Publié dans Editorial

Premier tour !

Publié le dimanche, 21 octobre 2018

« Premier tour de vita ! » La campagne électorale pour le scrutin du 7 novembre entame la deuxième quinzaine du mois. A mi-chemin du
parcours, la course se durcit. L’écart se creuse. Un ou deux se démarquent du peloton et atteignent pleinement la vitesse de croisière. Les autres, pour la
plupart, ont du mal à trouver leur rythme. Apparemment, ils s’essoufflent déjà, sinon, pour quelques -uns, on s’amuse à jouer une vilaine comédie ! Bref, il y en a même qui se trouve bloquer au ... startin g-block ! Parmi les mieux placés de cette course, le candidat n° 13 Andry Nirina Rajoelina (ANR) qui se détache nettement. Selon certains observateurs, l’éventualité de la victoire au 1er tour est réelle. Une possibilité partagée par d’éminents chroniqueurs du « Jeune Afrique ». A en voir l’allure de la campagne et l’intérêt général que l’IEM suscite, ANR a effectivement toutes les chances de l’emporter.


En dépit des obstacles créés, en cours de route, dont des placages par derrière, des bâtons jetés dans les roues, ANR poursuit sa course, imperturbable.
La route, parsemée d’embûches, ne l’empêchera d’atteindre le but fixé : sauver la Grande île ! Quoiqu’on fasse, il avance allègrement vers la victoire ! Des foules immenses l’attendent à chaque rendez-vous dans n’importe quelle localité, en milieu rural ou en ville. Le candidat Orange, porte flambeau du TGV/MAPAR soutenu par une myriade de personnalités, de partis et d’associations n’éprouve aucun malaise d’affronter l’électorat. Chaque meeting qu’il organise se solde par des réussites éclatantes et sans cesse croissantes. Noir de monde, stades municipaux, terrains vagues ou autres espaces voient, à chaque rencontre, leurs superficies trop exigües pour contenir la marée humaine. Partout où ANR débarque, c’est une foule en délire qui
l’accueille.  Avide de changement, les citoyens ont hâte de tourner la page. Jeunes, paysans, ouvriers, fonctionnaires, simples gens. Bref tout le monde, las de subir des absurdités du régime HVM, s’impatientent de s’en débarrasser. D’Antsiranana en passant par Nosy Be, Mahajanga, Antsohihy, Mandritsara, Manjakandriana, Imerintsiatosika, Manandriana … , partout et d’un seul bloc, on n’a pas le temps à passer pour le deuxième tour. On se presse à déboulonner ce régime maudit. Apparemment, la population veut chasser, pour de bon, les barons aux cravates bleues.   Les 25 millions d’âmes que constituent les habitants de ce beau pays, durant les cinq ans du mandat du Président démissionnaire, végètent dans une boue de misère indescriptible et intenable. Au point que Madagascar traîne parmi les cinq pays les plus pauvres du monde. Laminés par les dures conditions d’existence, du Grand Sud à la pointe Nord de l’Ile, les Malagasy aspirent au plus vite à un changement radical. Ils exigent qu’on mette fin à l’insécurité  barbare qui suffoquent et étranglent leur vie. Et tout citoyen lambda veut mettre un terme à l’emprise de la corruption. Partout, sur le territoire national, on réclamait sinon scandait le « 1er tour de vita ! » Certes, un tel succès ne laisse point indifférents les adversaires de la course. A défaut d’arrêter le cortège Orange vers la victoire, ils misent sur le report du scrutin du 7 novembre quitte à déclencher une période de transition. Une éventualité que Zandry Kely rejette catégoriquement ! Le peuple non plus n’en veut point !
 Ndrianaivo

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Elections Liens suspects entre - Mbola Rajaonah et le DSI de la CENI
  • Trucage des résultats électoraux - Des têtes vont tomber au niveau des SRMV
  • TIM – HVM - Une alliance vouée à l’échec !
  • Lalao Ravalomanana à la tête de la mairie - La plus grosse déception des Tananariviens
  • Laniera Ivato - Un Indopakistanais dépossède 950 Malagasy de leurs biens
  • Prétendu « achat de voix » pendant la propagande - Un candidat répond aux observateurs européens
  • Visite de Ravalomanana aux Barea - Une offense au football malagasy
  • Fianarantsoa I, Mananjary … - Des preuves flagrantes de manipulation de voix
  • Insécurité urbaine - Nassir de Conforama kidnappé
  • Anomalies électorales - Le camp Rajoelina saisira la HCC

Editorial

  • Arrogante !
     Contre vents et marées, la CENI publia officiellement les résultats provisoires de l’élection du Président de la République du 7 novembre 2018. Le schéma d’un deuxième tour se confirme. En dépit des anomalies et des irrégularités constatées, soulevées et dénoncées par l’ensemble des candidats, la Commission ne fait qu’à sa tête et se moque royalement de ces légitimes réserves. Elle  défend, farouchement, par la voix de son président, Maitre Hery Rakotomanana, la supposée légitimité de sa démarche. Toujours selon cet avocat de renom, trois piliers sous-tendent les actions, à savoir : la transparence, la neutralité et l’indépendance. Personne ne conteste ni remet en cause la pertinence ou la nécessité de ces bases cardinales. Seulement, certain comportement des dirigeants de cette honorable Institution les contredit. Ainsi, des faits avérés troublants laissent planer le doute quant à l’existence réelle de la transparence, à la fiabilité de la neutralité et à la véracité de…

A bout portant

AutoDiff