Publié dans Editorial

L'illustre inconnu

Publié le mardi, 05 décembre 2017

Nominé parmi les 2000 hommes exceptionnels du XXIème siècle, il est un physicien de renommée internationale. Reconnu par tous qui le côtoient d'avoir une qualité humaine hors pair, le Professeur Narson Stephan, 66 ans, car il s'agit de lui, de son parcours exceptionnel propose de mettre, en toute humilité,  à la disposition de la Nation son savoir être ainsi que son savoir faire. Narson Stephan, un homme du terroir, avait passé son enfance dans la brousse.

Né à Antsakabary Nord, en 1951, issu des parents de métier d'enseignants et élevé dans une famille chrétienne, le jeune Narson est particulièrement doué sur le plan intellectuel. Certains n'hésitaient même pas de le qualifier de surdoué ! Avoir réussi son concours d'entrée en 6ème au lycée Gallieni en 1962, époque où ce lycée fut le seul de référence, des établissements publics, dans tout Madagascar et les Comores pour les jeunes garçons, n'était pas à la portée de tous. Pouvoir mettre les pieds dans la cour de ce mythique établissement fut le rêve de tous les garçons de l'époque. Les études secondaires et universitaires, pour ce jeune prodige, ne furent que de simples formalités. Il accumulait, aisément, diplômes et décorations, à travers de grands instituts et universités de renommée mondiale. Les recherches effectuées, notamment dans le domaine des sciences physiques, percent les profondeurs de la science. Il parle, d'ailleurs, plusieurs langues.
Fils du peuple, il est et il le restera. Narson Stephan n'est jamais de ceux qui osent renier ses origines. Profondément conscient de la grave difficulté dans laquelle est plongé son pays, il compte retrousser les manches et s'impliquer dans la mêlée. Dès 2009, il a mis sur pied une association, Agmm (Association gasy miara-mandroso) dont l'objectif au départ était de soutenir les actions de promotion de Hep (Physiques de hautes énergies) à Madagascar. Donc, à vocation culturelle, intellectuelle. Mais, en cours de route, l'Association se rapproche, progressivement, des visées politiques en créant en son sein un groupe de réflexion dont les sujets portent sur des domaines relatifs aux politiques et économiques, liés aux actions de développement, sur la transparence, la corruption. Bref, les problèmes types qui handicapent l'essor du pays. Narson Stephan croit dur comme fer que le moment est venu de se « mouiller » le corps pour s'imbriquer dans les affaires pour redresser le pays. Selon un quotidien de la place, l'Agmm compterait le présenter au prochain rendez-vous de 2018.
Les analystes de s'interroger : le Professeur Narson Stephan serait-il l'homme de la situation ? Le Moise des Malagasy ? Pourquoi pas le messie ? Serait-il réellement imprégné des réalités complexes du pays ? Certes, il incarne le nouveau sang qu'il faut injecter dans le corps du microcosme politique malagasy. Un corps largement infecté des virus du pouvoir, de la cupidité et de la corruption. Toute la question est là !
Apparemment, un seul défaut handicaperait notre éminent Professeur, le fait d'être inconnu des bataillons, surtout, du commun des mortels. On se rappelle des déboires d'un certain Herizo Razafimahaleo, lui aussi un grand intellectuel, lors d'une des élections présidentielles durant la Deuxième République. Non seulement, on ne le comprenait pas mais il avait été plutôt méconnu du public.
Par tradition, le Malagasy se méfie d'un illustre inconnu! Dommage, mais c'est comme çà !
Ndrianaivo

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Trafic de bois de rose - Un colonel et un ex-chef de District déférés devant la Chaîne pénale
  • Ressources minières - Madagascar, premier exportateur mondial de saphir
  • Assaut de la prison d’Ikongo - Condamnation unanime des magistrats et des pénitentiaires
  • Pension de retraite pour les parlementaires - Bottée en touche par l’Exécutif
  • Féculerie de Marovitsika Moramanga - Vive tension autour des terrains agricoles
  • Affaire de Claudine Razaimamonjy - Un ancien responsable des marchés publics en prison
  • Refus d’une décision de justice - 800 personnes prennent d’assaut la prison d’Ikongo
  • Sefafi - « Une période électorale de tous les dangers »
  • Constats sur la Première dame - Des parlementaires défendent leur patronne…
  • Forum de Dakhla - Hajo Andrianainarivelo représente Madagascar

La Une

Editorial

  • L'ingérable
    La Grande île échapperait-elle à tout contrôle ? Les dirigeants, maîtres de ce régime, ne parviendraient-ils pas à maîtriser la gestion des affaires nationales ? Tout porte à croire que le pays est sens dessus dessous ! Une cacophonie d'indiscipline et de cafouillage où tout semble, apparemment, permis.

A bout portant

AutoDiff