Publié dans Editorial

Premier tour !

Publié le dimanche, 21 octobre 2018

« Premier tour de vita ! » La campagne électorale pour le scrutin du 7 novembre entame la deuxième quinzaine du mois. A mi-chemin du
parcours, la course se durcit. L’écart se creuse. Un ou deux se démarquent du peloton et atteignent pleinement la vitesse de croisière. Les autres, pour la
plupart, ont du mal à trouver leur rythme. Apparemment, ils s’essoufflent déjà, sinon, pour quelques -uns, on s’amuse à jouer une vilaine comédie ! Bref, il y en a même qui se trouve bloquer au ... startin g-block ! Parmi les mieux placés de cette course, le candidat n° 13 Andry Nirina Rajoelina (ANR) qui se détache nettement. Selon certains observateurs, l’éventualité de la victoire au 1er tour est réelle. Une possibilité partagée par d’éminents chroniqueurs du « Jeune Afrique ». A en voir l’allure de la campagne et l’intérêt général que l’IEM suscite, ANR a effectivement toutes les chances de l’emporter.


En dépit des obstacles créés, en cours de route, dont des placages par derrière, des bâtons jetés dans les roues, ANR poursuit sa course, imperturbable.
La route, parsemée d’embûches, ne l’empêchera d’atteindre le but fixé : sauver la Grande île ! Quoiqu’on fasse, il avance allègrement vers la victoire ! Des foules immenses l’attendent à chaque rendez-vous dans n’importe quelle localité, en milieu rural ou en ville. Le candidat Orange, porte flambeau du TGV/MAPAR soutenu par une myriade de personnalités, de partis et d’associations n’éprouve aucun malaise d’affronter l’électorat. Chaque meeting qu’il organise se solde par des réussites éclatantes et sans cesse croissantes. Noir de monde, stades municipaux, terrains vagues ou autres espaces voient, à chaque rencontre, leurs superficies trop exigües pour contenir la marée humaine. Partout où ANR débarque, c’est une foule en délire qui
l’accueille.  Avide de changement, les citoyens ont hâte de tourner la page. Jeunes, paysans, ouvriers, fonctionnaires, simples gens. Bref tout le monde, las de subir des absurdités du régime HVM, s’impatientent de s’en débarrasser. D’Antsiranana en passant par Nosy Be, Mahajanga, Antsohihy, Mandritsara, Manjakandriana, Imerintsiatosika, Manandriana … , partout et d’un seul bloc, on n’a pas le temps à passer pour le deuxième tour. On se presse à déboulonner ce régime maudit. Apparemment, la population veut chasser, pour de bon, les barons aux cravates bleues.   Les 25 millions d’âmes que constituent les habitants de ce beau pays, durant les cinq ans du mandat du Président démissionnaire, végètent dans une boue de misère indescriptible et intenable. Au point que Madagascar traîne parmi les cinq pays les plus pauvres du monde. Laminés par les dures conditions d’existence, du Grand Sud à la pointe Nord de l’Ile, les Malagasy aspirent au plus vite à un changement radical. Ils exigent qu’on mette fin à l’insécurité  barbare qui suffoquent et étranglent leur vie. Et tout citoyen lambda veut mettre un terme à l’emprise de la corruption. Partout, sur le territoire national, on réclamait sinon scandait le « 1er tour de vita ! » Certes, un tel succès ne laisse point indifférents les adversaires de la course. A défaut d’arrêter le cortège Orange vers la victoire, ils misent sur le report du scrutin du 7 novembre quitte à déclencher une période de transition. Une éventualité que Zandry Kely rejette catégoriquement ! Le peuple non plus n’en veut point !
 Ndrianaivo

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Attaque de la chenille légionnaire - Antanetibe Mahazaza sur le qui-vive
  • Commune urbaine d’Antsirabe - Les employés décrètent la grève générale
  • Arrestations « musclées » de Rajaonah et Eddy « bois de rose » - Les Forces de l’ordre justifient leurs actions
  • Kidnapping à Tsaratanàna - Complicité de certains gendarmes ?
  • Décès de la jeune Andotiana - La Police française conclut à une mort par noyade
  • Critiques à tout-va et prématurées - Les détracteurs du régime se ridiculisent
  • Habitation - Des logements sociaux sur 58 ha à Ivato
  • Délestage - La JiRAMA avance une cause technique et environnementale
  • Epidémie de rougeole - Vaccination gratuite des enfants dans 22 districts
  • Assassinat de Richard Ratsimandrava - Un témoin oculaire révèle des faits troublants

La Une

Editorial

  • L’effet de domino !
    L’interception de Mbola Rajaonah, jugée rocambolesque pour certains, courageuse pour d’autres, déclencha, qu’on le veuille ou non, des ondes de choc dont les fortes vibrations vont secouer d’autres « éléments ». Bien avant, après une petite semaine de leurs installations, les nouveaux responsables mirent aux arrêts une grosse tête de l’ancien régime HVM, Hugues Ratsiferana, pris en flagrant délit de vol et un gros poisson des trafics illicites des richesses naturelles et endémiques du pays, Eddy bois de rose. Ce dernier et Mbola Rajaonah, jusque-là intouchables, mettent en péril la vie des 25 millions de Malagasy. Certes, des « criminels » de leur gabarit existent en quantité dans le pays. Il faut les traquer sans attendre ! Il y a urgence.

A bout portant

AutoDiff