Publié dans Editorial

Logique honorée

Publié le mercredi, 05 décembre 2018

Une nouvelle carte du paysage politique malagasy se dessine. Au rythme actuel des déclarations de soutien, les alliances se précisent tandis que, sur le plan général, la logique des rapprochements est respectée. Comme nous avions eu déjà l’occasion d’évoquer dans nos précédentes éditions, un panier à crabes où des personnalités aux réputations controversées étoffent le camp Ravalomanana. Des anciens  dirigeants dont les parcours politiques en tant que titulaires du pouvoir, à l’époque des faits, brillaient par la médiocratie et le non-sens. Ils excellaient dans la mauvaise gouvernance à tel point que le pays s’agenouille voire rampe dans la misère. Une insécurité d’un niveau de barbarie inhumain l’étrangle et une corruption tentaculaire l’étouffe. Par ailleurs, des candidats « nullards » se bousculent au portail. En fait, la logique des alliances sur fond de trahison se confirme. Dans tous les cas de figure, tout rentre dans l’ordre normal ou anormal des choses. Pour  tenter l’ultime chance, les traîtres et les cancres se donnent la main. A chacun d’en apprécier ! Par ailleurs, dans le camp Rajoelina, les grands esprits se rencontrent. L’appel du candidat n° 13 à une mobilisation générale « pour sauver Madagascar » commence à porter ses fruits. Une certaine conscience nationale s’éveille.

La colère sociale déclenchée par l’ineptie du régime HVM se mue, peu à peu, en une puissante synergie axée autour de l’Initiative pour l’émergence de Madagascar (IEM). Andry Nirina Rajoelina, l’élément moteur de la  solidarité, enclenche une redoutable cohésion. Il est en passe de réussir son pari d’unir toutes les Forces vives du pays. Une alliance nationale qu’aucune autre « force », si maléfique soit-elle, ne pourra jamais arrêter. L’union fait la force, n’est-ce pas !  Dès les premières heures, la plate-forme politique « ARMADA » manifestait son soutien indéfectible à l’IEM d’Andry Rajoelina. Une alliance logique témoignant l’existence d’une similitude générale de points de vue entre le leader de la révolution orange et ancien président de la Transition et les leaders politiques de l’ARMADA. Etant d’anciens compagnons de lutte de ANR, les Hajo Andrianainarivelo, Vital Camille et consorts rallient, tout naturellement, la cause du camp Orange. Ils cristallisent l’unité pour l’intérêt supérieur de la Nation. Idem pour l’AVI de Norbert Lala Ratsirahonana. A rappeler que le juriste émérite Ratsirahonana fut l’un des mentors de Zandry Kely dans les moments durs de la lutte populaire de 2008/2009. Il fut l’un des acteurs décisifs du  passage de pouvoir, sans bain de sang, entre le  Président déchu et ce qui sera le nouveau maître du pays en 2009. D’autres partis, conscients de la  pertinence de l’IEM, à l’image du Leader Fanilo, emboîtent le pas.  Des dirigeants de société civile et de groupements associatifs rallient également le camp de ANR. A titre d’exemple, Holijaona Rabonarijaona de l’Emergence Madagascar suivi par d’autres n’hésitent point d’épouser les principes directeurs de l’IEM. Des ténors du HVM, las des comportements ineptes du patron et ses proches, décidèrent de grossir le rang des partisans de l’Orange. Le cas de Narson Rafidimanana est loin d’être isolé. Inutile de les citer ici car la liste risque d’être longue. De même des  parlementaires « bleus » viennent consolider l’union de la troupe. Bref, un phénomène de rapprochements conforte la position de Zandry Kely et justifie le concept d’une logique honorée.

 Ndrianaivo

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Andry Rajoelina dans le Vakinankaratra - Des élus locaux témoignent des abus du régime Ravalomanana
  • Hôtel de ville - Hajo Andrianainarivelo démonte le mensonge de Marc Ravalomanana
  • Selon Rolly Mercia - Ravalomanana est un « vorace sans scrupules et sans vergogne »
  • Premier débat de l'entre-deux-tours - Rajoelina cloue le bec à Ravalomanana
  • Andry Rajoelina dans le Sud-est et l’Atsinanana - Des grands travaux hospitaliers dès son arrivée à la Présidence
  • Andry Rajoelina - « Je serai le Président du vrai changement »
  • Archives 2015 - Les 4 vérités de Rolly Mercia sur Marc Ravalomanana
  • Ordre des avocats de Madagascar - Maître Olala suspendu par le barreau
  • Contrat d’Andry Rajoelina avec le peuple de l’Alaotra - Hausse de la production rizicole et travaux sur la Rn44 comme priorités
  • Conférence sur la sécurité et défense - Rivo Rakotovao polémique pour un rien

La Une

Editorial

  • Et les indécis ?
    La campagne électorale pour le second tour du 19 décembre entame la deuxième et dernière semaine. Tous les observateurs et simples citoyens s’accordent à dire qu’on est dans la phase décisive et irréversible devant sceller le sort du scrutin et l’avenir de la Nation. Selon le chiffre annoncé par la Commission  électorale nationale indépendante (CENI) à travers les résultats officiels provisoires et corroboré par la Haute Cour constitutionnelle (HCC) dans le cadre des résultats officiels définitifs, le taux de participation s’élève à 53,95%. Soit, un taux d’abstention de  l’ordre de 46%. Ce qui revient à dire que quelque 4.000.000 de votants, inscrits sur la liste électorale, ne se sont pas déplacés! Un chiffre assez élevé quand même ! Un nombre non négligeable qui risque de mettre en péril ou compromettre la légitimité de l’élu surtout au cas où il se confirmerait ou au pire s’il s’aggrave au second tour. L’abstentionnisme est…

A bout portant

AutoDiff