Publié dans Editorial

Coups d’épée dans l’eau !

Publié le mardi, 04 décembre 2018

La campagne électorale pour le deuxième tour vient tout juste de débuter. Le paysage politique se métamorphose en fonction des enjeux et des positionnements des acteurs politiques. Les déclarations de soutien pleuvent, se suivent et ne se ressemblent pas. Force est quand même de souligner  sinon de mettre en exergue qu’il y a trop de coups d’épée dans l’eau. Tout juste pour amuser la galerie ! Du folklore que certains de nos hommes et femmes affectionnent à jouer.

Compte tenu de la médiocrité de leurs scores respectifs avoisinant le zéro et brisés par une profonde déception, certains candidats (es) plongent dans le noir et ...vide, sans aucune perspective. Pire, dans l’abîme de la désolation. Parmi eux, il y en a qui sont tenus d’agir ainsi en raison d’un « deal » ou d’un « marché » conclu avant le scrutin, entre le « candidat-bailleur » et le ou la candidate concernée ou bien entre le pourvoyeur de fonds et son protégé. Le point commun étant : « barrer la route à Andry Nirina Rajoelina ». A nous tous d’en déduire, le plan machiavélique a-t-il fonctionné ou non ? Du moins jusque-là,  la machination échoua et le peuple tout entier en est témoin. En tout cas, le scrutin du 7 novembre déchoua la conspiration concoctée par certains dignitaires du HVM dont le Président démissionnaire et les ténors du TIM avec en tête Marc Ravalomanana. Ils ont prévu un schéma tout autre que celui voulu par les urnes. Le vote sanction du premier tour a fauché tout ! Le duel Rajoelina – Ravalomanana pour un éventuel deuxième tour n’était pas prévu sur le tableau de bord. Mais, coûte que coûte, il faut foncer à même la tête baissée avec !

Certains observateurs s’étonnent ou s’indignent, c’est selon, de cette « salade », de très mauvais goût, de femmes et d’hommes qui affichent leur soutien au candidat numéro 25. Un véritable coup de gueule et de provocation à l’endroit du peuple ! Un « panier à crabes » dont la performance selon le verdict des urnes se rapproche du nul et qui, au lieu de contribuer à la victoire de l’ancien exilé, lui portera certainement un coup fatal. Des comportements qui frisent le ridicule ou qui frôlent la médiocrité !

Parmi ces candidats recalés qui ont décidé de soutenir l’ancien laitier, il faut noter la présence remarquée d’anciens dirigeants du régime HVM. Un régime que le peuple vient de désavouer en infligeant une défaite à plate couture contre son chef. Un régime qui a mené la vie dure à l’ancien magnat du lait. Dans ce vulgaire « panier », on peut citer également la présence compromettante de certains magistrats, plutôt magistrates, qui, en fait, scandalisent l’opinion. Mais l’incident qui a fait déborder le vase revient à la présence d’un ancien Chef d’Etat qui apparemment n’a rien à voir avec le candidat n° 25 mais par respect d’une clause avec l’autre, le désormais ancien président, il s’aligne avec son ancien bourreau. Ainsi, une indignation générale se dégage de cette morbide « déclaration de soutien».

En somme, le candidat n° 12 ne s’avoue pas vaincu, il continue de semer le trouble en manipulant ses marionnettes. Rien que des coups d’éclat ou d’épée dans l’eau !

Ndrianaivo

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Andry Rajoelina dans le Vakinankaratra - Des élus locaux témoignent des abus du régime Ravalomanana
  • Hôtel de ville - Hajo Andrianainarivelo démonte le mensonge de Marc Ravalomanana
  • Selon Rolly Mercia - Ravalomanana est un « vorace sans scrupules et sans vergogne »
  • Premier débat de l'entre-deux-tours - Rajoelina cloue le bec à Ravalomanana
  • Andry Rajoelina dans le Sud-est et l’Atsinanana - Des grands travaux hospitaliers dès son arrivée à la Présidence
  • Andry Rajoelina - « Je serai le Président du vrai changement »
  • Archives 2015 - Les 4 vérités de Rolly Mercia sur Marc Ravalomanana
  • Ordre des avocats de Madagascar - Maître Olala suspendu par le barreau
  • Contrat d’Andry Rajoelina avec le peuple de l’Alaotra - Hausse de la production rizicole et travaux sur la Rn44 comme priorités
  • Conférence sur la sécurité et défense - Rivo Rakotovao polémique pour un rien

Editorial

  • Et les indécis ?
    La campagne électorale pour le second tour du 19 décembre entame la deuxième et dernière semaine. Tous les observateurs et simples citoyens s’accordent à dire qu’on est dans la phase décisive et irréversible devant sceller le sort du scrutin et l’avenir de la Nation. Selon le chiffre annoncé par la Commission  électorale nationale indépendante (CENI) à travers les résultats officiels provisoires et corroboré par la Haute Cour constitutionnelle (HCC) dans le cadre des résultats officiels définitifs, le taux de participation s’élève à 53,95%. Soit, un taux d’abstention de  l’ordre de 46%. Ce qui revient à dire que quelque 4.000.000 de votants, inscrits sur la liste électorale, ne se sont pas déplacés! Un chiffre assez élevé quand même ! Un nombre non négligeable qui risque de mettre en péril ou compromettre la légitimité de l’élu surtout au cas où il se confirmerait ou au pire s’il s’aggrave au second tour. L’abstentionnisme est…

A bout portant

AutoDiff