises à nu par la Justice française
  • Banditisme et détention illégale d'armes - Les arrestations et les saisies se poursuivent
  • Coupe d'Afrique des Nations 2019 - Les Barea décorés et récompensés

La Une

Editorial

  • Et le combat continue !
    Les Barea, version compétions africaines CAN et CHAN ou mondiales, viennent de rehausser la dignité du pays et conforter l’assise de la fierté et l’unité nationale. L’équipe à Faneva Ima franchit le cap de niveau continental jamais atteint jusque-là. Nicolas Dupuis, le chef d’orchestre reconnu et respecté lançait royalement sur orbite le Onze national. La Nation toute entière manifestait sa reconnaissance. Le Chef de l’Etat s’était personnellement investi et cela pour redorer le blason et soutenir le sport notamment le football à Madagascar. Tout compte fait, les 25 millions de Malagasy sont fiers de l’exploit inédit de nos héros. Maintenant, le plus important consiste à poursuivre et redoubler d’efforts car le plus dur et le plus ardu restent encore et toujours à faire. Et le combat continue !La 10 ème édition des Jeux des îles débute ce jour à l’île Maurice et ne se terminera que le 28 juillet prochain. Madagasikara,…

A bout portant

AutoDiff