Publié dans Editorial

Nébuleuses tractations

Publié le mardi, 30 mai 2017

Les échéances de 2018 approchent à grands pas. Les « choses » se précisent, quoique, timidement. Le côté visible de l’iceberg apparait et commence à prendre forme. Le pays assistera, incessamment, à la naissance d’une grande famille politique « recomposée ». En tout cas, il faut s’attendre, à l’issue des divorces internes, des ralliements, parfois même, de contre nature. Les choses politiques étant ce qu’elles sont, il ne faut jamais s’étonner ni avoir aucun état d’âme.

Le parti d’Etat Hvm, pour s’assurer la victoire dès le premier tour, effectue d’intenses tractations. Pour le moment, elles se font dans le… noir. Mais, des indices qui trompent, rarement, font leur apparition. Les voiles s’effacent, peu à peu, et laissent montrer les vrais visages. Depuis l’année dernière, les barons du parti au pouvoir entamaient des contacts. Leurs cibles préférées étant les personnalités politiques ou opérateurs économiques, sinon les deux à la fois, de premier plan, capables de drainer un électorat conséquent.

Les parlementaires qui s’étaient présentés sous la couleur « indépendant » ou ceux issus des partis, apparemment, d’opposition furent les premiers « servis », des élus, dénués de tout sens de l’éthique politique, voire de l’intégrité morale. Des élus, sans scrupules, qui se livrent au nomadisme éhonté dans les dédales de l’Assemblée. De ce fait, ils se gardaient d’approcher les élus fidèles à Andry Rajoelina, l’ancien Président de la Transition. Ce dernier, étant considéré par le Hvm comme l’imperturbable adversaire et que, par la suite, ses fidèles compagnons seraient difficiles à corrompre. Les vrais Mapar ne s’émeuvent pas devant les divers « clins d’œil » (4x4, mallettes, tablettes ou autres), les objets de tentation du diable. Et dire que l’illustre Palais de Tsimbazaza se mue en palais de la corruption et en temple de la prostitution… politique.

Viennent ensuite certaines personnalités ayant eu maille à partir de leurs relations avec l’ancien homme fort de la Transition, notamment lors des élections de 2013. Effectivement, il existe des acteurs politiques, souvent, de taille qui ont des comptes à régler quelque part contre l’Ex. Le moment est venu, pour eux, de lui rendre la monnaie de la pièce ! D’autres, enfin, qui n’auraient pas la chance d’aboutir de leurs propres comptes, se laisseraient tenter à l’invitation de « danser » avec ce gros partenaire, le Hvm.

Les fameuses tractations toucheraient, aussi, les membres de quelques partis d’opposition, du moins, ceux qui réclament de l’être. Des observateurs croient dur comme fer que certains de ces éléments « perturbateurs » qui crient, haut et fort, leur rejet contre ce régime en place, feraient déjà l’objet des « contacts » discrets par le soin des « agents » du Hvm. Et l’opération, moyennant des espèces sonnantes et trébuchantes, se trouve sur le point d’aboutir. Le parti au pouvoir ne lésine point sur les moyens pour parvenir à ses fins.

Apparemment, la manœuvre, si louche soit-elle, fait déjà ses preuves. Rien qu’à voir la pléiade de personnalités présentes sur le plateau lors de la réunion du parti le lundi dernier. Des transfuges de divers horizons qui n’ont aucune honte ni le moindre souci de vendre leurs âmes. L’homme fort d’Iavoloha se frotte les mains. En tout cas, les nouveaux venus ne manqueront pas de gonfler le rang. Et les nébuleuses tractations continuent…

Ndrianaivo

Fil infos

  • Naina Andriantsitohaina - Un mois passé à écouter les doléances des Tananariviens
  • Projet Tana-Masoandro - Tout a été fait dans les règles
  • PDG de JK Group et Sourcin Voyage - Jo Willy recherché pour abus de confiance et escroquerie
  • Echauffourées à Ambohitrimanjaka - Le gendarme blessé toujours entre la vie et la mort
  • Course à la Mairie d’Antananarivo - Ravalomanana infantilise le candidat du TIM
  • Andry Rajoelina à Antsirabe - Le Vakinankaratra se dote d’une université « manara – penitra »
  • Aviation - Air Austral, principale fossoyeuse d'Air Madagascar
  • Chaînes publiques nationales - Acquisition de nouveaux matériels
  • Emigration à Dubaï - 9 et 7 ans d'emprisonnement pour des frère et sœur
  • Désengorgement des prisons - Début des audiences foraines à partir du 21 octobre

La Une

Editorial

  • Chance exceptionnelle !
    La session exceptionnelle du Bac (général) débute ce jour mercredi et ce jusqu’au vendredi 25 octobre 2019. Un évènement inédit à Madagasikara depuis la chute de l’Amiral rouge en 199I. Suite à une vague de fuite de sujets des examens du Bac option « général », le Président  Rajoelina Andry Nirina décida d’organiser une session exceptionnelle sur toute l’étendue du territoire national, uniquement pour le Bac (général) et destinée seulement pour les recalés de la session normale. Pour cause, les fuites constatées dans plusieurs Centres d’écrit du pays durant les  sessions du 30 septembre au 4 octobre 2019 causèrent d’importantes perturbations qui, évidemment, provoquaient de graves préjudices  au bon déroulement des examens et portant atteinte à la sérénité des candidats.  C’est une décision juste et légitime de la part d’un dirigeant sensible au souci de son peuple et ce pour corriger les erreurs de certains « ennemis de la Nation ». Un acte délibéré…

A bout portant

AutoDiff