Publié dans Editorial

Ravalo battu !

Publié le vendredi, 30 novembre 2018

Quoiqu’on dise. Quels que soient les motifs évoqués, Marc Ravalomanana est battu ! Les chiffres confirmés et publiés par la Haute Cour constitutionnelle (HCC) l’attestent. Distancé de cinq points par rapport à son rival politique Andry Nirina Rajoelina, de toujours, Marc Ravalomanana arrive en deuxième position. En tout cas, il n’a pas été le ... premier ! Il a dû se contenter de la place d’un ... second. C’est une position gênante, parfois même humiliante pour cet homme trop habitué à occuper la première place sinon le devant de la scène. Etre relégué au second rang est, ni moins ni plus, une gifle frontale, en pleine figure pour Ravalo. Et surtout, quand le premier rang se trouve obtenu royalement par un certain ... Andry Rajoelina, la coupe est difficile à avaler !

En 2002, lors du scrutin qui devait l’opposer à l’Amiral Didier Ratsiraka, Ravalo trouvait un subterfuge pour gagner au premier tour. Le slogan «  premier tour de vita », clamé et martelé à l’époque, fut imposé. Largement soutenu par un élan populaire ne jurant que sur le départ immédiat du dictateur rouge, Ravalo profitait de l’aubaine pour mener tout le monde en bateau.
Bis repetita en 2006, le phénomène « premier tour de vita » revenait à la charge par le biais d’un autre artifice. On se souvient de cette subite  « panne générale » de l’électricité à la « Patte d’éléphant » au moment du comptage des voix. D’un coup et par miracle « mon ami », le candidat-président Ravalomanana Marc mena au score alors qu’il fut, selon les indiscrétions, à la traîne par rapport à son concurrent direct. Au final, le tour fut joué !
Et arrive ce scrutin du 7 novembre 2018. Avant même que la CENI ne commence le décompte des voix, à son niveau, Ravalo avait le toupet de réclamer la victoire, tout juste après la clôture du vote. Il devançait tout le monde en prenant les malagasy pour des canards sauvages. Bien entendu, fidèle à sa funeste pratique, il entendait par ce geste influencer la CENI et l’opinion. Selon son état-major, les Procès-verbaux parvenus à son Quartier général (Q.G.) leur suffisent de conclure et crier sur le toit, par la suite, la victoire. Et comme le ridicule ne tue point, un meeting de fête et de remerciement, a été organisé pour l’occasion à Ambohijatovo. Un « arrosage » prématuré qui, au final, est mort-né ! Finalement, l’ « homme aux mille tromperies » finit par se rétracter. Bien sûr, la Préfecture de la police de la ville opposera son veto à la tenue d’une telle manifestation qui frisait la bêtise voire le délire d’un homme « désaxé » risquant de perturber, futilement, l’ordre public.
En fait, pour dissimuler l’humiliation infligée, Ravalo use d’autres astuces dont entre autres jeter sur la place publique des propos mensongers. Il clamait que le HVM de Rajao se bouscule au portail du Q.G. du TIM pour le soutenir. Une information que le Bureau politique aux cravates bleues n’a pas tardé de démentir. Et à la sortie de la proclamation définitive des résultats par la HCC, Me Razafimanantsoa s’empressa de déclarer que beaucoup de partis ou candidats soutiendraient le poulain du TIM. Ce qu’il faudrait démontrer !
Ndrianaivo

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Andry Rajoelina dans le Vakinankaratra - Des élus locaux témoignent des abus du régime Ravalomanana
  • Hôtel de ville - Hajo Andrianainarivelo démonte le mensonge de Marc Ravalomanana
  • Selon Rolly Mercia - Ravalomanana est un « vorace sans scrupules et sans vergogne »
  • Premier débat de l'entre-deux-tours - Rajoelina cloue le bec à Ravalomanana
  • Andry Rajoelina dans le Sud-est et l’Atsinanana - Des grands travaux hospitaliers dès son arrivée à la Présidence
  • Andry Rajoelina - « Je serai le Président du vrai changement »
  • Archives 2015 - Les 4 vérités de Rolly Mercia sur Marc Ravalomanana
  • Ordre des avocats de Madagascar - Maître Olala suspendu par le barreau
  • Contrat d’Andry Rajoelina avec le peuple de l’Alaotra - Hausse de la production rizicole et travaux sur la Rn44 comme priorités
  • Conférence sur la sécurité et défense - Rivo Rakotovao polémique pour un rien

La Une

Editorial

  • Et les indécis ?
    La campagne électorale pour le second tour du 19 décembre entame la deuxième et dernière semaine. Tous les observateurs et simples citoyens s’accordent à dire qu’on est dans la phase décisive et irréversible devant sceller le sort du scrutin et l’avenir de la Nation. Selon le chiffre annoncé par la Commission  électorale nationale indépendante (CENI) à travers les résultats officiels provisoires et corroboré par la Haute Cour constitutionnelle (HCC) dans le cadre des résultats officiels définitifs, le taux de participation s’élève à 53,95%. Soit, un taux d’abstention de  l’ordre de 46%. Ce qui revient à dire que quelque 4.000.000 de votants, inscrits sur la liste électorale, ne se sont pas déplacés! Un chiffre assez élevé quand même ! Un nombre non négligeable qui risque de mettre en péril ou compromettre la légitimité de l’élu surtout au cas où il se confirmerait ou au pire s’il s’aggrave au second tour. L’abstentionnisme est…

A bout portant

AutoDiff