Publié dans Editorial

Grain d'étoiles

Publié le jeudi, 04 janvier 2018

Un grain, un vent fort et subit, en provenance du sud de la rivière (Atsimondrano) frappa Ampahibe peu avant le jour de la célébration  de la Nativité. Bizarrement cet étrange vent, censé être violent comme tous les grains en plein océan, fut plutôt doux. Il berça le front et en même temps caressa l'épaule de la bienheureuse « victime » qui n'est autre que la Grande Muette. Ce vent de grâce se particularise, surtout, au fait qu'il est porteur d'étoiles. Traditionnellement, en pareille circonstance,  Noël, l' « étoile » vient de l'Est mais cette fois-ci on déroge à la règle car les étoiles viennent du Sud, du Palais d'Atsimondrano.

En tout et pour tout, cinquante-huit « étoiles » atterrirent sur les épaules des « meilleurs » éléments de l'Armée, toutes unités d'armes confondues y comprise la Gendarmerie. Trente-huit colonels (pleins) promus aux grades de Général de Brigade et vingt Généraux de Brigade aux grades de Général de Division. Une pluie d'étoiles ! De quoi faire rêver les « recalés ».
Madagascar est l'un des rares pays sinon le seul au monde qui n'a jamais connu la guerre ni de conflits frontaliers armés ou autres mais végète dans un état de pauvreté effarante. Parmi les cinq pays les plus pauvres de la planète, la Grande île s'englue dans la vase de la misère.
Et pour cause, le régime en place, dans sa politique globale de la direction du pays, conduit la Nation vers l'impasse. Aucune initiative donnant la faveur à l'austérité ne semble apparaitre à l'horizon. L'Armée, la plus budgétivore et la  mieux lotie de toutes les institutions de la République, bénéficie de tous les égards. Une Armée qui n'a jamais fait ou montré les preuves d'efficacité ou de pertinence étant donné que le pays n'a jamais connu aucune guerre ni passé par les épreuves du feu ne cesse, au final, d'être chouchoutée par un régime aux…abois. L'expérience du Zimbabwe, tout récemment, hante toujours les esprits des tenants du pouvoir. Le locataire d'Iavoloha évite, autant que se peut, de subir la mésaventure de son grand frère « Bob ».
Une Armée qui pour la plupart du temps se tourne les doigts et s'engraisse dans la caserne plus précisément en l'intérieur des  quatre murs du mess ne parvient plus à se faire une  crédibilité. Les vrais ennemis étant l'oisiveté et l'alcool, on se régale. Certes, le combat contre les dahalo occupait certains officiers mais là encore les résultats peinent à convaincre les citoyens contribuables. Les bandits de grand chemin semant l'horreur partout dans l'île font la loi.
Une Armée dont le nombre des officiers risque de rivaliser l'effectif de la troupe pèse lourd sur les épaules des contribuables. Officiers supérieurs et officiers généraux dont les avancements ne cadrent plus dans la rigueur et la discipline militaire n'inspirent non  plus le respect ni l'estime. La dignité d'un Général s'effrite au fil du temps. On distribue les « étoiles » comme de petits bonbons. Destinées  non plus aux vrais méritants mais aux potes dont les faits d'armes se limiteraient aux actes d'allégeance vis-à-vis du chef suprême, ces étoiles ne brillent plus. Des éléments bien que méritants mais ayant eu des liens directs ou indirects avec les anciens de ceci ou de cela sont automatiquement mis hors-jeu.
Ndrianaivo

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Taux de pauvreté en baisse - Un ministre paie 9 000 euros pour ses gardes du corps
  • Appel aux services d’Houcine Arfa - Le Président humilie les galonnés malgaches
  • Corruption de haut niveau - Un ex-maire roumain en fuite demande l’asile politique à Madagascar
  • Affaire Houcine Arfa - Trois tentatives de corruption de la Procureure de la République
  • Visas aux frontières - Levée de boucliers contre Ametis
  • Affaire Houcine Arfa - Les pénitentiaires demandent la libération de leurs pairs
  • Insécurité - Le propriétaire de « Kalidas » kidnappé en plein jour !
  • Décès de Léon Rajaobelina - La Présidence humiliée !
  • Présidence de la République La crise de confiance étalée au grand jour
  • Affaire Houcine Arfa - « Que le Bianco se saisisse des dénonciations ! »

La Une

Editorial

  • « Far West » 
    « Far West », littéralement « Ouest lointain », une riche et étonnante épopée relatant les fantastiques aventures des pionniers américains. En partant de l’Est en direction de l’Ouest, ils parvenaient à atteindre, au risque de leur vie, les côtes occidentales, celles de la Californie d’aujourd’hui. Une étape importante de l’Histoire des Etats-Unis se cadrant chronologiquement dans le XIXème siècle américain. Une période idyllique où les réalisateurs américains de cinémas n’ont pas raté de se faire des fortunes avec les célèbres films « Western » (Vers l’ouest). Les « shérifs », les représentants de la loi dans leurs localités avaient dû affronter, quotidiennement, les méfaits des « desperados » en provenance du pays voisin (Mexique) qui semaient la terreur. Ces « sans foi ni loi » pénétrèrent à l’intérieur des Etats du Texas, du Nouveau-Mexique ou de la Californie et agissaient en véritables maîtres.

A bout portant

AutoDiff