Publié dans Editorial

Ensemble, nous... !

Publié le dimanche, 02 décembre 2018

 « Prenez ma main et sauvons Madagascar ! » Telle est en substance la teneur de l’appel d’Andry Nirina Rajoelina (ANR) en l’endroit de tous les Malagasy soucieux d’un avenir meilleur de son pays. A la sortie de l’audience solennelle, du mercredi 28 novembre, de la Haute Cour constitutionnelle (HCC) proclamant les résultats définitifs de l’élection présidentielle du 7 novembre 2018, au micro des professionnels du média, le leader de la révolution Orange et candidat du TGV/MAPAR conviait tous les concitoyens à unir leur force, autour de lui, pour sauver la patrie. En effet, crédité d’un score honorable de 39,23 % devant son rival politique Marc Ravalomanana (35,35 %), ANR compte fédérer autour de son programme, l’Initiative pour l’émergence de Madagascar (IEM), toutes les forces vives de la Nation. Impérieusement, il faut unir les forces car l’enjeu est immense et surtout complexe. L’adage populaire « l’union fait la force ! » résume parfaitement le contour l’appel de Zandry kely. La misère et l’insécurité, les principaux défis à surmonter, exigent de la part de tous une forte synergie à l’échelle nationale. La misère, ce problème devenu une malédiction inévitable étouffe le pays tout entier et requiert  urgemment un ensemble de stratégies dont le savoir-faire de chacun est plus qu’utile. A juste titre, l’IEM réserve une grande et prioritaire place au combat contre la pauvreté. L’implication de tous contribuera, certainement, à surmonter les obstacles et à atteindre l’objectif visé. L’insécurité, un phénomène très inquiétant et qui a connu une escalade très troublante, impose à tout le monde, responsables étatiques et simples citoyens, des mesures strictes. Au rythme où vont les attaques à main armée, les vols et les rapts dont personne n’est épargnée, le pays plongera dans une terrible anarchie. La vindicte populaire détrônera  les institutions officielles telles la Justice et les Forces de l’ordre. Dans ce domaine précis et combien très difficile aussi, l’IEM mettra en œuvre tout un train de mesures draconiennes. Le candidat n° 13 les a dévoilées lors de la conférence spécialement organisée à ce sujet, l’insécurité à Madagascar, au CCI d’Ivato ce jeudi 29 novembre.  La bataille à mener contre la corruption n’est pas en reste. Il s’agit d’un combat de longue haleine qui nécessite la participation consciente de tous. C’est dans la vie de tous les jours de chacun qu’on doit se livrer à la bataille sans merci contre ce « fléau » voire cette « épidémie » dont les impacts sur l’économie nationale pèsent lourdement. La corruption se muant, malheureusement, en phénomène social, exige de nous tous, la mobilisation générale sur le plan national.  Ensemble, donc, nous pouvons gagner la guerre. Il faut à tout prix se donner la main. La lutte contre la pauvreté, contre l’insécurité et contre la corruption s’avère un passage obligé pour sauver Madagascar ! L’appel à la solidarité nationale tombe, ainsi, à pic ! Ensemble, nous aurons la chance de réussir. La traversée de la rivière, en temps de crue, nous impose d’être ensemble sinon ce sera la catastrophe. La sagesse de nos anciens nous apprend « Ny mitabe tsy lanin’ny mamba ! ». Nous osons espérer que le geste louable du candidat n° 13 ne sera pas un appel dans le désert et qu’il aura un écho favorable.
Ndrianaivo

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Andry Rajoelina dans le Vakinankaratra - Des élus locaux témoignent des abus du régime Ravalomanana
  • Hôtel de ville - Hajo Andrianainarivelo démonte le mensonge de Marc Ravalomanana
  • Selon Rolly Mercia - Ravalomanana est un « vorace sans scrupules et sans vergogne »
  • Premier débat de l'entre-deux-tours - Rajoelina cloue le bec à Ravalomanana
  • Andry Rajoelina dans le Sud-est et l’Atsinanana - Des grands travaux hospitaliers dès son arrivée à la Présidence
  • Andry Rajoelina - « Je serai le Président du vrai changement »
  • Archives 2015 - Les 4 vérités de Rolly Mercia sur Marc Ravalomanana
  • Ordre des avocats de Madagascar - Maître Olala suspendu par le barreau
  • Contrat d’Andry Rajoelina avec le peuple de l’Alaotra - Hausse de la production rizicole et travaux sur la Rn44 comme priorités
  • Conférence sur la sécurité et défense - Rivo Rakotovao polémique pour un rien

Editorial

  • Et les indécis ?
    La campagne électorale pour le second tour du 19 décembre entame la deuxième et dernière semaine. Tous les observateurs et simples citoyens s’accordent à dire qu’on est dans la phase décisive et irréversible devant sceller le sort du scrutin et l’avenir de la Nation. Selon le chiffre annoncé par la Commission  électorale nationale indépendante (CENI) à travers les résultats officiels provisoires et corroboré par la Haute Cour constitutionnelle (HCC) dans le cadre des résultats officiels définitifs, le taux de participation s’élève à 53,95%. Soit, un taux d’abstention de  l’ordre de 46%. Ce qui revient à dire que quelque 4.000.000 de votants, inscrits sur la liste électorale, ne se sont pas déplacés! Un chiffre assez élevé quand même ! Un nombre non négligeable qui risque de mettre en péril ou compromettre la légitimité de l’élu surtout au cas où il se confirmerait ou au pire s’il s’aggrave au second tour. L’abstentionnisme est…

A bout portant

AutoDiff