Publié dans Editorial

Potentiellement nuisibles

Publié le jeudi, 01 novembre 2018

A l’approche de la date fatidique du 7 novembre, nous en tant que citoyens responsables, nous tenons à attirer l’attention des compatriotes sur les dangers qui guettent le pays. « Vigiles », nous montons sans relâche la garde et n’hésitons pas à dénoncer toute forme de velléité risquant à mettre en péril les intérêts supérieurs de la Nation. A quelques jours de cette échéance cruciale, il faut donc éveiller au maximum la conscience patriotique de chacun.
Madagascar va négocier un tournant décisif et s’apprête à se frayer une nouvelle voie apte à le conduire vers le changement... radical. Il n’est plus question dans l’ordre du jour des Malagasy de revenir à l’ancien régime-HVM.

Les anciens dirigeants qui ont contribué à la ruine du pays ne méritent plus de re-monter à la barre. Malheureusement, en tenant compte de la manigance qui se trame  quelque part, en ce moment, le sinistre scénario  risque fort de se reproduire. Ainsi, il y a péril en la demeure ! Spécialistes invétérés de la tromperie, les deux vrais-faux ennemis politiques font semblant de se comporter, publiquement, en adversaires politiques. Au fond, il n’en est rien ! Ils nous avaient donné l’impression de se « chamailler ». En fait, il ne s’agit que d’une pure scène de théâtre ! La mise en résidence surveillée de l’ancien exilé de l’Afrique du Sud dans le camp d’Antsiranana après son retour rocambolesque au pays ne relevait que d’une farce de bas étage ! En réalité, Ravalo et Rajao entretiennent des relations discrètes continues. Face à ce scrutin du 7 novembre où ils n’ont aucune chance d’aboutir devant celle de Zandry kely, ils ont mis au point une stratégie maléfique pour barrer la route au super favori, le candidat n° 13, et ce, afin de pouvoir s’emparer ensemble et tout doucement les rênes de l’Etat. Au premier rang de cette manœuvre satanique se trouve les tentatives de perturber le processus électoral. En effet, sur recommandation de la HCC, le Gouvernement de consensus décréta une élection anticipée prévue pour le 7 novembre. Une seule et unique voie pour départager les acteurs  politiques de la Grande île dans ce cafouillage malsain. Mais il appert que ce scrutin ...anticipé ne va pas dans l’intérêt des deux larrons. Par conséquent, tous les artifices ont été mis en œuvre pour le faire échouer. Aussi, faut-il créer des troubles et balancer le pays dans le chaos. A terme, la tenue d’une élection verrait sa concrétisation dans l’incertitude. Les dirigeants en place seraient obligés de reporter le scrutin ! Au cas où la date du 7 novembre se maintient, d’ailleurs il n’y a aucune autre alternative à cela, les deux « ex » ont déjà prévu un plan « B ». S’il y a un deuxième tour, ils affronteraient ensemble, pour un « tambabe », contre le n° 13 qui, jusque-là, mène la... danse. C’est ici que le bât blesse ! Car, si par mégarde cette alliance contre-nature et maléfique parviendrait à réussir son maudit pari, ce serait un véritable un coup dur pour tout le pays. Attention au danger public ! Le retour au pouvoir de Rajao assisté par Ravalo serait le pire des cas de figure à ne jamais envisager. Ils sont, tous deux, potentiellement nuisibles pour la Nation.
 Ndrianaivo

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Habitation - Des logements sociaux sur 58 ha à Ivato
  • Délestage - La JiRAMA avance une cause technique et environnementale
  • Epidémie de rougeole - Vaccination gratuite des enfants dans 22 districts
  • Assassinat de Richard Ratsimandrava - Un témoin oculaire révèle des faits troublants
  • Président Andry Rajoelina à Addis-Abeba - Sortie internationale, politique et économique
  • Bois de rose, fraude douanière, corruption… - Mbola Rajaonah interpellé
  • Maire de Toamasina et conseillers municipaux - Une Saint -Valentin pas comme les autres
  • Trafic de bois de rose - Arrestation spectaculaire d’Eddy Maminirina
  • Président Andry Rajoelina - « La JIRAMA autorisée à importer directement du fuel lourd »
  • Gendarmerie nationale - Haro sur la corruption et les abus

La Une

Editorial

  • Impunité zéro
    De grosses têtes tombent, du moins commencent à tomber. De gros bonnets ou de gros poissons se font coincés dans le filet des limiers. Le temps de l’impunité est révolu. Finie l’époque où seuls les menus fretins payèrent les pots cassés. Le Président de la République, Rajoelina Andry Nirina, lors de son discours d’investiture déclarait qu’il va mener une bataille sans merci et sans pitié contre la corruption, le pillage des richesses naturelles, souvent endémiques, toutes formes d’exactions frauduleuses, les détournements de deniers publics et le gaspillage du Trésor public, etc. Il déclenchera également la lutte intransigeante contre l’insécurité. Dans la foulée, notre jeune et courageux Chef d’Etat prendra aussi des mesures urgentes afin de soulager, à long terme, le malheur de son peuple. Et pour couronner le tout, Rajoelina  s’engagea  à éradiquer, dans tout le pays, toutes les formes d’impunité. Le régime IEM tranche avec tous ses prédécesseurs  dans…

A bout portant

AutoDiff