Publié dans Editorial

Potentiellement nuisibles

Publié le jeudi, 01 novembre 2018

A l’approche de la date fatidique du 7 novembre, nous en tant que citoyens responsables, nous tenons à attirer l’attention des compatriotes sur les dangers qui guettent le pays. « Vigiles », nous montons sans relâche la garde et n’hésitons pas à dénoncer toute forme de velléité risquant à mettre en péril les intérêts supérieurs de la Nation. A quelques jours de cette échéance cruciale, il faut donc éveiller au maximum la conscience patriotique de chacun.
Madagascar va négocier un tournant décisif et s’apprête à se frayer une nouvelle voie apte à le conduire vers le changement... radical. Il n’est plus question dans l’ordre du jour des Malagasy de revenir à l’ancien régime-HVM.

Les anciens dirigeants qui ont contribué à la ruine du pays ne méritent plus de re-monter à la barre. Malheureusement, en tenant compte de la manigance qui se trame  quelque part, en ce moment, le sinistre scénario  risque fort de se reproduire. Ainsi, il y a péril en la demeure ! Spécialistes invétérés de la tromperie, les deux vrais-faux ennemis politiques font semblant de se comporter, publiquement, en adversaires politiques. Au fond, il n’en est rien ! Ils nous avaient donné l’impression de se « chamailler ». En fait, il ne s’agit que d’une pure scène de théâtre ! La mise en résidence surveillée de l’ancien exilé de l’Afrique du Sud dans le camp d’Antsiranana après son retour rocambolesque au pays ne relevait que d’une farce de bas étage ! En réalité, Ravalo et Rajao entretiennent des relations discrètes continues. Face à ce scrutin du 7 novembre où ils n’ont aucune chance d’aboutir devant celle de Zandry kely, ils ont mis au point une stratégie maléfique pour barrer la route au super favori, le candidat n° 13, et ce, afin de pouvoir s’emparer ensemble et tout doucement les rênes de l’Etat. Au premier rang de cette manœuvre satanique se trouve les tentatives de perturber le processus électoral. En effet, sur recommandation de la HCC, le Gouvernement de consensus décréta une élection anticipée prévue pour le 7 novembre. Une seule et unique voie pour départager les acteurs  politiques de la Grande île dans ce cafouillage malsain. Mais il appert que ce scrutin ...anticipé ne va pas dans l’intérêt des deux larrons. Par conséquent, tous les artifices ont été mis en œuvre pour le faire échouer. Aussi, faut-il créer des troubles et balancer le pays dans le chaos. A terme, la tenue d’une élection verrait sa concrétisation dans l’incertitude. Les dirigeants en place seraient obligés de reporter le scrutin ! Au cas où la date du 7 novembre se maintient, d’ailleurs il n’y a aucune autre alternative à cela, les deux « ex » ont déjà prévu un plan « B ». S’il y a un deuxième tour, ils affronteraient ensemble, pour un « tambabe », contre le n° 13 qui, jusque-là, mène la... danse. C’est ici que le bât blesse ! Car, si par mégarde cette alliance contre-nature et maléfique parviendrait à réussir son maudit pari, ce serait un véritable un coup dur pour tout le pays. Attention au danger public ! Le retour au pouvoir de Rajao assisté par Ravalo serait le pire des cas de figure à ne jamais envisager. Ils sont, tous deux, potentiellement nuisibles pour la Nation.
 Ndrianaivo

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Andry Rajoelina dans le Vakinankaratra - Des élus locaux témoignent des abus du régime Ravalomanana
  • Hôtel de ville - Hajo Andrianainarivelo démonte le mensonge de Marc Ravalomanana
  • Selon Rolly Mercia - Ravalomanana est un « vorace sans scrupules et sans vergogne »
  • Premier débat de l'entre-deux-tours - Rajoelina cloue le bec à Ravalomanana
  • Andry Rajoelina dans le Sud-est et l’Atsinanana - Des grands travaux hospitaliers dès son arrivée à la Présidence
  • Andry Rajoelina - « Je serai le Président du vrai changement »
  • Archives 2015 - Les 4 vérités de Rolly Mercia sur Marc Ravalomanana
  • Ordre des avocats de Madagascar - Maître Olala suspendu par le barreau
  • Contrat d’Andry Rajoelina avec le peuple de l’Alaotra - Hausse de la production rizicole et travaux sur la Rn44 comme priorités
  • Conférence sur la sécurité et défense - Rivo Rakotovao polémique pour un rien

Editorial

  • Et les indécis ?
    La campagne électorale pour le second tour du 19 décembre entame la deuxième et dernière semaine. Tous les observateurs et simples citoyens s’accordent à dire qu’on est dans la phase décisive et irréversible devant sceller le sort du scrutin et l’avenir de la Nation. Selon le chiffre annoncé par la Commission  électorale nationale indépendante (CENI) à travers les résultats officiels provisoires et corroboré par la Haute Cour constitutionnelle (HCC) dans le cadre des résultats officiels définitifs, le taux de participation s’élève à 53,95%. Soit, un taux d’abstention de  l’ordre de 46%. Ce qui revient à dire que quelque 4.000.000 de votants, inscrits sur la liste électorale, ne se sont pas déplacés! Un chiffre assez élevé quand même ! Un nombre non négligeable qui risque de mettre en péril ou compromettre la légitimité de l’élu surtout au cas où il se confirmerait ou au pire s’il s’aggrave au second tour. L’abstentionnisme est…

A bout portant

AutoDiff